Dans l'Antre des Félins

« Surveilles tes avants encore mieux que tes arrières; ils sont partout. »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Larmes Cristallines
Animatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 411
Localisation : Québec ;)
P.U.F : Kiara

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigre de Sibérie
Rang: Soigneur(euse)

MessageSujet: [Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]   Ven 27 Mar - 15:50

Les étoiles du firmament scintillaient comme des chandelles éclairant le passage. La nuit, étant plutôt sombre à cause de la Lune dans sa nouvelle phase, et donc absente, était encore froide pour ce début de printemps. Quelques hiboux hululaient dans les environs, cherchant de leur regard nocturne une proie téméraire qui ose s'aventurer au-delà de sa tanière. D'autres animaux tout aussi nocturnes s'évadaient un peu partout à l'approche d'un bruit... un claquement dans la neige: un bruit de pas feutré.

Voilà près d'une heure que Larmes Cristallines marchait vers sa tanière aux abords du lac. Lieu où on aurait tendance à croire à une surpopulation, mais il était déserté des félins. Surtout depuis que Larmes s'y était installée. De toute manière, la tigresse de Sibérie appréciait grandement la solitude, mais sa rencontre avec la petite féline des Crinières de Feu renversera complètement sa façon propre à elle de penser...

En effet, la petite féline, qui s'avérait pour le moment être son amie, après leur aventure sinueuse dans les geysers de la terre neutre, il y a de cela quelques heures, était allongée confortablement dans la fourrure soyeuse de la tigresse où la chaleur n'aurait pas manqué. C'est uniquement après moult et longues argumentations que la féline avait enfin cédé.

Elles s'approchaient de la tanière de Larmes, bien à l'écart des regards indiscrets et curieux. Cette dernière entra dans sa grotte et doucement s'allongea sur son ventre, en plein milieu de sa tanière. Elle parla doucement, mais voyant que la petite ne répondait pas, elle crut qu'elle s'était endormie: sûrement pas étonnant après cette dure journée de labeur à fuir le danger et la mort. Larmes se tortilla, essayant délicatement de faire glisser la petite féline de son dos sur le plancher froid. La tigresse la prit dans sa gueule et la déposa sur un tapis de feuille spécialement conçu pour les visiteurs importuns que Larmes recevait quelque fois. Au moins, ce parterre serait plus chaud que le sol rocailleux et gelé. Se détournant gracieusement de son amie, Larmes entreprit la recherche de ses onguents qui lui seraient utiles pour nettoyer, guérir et panser sa plaie. Elle trouva finalement une sorte de fleur jaunâtre qu'elle mélangea avec sa propre salive en la manchonnant méthodiquement. Elle s'approcha de la petite, la mixture toujours dans sa gueule, puis cracha carrément le truc, rendu presque liquide, sur la brûlure. Cela accélérera la guérison de la plaie... il n'y restera qu'une petite cicatrice à l'endroit où la peau se refermera. Larmes Cristallines n'avait pas choisi cette grotte comme demeure sur un coup de tête: l'intérieur était vaste, à l'abri des vents froids du Nord, aux bords du lac, mais encore, un petit ruisseau d'eau pure s'écoulait le long des parois. La tigresse prit une petite feuille d'un arbre et la trempa dans le liquide glacial. Elle l'appliqua par la suite sur le dessus de la mixture jaunâtre. La feuille s'y colla automatiquement. Ainsi son amie ne pourra marcher sur cette patte jusqu'à l'aube, mais de toute façon elle dormait.

Puis, enfin, Larmes décida de s'occuper de sa propre blessure: elle ne pouvait rien faire d'autre, pour le moment, à son amie. Elle fouilla ce dont elle aurait besoin, puis s'allongea sur son ventre, faisant face à l'extérieur et dos à son amie. Elle entreprit, par suite, de soigner sa vilaine blessure, faut le dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xarika.deviantart.com/
Aziza
    Aðminette
    Au Grand Cœur ♥

avatar

Féminin
Nombre de messages : 430

Votre Personnage
Clan: Crinière de Feu
Race: Caracal
Rang: Bras droit

MessageSujet: Re: [Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]   Dim 29 Mar - 15:47

[Excuse moi du temps de réponse, pour me faire pardonner, j'ai corrigé toutes tes fautes Mais ce sont surtout des fautes de frappes, et quelques unes de temps Wink J'espère que ça pourra t'aider! Ah et désolé si j'ai pas écrit beaucoup mais bon, étant évanouie et commençant la conversation c'est dur x)]

Aziza était dans une sorte d'inconscience, qui lui laissait cependant ressentir l'extérieur. Elle n'arrivait pas à bouger, à parler, mais elle sentait le froid la mordre jusqu'aux os, avait sentit la féline la faire glisser sur le sol, avait même sentit qu'elle lui crachait dessus! Heureusement, elle en avait vite déduit, à l'odeur et à la feuille appliquée par la suite, que Larmes lui procurait des soins, et non pas qu'elle l'humiliait où elle ne savait quoi.
La petite caracal aurait aimé riposter immédiatement et rappeler à son amie qu'elle avait plus besoin de soin qu'elle, mais son manque de force ne lui permit même pas de bouger les babines. Son souffle démontrait cependant qu'elle allait bien et était en vie.
L'odeur de la plante sur sa patte lui donnait légèrement la nausée, mais la douleur s'apaisait. Elle pourrait marcher seule à l'aube, sans doute. Elle n'imaginait pas rester trop longtemps ici. C'était dangereux non seulement pour elle, pour Larmes, mais aussi pour son clan qui pouvait déclarer la guerre à n'importe qui sur un coup de tête (des brutes, faut le rappeler... ils ne craignent pas de perdre le combat!).

Lentement, malgré ses forces quasi-inexistantes pour elle ne savait quelle raison, Aziza cligna des yeux. Une légère migraine lui faisait plisser le front, et sa douleur se lisait aisément sur son visage. Cependant, une fois ses yeux totalement ouverts, elle tenta d'oublier un minimum ses maux et respira calmement, le visage serein.
Avec difficulté, elle toussota, histoire d'attirer l'attention lorsqu'elle pensa que Larmes avait achevée ses soins. Lorsqu'elle la tigresse se tourna vers elle, un petite sourire malin était affiché sur ses babines, et ses yeux brillaient de malice.


"Alors, la blessée de guerre est soignée? Cela va mieux?"

La petite féline s'étira en attendant sa réponse, puis releva sa tête fatiguée vers Larmes.

"Je suppose que je n'ai pas le droit de marcher?"

_________________

Spoiler:
 


Image de l’avatar par : Zorala 86
Image de l'avatar par : Larmes Crystallines
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larmes Cristallines
Animatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 411
Localisation : Québec ;)
P.U.F : Kiara

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigre de Sibérie
Rang: Soigneur(euse)

MessageSujet: Re: [Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]   Lun 30 Mar - 15:31

[j'adore voir mes fautes orthographiques flashées comme ça en vert xD Je te l'accorde petite Ame' Very Happy]

Soudain, Larmes Cristallines, qui venait de commencer à appliquer son onguent sur sa plaie, entendit le toussotement de reconnaissance de son amie, dont le nom restait encore un mystère. Larmes y réfléchit un moment, moment pendant lequel elle regarda la petite féline. Elle pensa qu'elles n'auraient pas réellement le temps de se parler, s'interroger et apprendre à se connaître mutuellement. Elles avaient besoin de repos, et comme Larmes avait le sommeil léger, celle-ci ne dormira que d'un oeil. La petite créature lui sourit et lui demanda si elle allait mieux. La tigresse de Sibérie eut un petit sursaut de rire: blessée de guerre. Elle était bonne celle-là! Sérieusement, Larmes appréciait de plus en plus la ''wanna be'' lynx. Pendant que Larmes riait encore, un peu moins fort, par contre, la petite lui demanda si elle était dans la possibilité de marcher. Larmes la regarda, un sourire bienfaisant aux lèvres, avant de dire d'un ton tendre:

-Je vais mieux merci ^.^ Et non... tu ne pourras pas marcher d'ici l'aube. De toute façon, je croyais que tu voudrais prendre un peu de repos avant le longue route qui t'attend.
Larmes la regarda encore avec son magnifique sourire. Décidément, au fil des épreuves qu'elles avaient surmonté ensemble, la tigresse en avait oublié toute sa gêne et parlait, désormais, aussi libre que l'air avec la petite féline. Puis, la question omniprésente se forma derechef dans son petit cerveau astucieux: son nom. Quel était son nom? Elle en avait oublié les rites de la politesse! Elle, la respectueuse et timide tigresse? Gardant son sourire charmant au visage, elle lui demanda, prenant un air le plus détaché possible:
-Au fait, je suis Larmes Cristallines, guérisseuse. Et je crois que tu as déjà deviné que je suis des Coeurs de Glace.
La petite féline lui donnait courage et lui inspirait la confiance. Comment faire autrement qu'ouvrir son coeur à elle? De plus, c'était la première créature à qui Larmes n'avait pas vraiment de misère à aborder la conversation. Peut-être la féline ressentait la même chose qu'elle? Tous soupçons disparaîtront dans sa simple réponse: si elle avouait son clan et son nom, c'est que la confiance régnait. Sinon, c'est que la petite partirait à l'aube sans lui dire ''à la prochaine''. Plutôt décevant après cette rude journée aux geysers. Elles s'étaient sauvées mutuellement la vie, alors qu'elles auraient pu prendre leur jambe à leur cou à la première occasion et abandonner ainsi l'autre. C'était tout le contraire qui s'était déroulé. Étaient-elles en confiance et parfaite amitié?


Dernière édition par Larmes Cristallines le Mar 14 Avr - 9:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xarika.deviantart.com/
Aziza
    Aðminette
    Au Grand Cœur ♥

avatar

Féminin
Nombre de messages : 430

Votre Personnage
Clan: Crinière de Feu
Race: Caracal
Rang: Bras droit

MessageSujet: Re: [Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]   Mar 31 Mar - 12:25

Aziza avait soutenu le regard de son ami durant tout le temps où celle-ci avait sans doute réfléchit à tout ce qu'elles avaient vécu ensemble. Deux inconnues, deux personnes ne s'ayant jamais vu et étant de clans ennemis... s'aidant. C'était quand même assez exceptionnel pour en rêver, et leur histoire la laissait pensive aussi.
Puis Larmes répondit à sa question en annonçant la mauvaise nouvelle: on bouge pas! u_u
Aziza hocha la tête, sans montrer sa déception. Elle ne voulait pas partir, mais l'immobilité la dérangeait, elle n'aimait pas ça. Boh, du moment qu'à l'aube elle puisse repartir, rester coucher quelques instants ne lui ferait pas de mal et la tigresse avait raison: elles devaient se reposer pour récupérer les forces nécessaires à son retour, bien que son clan la turlupinait un peu... même beaucoup. Trop, en tout cas, pour qu'elle ferme l'oeil. Quelle excuse bidon pourrait-elle leur servir? Elle se voyait déjà passer devant tout le clan et murmurait au chef en guise d'explications, avant de disparaitre, un "Allez se balader près des geysers, ce n'est pas une bonne idée..."

Son amie reprit la parole, la faisant limite sursauter. Elle se présenta, chose qu'Aziza avait complètement oublié. Depuis le temps qu'elles cheminaient ensemble (et qu'elle cheminement! Je dirais plutôt une course contre la montre...), elle pensait la connaître vraiment bien... alors qu'elle ignorait carrément son nom O.o
Larmes Cristallines?


"C'est un joli nom..."

Un petit sourire vint naître sur les babines d'Aziza. Cette dernière se releva et s'assit, sans s'appuyer sur sa patte. Elle espérait au moins pouvoir rester assise...

"Je suis Aziza, ou Brise d'Eté pour la plupart des félins de mon clan, les crinières de feu. J'étais partie quelques minutes en réfléchissant à l'enlèvement de la petite des Griffes d'Argent. On a subit des attaques de l'un d'eux. Sans doute était-ce sa fille... Tu es au courant?"

Il est vrai que le sujet n'était pas chouette à aborder là maintenant. Larmes venait de lui procurait des soins, de se présenter, et le sujet qui la tracassait lui était revenu si vite en tête qu'elle l'avait déballé immédiatement. Se sentant impolie, "Brise" s'empêcha de s'excuser:

"Et ne m'en veux pas d'aborder ce sujet... C'est vrai que c'est maladroit... Pardonne moi..."

Elle baissa légèrement les oreilles. Pourvu que son amie ne se sente pas accusée. Aziza voulait simplement des informations, pas attirer un conflit de plus. Et dans leurs états, il ne pourrait pas vraiment y en avoir un...
Cherchant à "remettre l'ambiance", Aziza plissa le nez et murmura:


"Au fait, ça pue ton truc! Qu'est ce que c'est?" x)

Elle sourit, montrant bien dans son expression qu'elle plaisantait et se fichait bien de l'odeur de la chose qui la guérirait. De plus, Larmes était assez gentille comme ça de soigner un membre d'un clan opposé, et Aziza ne se permettrait pas de remarques désobligeantes dans le genre. Pourquoi faire regretter à la personne qui nous a sauvé, son bel acte? x)

_________________

Spoiler:
 


Image de l’avatar par : Zorala 86
Image de l'avatar par : Larmes Crystallines
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larmes Cristallines
Animatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 411
Localisation : Québec ;)
P.U.F : Kiara

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigre de Sibérie
Rang: Soigneur(euse)

MessageSujet: Re: [Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]   Ven 3 Avr - 16:31

"Je suis Aziza, ou Brise d'Eté pour la plupart des félins de mon clan, les crinières de feu. J'étais partie quelques minutes en réfléchissant à l'enlèvement de la petite des Griffes d'Argent. On a subit des attaques de l'un d'eux. Sans doute était-ce sa fille... Tu es au courant?"

Voilà... les paroles de Aziza fusèrent vers la jeune tigresse de Sibérie. Par chance pour elle, Larmes Cristallines lui faisait dos. Ainsi la crinière de feu ne pu voire son expression passé de son jaune naturelle à blanc comme neige. Elle était figée. Bien sûr que Larmes était la dernière mise au courant pour tout ce qui est de la politique! Simplement qu'elle s'en désinterraissait entièrement, mais en plus, elle vivait si à part de autres qu'une nouvelle ne lui parvenait qu'après une année de retard... Maladroite! Elle devrait s'incruster un peu plus dans la vie sociale de son clan. Cependant son caractère un peu trop timide à son goût lui empêche complètement de faire le premeir pas. Dès qu'elle voit un inconnu, soit qu'elle part en courant dans le sens opposé, soit qu'elle se fige, gueule béhante. Comme elle devait avoir l'aire d'une idiote dans cette situation. Soudain, la petite féline s'excusa auprès de Larmes' pour avoir aborder un tel sujet, mais la tigresse tourna la tête vers elle. Son visage exprimait vraiment de l'inquiétude, et ses yeux, la peur. Elle ouvrit sa gueule dentée pour dire:

-Non... ça va, ne t'inquiète pas. C'est normal de se poser des questions... mais je n'ai aucune idée de ce qui se passe par ici. [penche la tête, penaude] Je suis toujours la dernière au courant de tout dans ce clan.

Voyant que Larmes n'était pas dans une position propice à la conversation, elle se leva doucement, péniblement, avec une drôle de lenteur, pour se rallonger, cette fois face à son amie. Larmes savait qu'elle ne pouvait se déplacer trop longtemps, ni bouger sa jambe ni mettre un poid dessus, juste rester allonger. Il fallait du temps pour que des os se resoudent ensemble. Heuresement qu'Aziza n'avait qu'une brûlure et non une fracture, parce que cela aurait étonnée à Larmes que Brise d'été consente à rester dans cette caverne pendant longtemps encore. En pensant de sa blessure, Aziza venait de lancer un commentaire désobligeant envers l'odeur de la mixture. Larmes releva vivement sa lourde tête et plongea son regard glacial dans celui de la féline, pour y désceller une pointe de plaisanterie. Larmes sourit timidement, jamais elle ne se fâcherait. Elle avait bien eut plusieurs commentaires bien pires que cela au paravant... venant de gamins troublants comme Flocon de Givre. Traumatisante expérience, cela! Elle prit tout de même la temps de répondre à son amie:
-C'est un mélange de toutes sortes d'ingrédients végétales. Avec quelques fleurs jaunes, assez rare, qui ont une compétence excellente pour le remaniement des cellules très affligées. Utiliser spécialement pour des cas de brûlures.

Larmes avait fermée les yeux pour revisualiser sa plante dite jaune. Elle souriait, contente de pouvoir parler de ce qui la passionait à quelqu'un d'autre qu'elle-même, car, bien entendu, on se fichait un peu du ''comment'' en autant qu'il y ait un résultat efficace. La tigresse, rouvrit les yeux toujours souriante et brusquement, Larmes se rendit, enfin compte que son amie était assise et non couchée. Elle déclara soudainement, non avec un peu d'irritation:
-Aziza, veux-tu bien t'allonger, s'il te plaît... Sinon tu restes dans cette position, la feuille, justement, que j'ai mis risque de glisser et ainsi entraîner la mixture. Ce qui n'avancera en rien ta guérison.

Larmes lui sourit largement et gentiement, lui expliquant visiblement qu'elle ne lui en voulait en aucun cas. Pas de sa faute, si elle était ignorante dans la matière de la médecine. Peut-être, au lieu de cette feuille de chêne, aurait-elle dû lui enrouler des algues autour de la jambe? Ces plantes aquatiques sont reconnues pour leur régidité, une fois sècher. C'était ces plantes justement que Larmes avait personellement employé pour sa propre blessure, avec une mixture, qui au contraire de celle pour Aziza, avait donné un couleur verdâtre, et sentait la pomme des champs. Cela ne sentait pas fort, mais l'odeur ne tarderait pas à remplis la pièce caverneuse.


Dernière édition par Larmes Cristallines le Mar 14 Avr - 9:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xarika.deviantart.com/
Aziza
    Aðminette
    Au Grand Cœur ♥

avatar

Féminin
Nombre de messages : 430

Votre Personnage
Clan: Crinière de Feu
Race: Caracal
Rang: Bras droit

MessageSujet: Re: [Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]   Sam 4 Avr - 10:39

[J'avais pas vu ta réponse u_u]

Aziza avait remarqué que les sujets abordés jusque là avaient été glissants. Elle était habituée à parler de tout et de sujets qui ne la concernait pas. Elle avait également l'habitude de s'aventurer sur des sujets plutôt blessants ou gênants, mais elle savait comment s'en dépêtrer et redonner le moral aux troupes! Ainsi, elle ne craignait pas de blesser définitivement la personne.
Une chose l'intriguait. Une chose curieuse... Pourquoi, si Larmes était une soigneuse comme elle le prétendait, vivait-elle si à l'écart de son clan? N'avait-elle jamais communiqué avec eux pour ne pas savoir ce qui faisait frémir les différents territoires?
C'était bizarre... s'il se passait quelque chose de graves chez les Coeurs de Glace, Larmes pouvait ne pas être là. Alors, l'envie d'écart était-il dû au fait qu'ils l'avaient chassés? Au fait qu'elle avait prit peur d'eux? Mais pourquoi n'insistaient-ils pas pour qu'elle revienne parmi eux?

L'ironie employée, pour l'odeur de la pommade utilisée, sembla être mal prise par son amie, mais la tigresse expliqua quand même. Elle sembla être tellement contente que quelqu'un lui demande "comment" ces plantes agissaient qu'elle reprit vite le sourire, se qui rassura la petite caracal. Elle baissa ses oreilles dans un mouvement synchronisé, et sourit.

Puis, instant fatal, Larmes lui annonça de s'allonger. La petite féline entrouvrit la bouche pour protester -n'importe quoi : rester allongée? Mais j'ai besoin de bouger! Laisse moi au moins m'asseoir!- mais rien n'en sortit. Il fallait qu'elle rentre tôt chez elle, dans son territoire, et pour ça elle devait écouter la féline face à elle.
Sa gorge se noua par dégout -elle ne supportait pas l'immobilité. En plus, ce n'était qu'une brûlure!- et elle obéit, s'allongeant docilement sur le sol froid. Son regard brilla quelques secondes, puis elle secoua la tête. Elle n'allait pas se mettre à déprimer pour rien! Elle resterait allongée seulement jusqu'au coucher du soleil!
Relevant la tête vers la tigresse, Aziza reprit son petit sourire malin. Bon ben, puisqu'il fallait qu'elle reste allongée, autant que ça soit sa langue qui travaille!

"Alors, comme ça tu es soigneuse? Tu pourrais m'enseigner quelques petits trucs utiles, ou c'est un secret?"

Elle pencha la tête de côté et fit une moue d'enfant pourri gâté qui veut à tout prix ce qu'il désire. x)

"Ah et, une question, et ne te vexe pas surtout, mais pourquoi vis-tu aussi loin de ton clan? S'ils ont besoin de toi d'urgence, le temps que tu n'arrives, comment feront-ils? Ne serais-tu pas plus utiles là-bas?"

Et voilà, sujet glissant de nouveau, mais sa curiosité était beaucoup trop forte. En attendant les réponses, Aziza ferma les yeux et demanda une dernière chose:

"Parle-moi de toi" =)

_________________

Spoiler:
 


Image de l’avatar par : Zorala 86
Image de l'avatar par : Larmes Crystallines
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larmes Cristallines
Animatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 411
Localisation : Québec ;)
P.U.F : Kiara

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigre de Sibérie
Rang: Soigneur(euse)

MessageSujet: Re: [Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]   Dim 5 Avr - 8:05

Larmes Cristallines regarda la petite féline attentivement de ses yeux bleus-gris comme la glace de son territoire. Ses yeux démontraient la tendresse d'un mère: la tigresse voulait à tout prix que la petite qui était son amie, emplifie le temps que cela prendra pour guérir. C'était chose assez inutile, si elle souhaitait partir à l'aube, au lever du soleil [et non au coucher xD]. La tigresse de Sibérie vit sur le visage de son amie, masquée par, non de l'indignation, mais plus par négation. Sa bouche était entrouverte dans son élan de protestation. Cependant, rien n'en sortit. Préférait-elle se résigner gentiment aux recommandations d'une guérisseuse? Ou plus pour ne pas briser l'amour-propre de la tigresse? Ou encore, pour ne pas faire éclater une querrelle inutile qui ne risquait pas d'arriver puisque Larmes n'est jamais en colère? Enfin, le résultat est qu'elle ne parla pas et s'allongea comme Larmes' le conseillait. La tigresse pu voir dans les yeux d'Aziza, que celle-ci demanda de bouger, ainsi elle rajouta de sa voux flouette:

-Tu pourrais faire quelque courtes rondes, de temps en temps. Pas trop souvent, et pas trop longtemps. C'est la seule chose que je te promets. Ah! Et aussi dormir et parler xD

Larmes lui sourit et manqua de rire. Elle était à l'aise avec son amie, et rire n'était pas dans la coutume de Larmes Critallines. Elle qui n'avait personne vraiment, sauf son tuteur qui est mort, il n'y a pas longtemps. Elle n'avait rien pu faire pour lui... enfaite, il n'avait pas voulu qu'elle lui prodigue les soins qui auraient sans doute pu lui sauver la vie, ou au moins pour un laps de temps indéterminé suplémentaire.
Larmes baissa tristement la tête à ce souvenir: elle n'aurait jamais dû écouter son maître! Le guérir et faire en sorte qu'il soit encore à ses côtés en ce moment. Elle s'en voualti terriblement d'avoir laisser son maître mourrire sous ses yeux. À un tel point, que la tigresse passa proche de fondre en larmes en ce moment. Seulement, quelques gouttes d'eau glaciale et cristalline sortie de ses yeux bleus. Elle ne devait pas perdre al tête, pas tout de suite: Aziza avait encore besoin d'elle.
Larmes Cristallines redressa la tête quand elle l'entendit parler. Elle voulait quelques trucs? S'essuyant gracieusement le visage contre ses pattes antérieurs, la tigresse ouvrit sa grande gueule dans un beau sourire et déclara:

-Mes soins ne sont pas ''secrets'' comme tu dis. Néanmoins tu as besoin d'un excellent tuteur pour en comprendre les effets secondaires possibles, comment âprèter certains ingrédients pour ne pas tout ruiner...

Larmes eut un petit sursaut d'un rire mélancolique. Elle venait de se rapeller, bien malgré elle, un souvenir joyeux d'elle dans ses premiers temps de soigneuse. Elle avait bien manqué de cause plus de tords que de bien! Une chance que son maître et père adoptif avait été là! En effet, Larmes avait toujours considéré son tuteur comme père adoptif, ses parents l'ayant renier dès le jour ou Larmes leur annonça la voie que comptait entreprendre. Guérisseuse. Ça avait été une indignation totale et indéfectible pour ses parents qui auraient voulu qu'elle fasse chasseuse... Et tous ces souvenirs entre coupés provoqua chez la jeune tigresse quelques étouffement de tristesse accompagner de larmes. Elle ne regaidait plus son amie, fixant obstinément le sol devant elle.
"Ah et, une question, et ne te vexe pas surtout, mais pourquoi vis-tu aussi loin de ton clan? S'ils ont besoin de toi d'urgence, le temps que tu n'arrives, comment feront-ils? Ne serais-tu pas plus utiles là-bas?"

Les yeux baignés de larmes de la tigresse plongea dans ceux de la petite féline. Pourquoi? Pourquoi être aussi loin? Ses parents l'ont chassée, son seul ami est mort, le seul qui l'aimait vraiment et qui la comprennait. Vivre à l'écart? Sans doute à cause de sa timidité... mais quelque chose de plus fort la retenait ici, dans cette grotte. Elle n'aimait pas se fondre dans la masse. Non. elle détestait cela. Et puis, elle voudrait jamais revoir ces gens qu'elle avait pris pour ''protecteurs'' et ''parents'', mais qui étaient les futures boureaux de sa petite vie si tranquille. De plus, avec sa croyance assez particulière qu'elle avait dévelloppé avec son ''père'', les autres de son clan l'auraient prise pour une folle! Et vraie! Non. Vallait mieux ne pas faire comme tout le monde, et disparaître parmis les autres. Une urgence? Ils lançaient un cri d'alerte qui lui était destiné et très distinctif des autres, et elle accourait... Il y avait plusieurs raisons possibles de son écartement de la vie sociale du clan, mais elle répondit simplement par:
-Ils m'apellent et j'accoure. Aussi simple. Et puis, qui voudrait perdre du temps avec une tigresse comme moi? Timide et incapable à placer une seule parole? On me prend pour une anti-sociale... quelle injustice...
Sa tête était maintenant plaquer contre ses pattes d'en avant, et des larmes ruissellaient le long de ses joues habituées à une telle émotion. Aziza posa une ultime question. Cette fois, Larmes éclata complètement: ce n'était plus quelques larmes, c'était décidemment une rivière! Parler d'elle? Elle n'avait pas eu de vie. En plus, sa passion n'interressait personne. Comme elle aimerait bondir sur ses pattes et fuir, courir comme elle l'avait toujours fait: fuir ces moments de perplexité et de tristesse incontournable. Pourquoi la crinière de feu prêta aussi attention à sa médiocre vie, embellie par uniquement sa passion? Pour passer le temps? C'est gentil de la prendre comme bouche-trou... Pourquoi s'inquiétait-elle réellement de sa vie? Une véritable amitié? Larmes Cristallines et ressaisit après quelques instants de laisser-aller. Elle tourna lentement la tête sur ses pattes et regarda cette féline. Comment créer une amitié alors qu'elle était d'un clan entièrement différent. Larmes ne savait plus quoi penser, et encore moins dire. Elle bredouilla quand même quelque chose du genre, entre deux hoquets:
-Je... n'ai... rien d'in... terressant... à te dire.
Parler d'elle? De son passé? De sa passion endormante? Non. Elle ne parle jamais de ce qui lui est arrivé, de toute façon qui voudrait bien portée une attention adéquate et intentionnelle à ce qu'elle pourrait dire. Les seules choses qu'on veux entendre, ce sont: ''Il va s'en sortir'', ''Dans peu de temps, il va s'en remettre'', ''Donner-lui ceci ou cela, et il va guérir'', ''Voila, il ne reste plus qu'à entendre''... et bien d'autres similaires. Si Aziza s'inquiétait vraiment pour elle et croyait vraisemblablement en une amitié naissante, bien qu'elle le prouve. Larmes n'avait rien à donner...
[désolé du roman... j'aurais encore pu écrire, mais je me suis abstinée xD]


Dernière édition par Larmes Cristallines le Mar 14 Avr - 9:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xarika.deviantart.com/
Aziza
    Aðminette
    Au Grand Cœur ♥

avatar

Féminin
Nombre de messages : 430

Votre Personnage
Clan: Crinière de Feu
Race: Caracal
Rang: Bras droit

MessageSujet: Re: [Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]   Dim 5 Avr - 12:59

[Abstenue ma chère, pas abstinée XD Et punaise, je suis impressionnée O.O Tu parles pas de toi à Aziza, tu m'en parles à moi, quelle injustice comme tu dis!! Et comment pourrais-je écrire autant sans n'avoir rien à dire? ]

Aziza n'avait pas remarqué les premiers pleurs. Elle s'était attendue à quelqu'un de paisible et s'était arrêtée au masque de la tigresse. Seulement, lorsque celle-ci avait fondue en larmes, la caracal avait été partagée entre deux choix, deux sentiments qui se bataillèrent en elle: son instinct et sa retenue. L'un lui disait de se lever et d'aller consoler son amie. L'autre lui rappeler son interdit de se lever. Aussi, elle écouta le second, observant gravement son ami.

Son regard était étrange, c'était la première fois qu'elle observait quelqu'un ainsi. Elle était devenue froide, aussi sage que le plus grand mage de l'histoire, et elle semblait comprendre ce qu'éprouvait son amie. Ses yeux fouillaient la fourrure de la tigresse dans l'espoir que celle-ci se tourne enfin vers elle. Un long moment, elle dévisagea une fourrure rousse tintée de rayures noires, comme marquée par chaque blessure du passé. Puis, Larmes Crystallines daigna lever son regard brillants vers elle.
L'échange de regard dura un moment. Aziza ne dévisageait pas son amie: elle la fixait, semblait lire en elle. Son regard ne cillait pas, elle maintenait un silence qu'elle n'avait jamais maintenue jusqu'alors. Le briser aurait été un désastre, et elle craignait de faire encore plus de mal à la tigresse face à elle, par une parole mal placée ou un humour incompris. Aussi, son silence dura, longtemps, durant lequel elle songea à ce qu'elle venait d'apprendre.

Les soins ne sont pas secrets, mais elle a besoin d'un tuteur adéquat. Bof, elle connaissait le minimum en médecine, et savait comment soigner une plaie, même si c'était "avec les moyens du bord" et non les plantes qu'elle récoltait et gardait chez elle. Et puis, si ces deux là continuaient à se revoir, Aziza comptait bien élire Larmes comme tuteur ^.^

Les oreilles de la caracal se plaquèrent en arrière à la pensée suivante, ses yeux se fermèrent elle tenta d'oublier quelques instants la colère qui la gagnait.
Larmes se coupait du monde et trouvait cela injuste d'être prise pour une anti-sociale?! Il y avait d'autres choses cachaient derrière ses paroles, Aziza s'en doutait bien. Des problèmes sociaux, familiaux, elle ne savait pas trop, mais ça lui suffisait.
Et comment ça "qui voudrait d'une tigresse comme elle"?! Elle était vitale pour son clan, de par son statut, avant tout, et parce que chaque être peut être apprécié.
La petite féline rouvrit les yeux, fusilla la tigresse du regard. Elle ne lui répliqua pas toutes les pensées qu'elle avait en tête, elle le ferait plus tard. Larmes avait assez pleuré devant elle, et son immobilité l'handicapait: elle ne pouvait pas se rebeller sous peine de ne pas rentrer assez tôt.

Le silence planant, rompue par les respirations respectives des deux félines, devint un peu trop lourd pour Aziza. Elle soupira, regarda au dehors, préféra changer de sujet:

"Le soleil se couche on dirait."

Elle tourna un regard vide sur la tigresse.

"Pardon de t'avoir rendue ainsi."

Elle n'avait rien à prouver, pour le moment. Elle ne connaissait qu'à peine Larmes, et ne connaissait nullement ses réactions.

_________________

Spoiler:
 


Image de l’avatar par : Zorala 86
Image de l'avatar par : Larmes Crystallines
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larmes Cristallines
Animatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 411
Localisation : Québec ;)
P.U.F : Kiara

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigre de Sibérie
Rang: Soigneur(euse)

MessageSujet: Re: [Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]   Lun 6 Avr - 18:48

Soudainement, la jeune tigresse fut prise de honte: pourquoi venait d'imposer sa présence mélancolique, en plus d'un sursaut de pleurs. Aziza ne méritait pas ce genre de traitements. Larmes Cristallines, son nom lui sciait, définitivement, comme un gant, avait explosé spontannée. Sans avertissements, rien. Ce n'était certainement pas la faute de la pauvre petite féline qui a dut supporter ce moment d'excès bien malgré elle: son handicap lui empêchait de bouger convenablement. Et même si Larmes aurait voulu fuir sa grotte et laisser Azi' se reposer en paix, les oreilles tranquilles surtout, elle était aux prises du même malheur que son amie: une blessure à la patte qui lui nuisait dans sa démarche. Honteuse d'avoir pu causé la moindre petite angoisse à cette nouvelle amie, Larmes fourra sa tête entre ses deux pattes antérieurs et des sanglots repris de plus bel. Puis, elle commença à se répéter sans cesse qu'elle était une pauvre idiote pleurnicharde, ce qui emplifiait du même coup ses tressaillements de tristesse. Cela n'allait pas s'arranger de sitôt.
Après quelques minutes encore de ce chagrin impulsif, elle se ressaisit, redressant le tête et la secouant vivement pour se soustraire à des pensées qui la sous-estimaient. C'est à ce moment qu'Aziza poussa un soupir avant d'entamer une nouvelle conversation. Un soupir? Larmes était si désespérante que cela? Elle aurait fondre de nouveau en larmes, mais cela ne serait sûrement pas le bienvenu chez la petite féline. Elle devait se retenir, montrer qu'elle était forte: peut-être un jour le serait-elle enfin? Posséder cette force qui lui manque? Cette partielle de velonté cachée, un désir instinctif de vouloir changer. La tigresse croyait pouvoir métamorphoser sa personnalité qu'elle n'apréciait pas particulièrement, mais son environnement y avait aussi son influence. Rien n'était gagné d'avance. La tigresse n'avait rien entendu de la première phrase énoncée par la petite crinière de feu. Néanmoins, la seconde fut d'une brutalité supprenante dans le fort intérieur de la guérriseuse. Aziza croyait que s'était de sa faute! Mais non! Larmes tourna son regard froid vers elle, un regard qui suppliait. Oui. Elle suppliait secrètement son amie de ne point penser ainsi. Elle ouvrit la gueule, mais rien n'en sortit. Ah! Maudite émotion! Elle prononça, finalement:
-Voyons! Aziza, tu n'as rien à te reprocher... c'est juste de vieux souvenirs
Larmes tenta de sourire pour prouver que tout allait bien. Cependant c'est plus une grimace qui s'accrocha à son doux visage. Que pourvait-elle bien dire pour remonter le moral de son amie? Remonter le sien du même coup? Larmes était unique en son genre, et étrange qui plus est. Relativement calme et posée, elle changeait rapidement d'opignon, par contre, et parfois du même coup son émotion, mais rien d'extrêmement visible. Tout cela se produisait à l'affût des regards et esprits trop refermés sur eux-mêmes. Encore, Larmes Cristallines tenta (trouver un sujet de conversation n'était guère son fort, elle qui n'avait pas vraiment eut de vie sociale):
-Dis-moi que faisais-tu dans les geysers? Je veux dire, si loin de ton clan?
Bien sûr, Larmes n'avait aucunement une imagination assez fertile pour repartir un sujet de conversation, et encore moins d'expérience dans le genre. Parler. Chose si simple, mais si innacoutumière dans le quotidien de la jeune tigresse. Aziza avait provoqué chez elle un changement qui allait sans doute la marquer jusqu'à la fin de ses jours. Mais cela, la tigresse de Sibérie n'en était pas consciente... pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xarika.deviantart.com/
Aziza
    Aðminette
    Au Grand Cœur ♥

avatar

Féminin
Nombre de messages : 430

Votre Personnage
Clan: Crinière de Feu
Race: Caracal
Rang: Bras droit

MessageSujet: Re: [Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]   Mer 8 Avr - 9:17

[Hey!! J'aurais pas soupiré après un autre sanglot, j'me fais passé pour une sale bête x)]

Aziza observa la tigresse ravaler son émotion sans dire mot.
Il était difficile, après des sanglots comme ça, de s'en remettre, et imaginer tout et n'importe quoi n'aiderait pas la petite caracal à remonter "le moral des troupes" comme elle aimait le faire. Cependant Larmes se calma peu à peu, toute seule, comme une grande. Visiblement, elle avait quelque chose à répondre à Aziza. La petite féline avait donc réussi à lui faire penser à autre chose qu'au passé. Tant mieux, voir des gens tristes ne lui plaisaient pas! Surtout lorsque la moindre parole risquait de blesser. Elle ne s'était pas attendu à ce que la tigresse soit si émotive, sinon elle ne se serait pas risqué sur des sujets qui ne plaisaient pas.
Comme Larmes lui assurait que ce n'était pas sa faute, Brise d'Eté inclina la tête en avant, mais garde le silence. Elle acceptait de ne pas être coupable, même si elle savait l'être. Si cela pouvait faire aller mieux sa nouvelle amie, elle n'allait pas faire d'histoire!
De vieux souvenirs? Ah? Mais pourquoi la mettaient-ils dans cet état?
Elle lui demanderait plus tard, là ça serait sans doute indiscret pour quelqu'un qu'elle ne connaissait qu'à peine, et puis elle risquait de faire tomber de nouveaux torrents...

Une question!! La tigresse venait de lui poser une question!

Aziza se concentra, fronçant les sourcils. Elle avait écouté d'une oreille distraite et elle mit du ton à comprendre les paroles qu'elle répéta dans son esprit. Si loin de son clan, dans les geysers... Ah, tiens c'est vrai ça! Qu'est ce qu'elle était aller foutre dans ces foutus trucs qui brûlent?!

"Hum... Sincèrement, j'avais besoin de m'écarter un peu de mon clan. Il y a trop de fortes têtes et de grosses brutes, même s'ils ont un sens de l'honneur, je suis toujours la plus petite et... je me fais charrier. Il est donc impossible de réfléchir dans un lieu comme ça, alors je me suis écartée... Peut être un peu trop."

Elle sourit à sa dernière phrase. Il est vrai qu'elle s'était tellement perdue dans ses pensées qu'elle était allé un soupçon trop loin... Bravo, Azi'!
Son sourire s'effaça pour laisser place à un visage normal, pas si serein que ça, mais pas froid non plus.

"Et toi, pourquoi t'y es-tu risqué?"

_________________

Spoiler:
 


Image de l’avatar par : Zorala 86
Image de l'avatar par : Larmes Crystallines
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larmes Cristallines
Animatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 411
Localisation : Québec ;)
P.U.F : Kiara

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigre de Sibérie
Rang: Soigneur(euse)

MessageSujet: Re: [Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]   Ven 10 Avr - 8:49

[Non, mais t'avais écrit qu'elle soupirait.. so j'ai pensé que... ^^'' T'es pas une sale bête voyons Very Happy xD]
Larmes Cristallines gardait sa tête bien confortablement coincé entre ses pattes antérieures, les oreilles plaquées contre son doux crâne, les yeux, eux, fixés dans l'espace vide droit devant elle. Elle venait de poser une question à son amie, puis s'était immidiatement replonger silencieusement dans sa petite mélancolie passagère: lui poser cette question n'avait pas été une excellente idée. C'était sûr qu'elle lui renverrait la pareille. Effectivement, après la réponse gentille d'Aziza, cette dernière lui demanda à son tour. Chose à laquelle Larmes fit un effort sur-félin pour répondre:
-Bien... c'est un peu pour la même raison que toi... mais moi je n'ai pas des lourdeaux au-dessus de ma tête. (référence à la grandeur des autres félins dans le clan de Brise')
Elle rit doucement et presqu'inaudiblement. Elle tourna sa lourde tête vers la petite féline et la relevant lentement. Elle poursuivit, en voyant son regard qui insistait à la confidence:
-J'ai des problèmes familiaux, et même si je suis àl'écart de mon clan, c'est toujours bien de se sentir ''ailleurs''. Si tu vois ce que je veux dire...
Tout récemment, Larmes avait revu accidentellement ses parents, qui l'ont chassé en moins de deux secondes, alors qu'elle avait à peine ouverte la gueule pour tenter une réconciliation. Que du temps perdu et de désastre! Tout cela ne rimait à absolument rien... Même si Larmes Cristallines vivait à l'écart de son clan, elle ressentait quand même leur omniprésence, leur odeur. Elle avait comme une impression que son clan était une cage qui se refermait lentement sur elle. Pauvre être qu'elle était! Vivant toujours à l'affût des autres, et pour une fois qu'elle consentait à essayer d'avoir une vie sociale dans son clan, voilà qu'un phénomène étrange et triste se produit: elle trop habituée à la solitude, n'a plus aucun goût pour la compagnie. Alors que fait-elle avec Aziza en ce moment? Larmes eut un sursaut en pensant à cette question. Peut-être que c'est parce que le ''courant'' passait bien entre eux deux. Peut-être était-ce à cause de leur réscente expérience dans les geysers qui les avait rassemblées. Ou encore une multitude d'autres hypothèses. Non... elle devait encore essayer: trouver un moyen de revenir entièrement dans son clan. Après tout c'était son clan... Et Aziza était son point d'appuis: elle lui apprendra à vivre parmis les autres. Et c'est là que sa question fusère sans qu'elle s'en rende réellement compte qu'après l'avoir dite:
-Comment fais-tu pour avoir une vie sociale?
Sans doute, Brise d'Été serait surprise de sa question, car Larmes, elle, l'était définitivement. Mais le fait était là, elle avait parlé. Maintenant, il ne restait qu'à entendre une réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xarika.deviantart.com/
Aziza
    Aðminette
    Au Grand Cœur ♥

avatar

Féminin
Nombre de messages : 430

Votre Personnage
Clan: Crinière de Feu
Race: Caracal
Rang: Bras droit

MessageSujet: Re: [Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]   Ven 10 Avr - 13:26

Ah... des problèmes familiaux... Aziza se contenta d'un petit sourire en guise de réponse. Elle lui aurait bien jeté un "bienvenue au club!" réconfortant et montrant qu'elle compatissait, mais c'était trop vague. S'il faut, ces problèmes familiaux étaient dûs à une mort, chose qui la blesserait plus qu'autre chose, et Brise d'Eté s'était assez risquée sur des sujets glissants. En plus, si la tigresse s'était coupée du clan, elle devait avoir ses raisons! Peut être avait-elle était maltraitée, rejetée... Elle avait si peu confiance en elle que si les autres la rabaissaient, Aziza était presque sûre que Larmes les croirait, et n'oserait plus faire partie de la vie du clan, chose qui expliquerait pourquoi elle avait prit possession d'un lieu au calme, et à l'écart du reste.

La jeune caracal découvrait peu à peu l'être qui lui faisait face: un être reclue, pourtant doté de la capacité de soigner, timide et sensible. Son caractère était facile à cerner si l'on était quelqu'un d'habitué et social comme Aziza. Cela n'avait cependant pas toujours été le cas. Elle avait dû prendre sur elle pour être sociable!

Bizarrement, après la réponse de la tigresse, le Bras Droit des Crinières de Feu resta pensif. Elle se demandait, soudain, pourquoi ces félins vivaient dans le froid et la neige. Que trouvaient-ils d'attirant ici? Et puis, pourquoi avaient-ils kidnappés un félin du clan le plus mystérieux? Ah et, maintenant qu'elle tournait la tête vers l'entrée de la grotte, perplexe, elle remarquait que la lune trônait dans le ciel, et que le soleil laissait entrevoir ses derniers rayons au loin, sur les montagnes glacée. Le paysage était joli, plus boisé que chez elle, et ça l'émouvait ne serait-ce qu'un minimum. C'était beau, vraiment. C'était vivant, même si cette vie grouillait sous un amas de neige. Or, chez elle, tous dormaient, assommés par la chaleur, les arbres n'étaient pas tous pleins de belles feuilles vertes et les herbes rares et la plupart du temps jaune... Pas génial...

Larmes lui posa une question. Aziza tourna vivement son regard sur elle, surprise que la tigresse soit là: le décor lui avait fait perdre toutes notions du temps et de l'espace.

"Hum... une vie sociable?"

Drôle de question o.O

"Beh... j'essaie de parler aux gens. Mon statut... me permet de parler à beaucoup de félins."

Elle n'avait pas précisé son statut, aussi cela laissait sous entendre qu'elle pouvait être garde. Un petit moment, elle admire les couleurs du pelage de la tigresse éclairées par les rayons de l'astre lunaire.

"Je trouve des sujets, écoute les gens me parler d'eux, ramène à manger, m'occupe des petits. Il n'est pas difficile de s'intégrer dans un clan. En général, on plait toujours à quelqu'un, et il ne faut pas perdre de vue qu'on ne peut pas plaire à tout le monde."

Elle lui sourit. Si Larmes avait déplu à quelqu'un et s'était rendue ermite, elle pouvait toujours charmer quelqu'un d'autre! Elle avait sans doute perdue une bataille... mais pas la guerre!

_________________

Spoiler:
 


Image de l’avatar par : Zorala 86
Image de l'avatar par : Larmes Crystallines
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larmes Cristallines
Animatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 411
Localisation : Québec ;)
P.U.F : Kiara

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigre de Sibérie
Rang: Soigneur(euse)

MessageSujet: Re: [Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]   Lun 13 Avr - 9:31

Décidemment, sa question avait eut de l'effet sur la petite féline. Elle était des plus surprises! Voire, de toute façon, que quelqu'un se serait attendu à ce type de question: ''comment avoir une vie sociale''? Même Larmes en avait été surprise quand ses paroles fusèrent hors de sa bouche sans qu'elle puisse les arrêter autrement. Elle était tout un phénomène desfois, cette mélancolique tigresse! Elle laisserait dans le coeur d'Aziza une bien mauvaise impression: une féline qui ne peut contenir ses émotions idiotes, hyper sensible, qui n'a aucune vie sociale et qui demande conseil pour savoir comment approcher du monde! Là, elle se détestait. Pourquoi avait viré avec cette personnalité? Ses parents n'avaient fait que la renier, c'était elle qui avait fui vers son tuteur. Son tuteur? Il avait toujours habité loin de ses congénères, et avaient invité Larmes Cristallines à en faire pareil. Était-ce donc de sa faute? Il n'aurait sûrement pas voulu faire du mal à sa fille adoptive! Alors il ne restait qu'elle-même: son tuteur ne l'ayant jamais forcer à rester loin de ses compatriotes, c'était elle qui s'était refermée sur elle-même...
Enfin la petite féline lui parla... son statut? Elle aussi avait un statut ou elle pouvait aisément parler à beaucoup de personnes, mais ce devait être elle qui ne faisait pas les efforts nécessaires pour débuter une conversation adéquate. Pourtant c'était si simple avec Aziza! Même qu'elle parlait sans en avoir réellement conscience xD!

"Je trouve des sujets, écoute les gens me parler d'eux, ramène à manger, m'occupe des petits. Il n'est pas difficile de s'intégrer dans un clan. En général, on plait toujours à quelqu'un, et il ne faut pas perdre de vue qu'on ne peut pas plaire à tout le monde."

C'était bien vrai... on ne peut plaire à tout le monde. Sa vie en était une conséquence. Ses parents devraient reconnaître que les dires de la Crinière de Feu était véridique. Et puis, ils étaient ridicules de la renier juste parce qu'elle avait décider d'aider son clan en prodiguant des soins, au lieu de ramener de la nourriture! C'était n'importe quoi! Ils l'avait jugés trop rapidement. Maintenant, elle était une grande guérrisseuse, mais ils ignoraient, bien entendu, ce fait. Encore, Aziza avait bien raison, elle ne devait pas se rabaisser parce qu'elle n'avait su plaire à ses parents; elle avait plu à son tuteur qui l'avait aussitôt adopté. Cependant, cela va faire presque un an qu'il est mort...

-J'ai plu et déplu à certaines gens, mais comme je n'ai plus de vie sociale, je ne puis plaire encore à quelqu'un. De toute façon, Aziza, je pense que tu l'as déjà remarquer, je suis vachement timide! Et ça n'aide! À cause de cette gène, mon clan me considère comme une anti-sociale. Et tu sais qu'est-ce que ça me fait? [tourne la tête vers Aziza, les yeux pétillants d'une nouvelle émotion] Ça ne fait que me renfoncer un peu plus dans ma timidé, dans mon solitude. Comme un sable mouvant... Que faire? J'ai besoin d'aide, mais je n'ai personne d'autre à qui demander conseil, sauf peut-être les étoiles, mais elles sont toujours aussi muette...

Wow... tout un flot de paroles! Son plus long discour à vie! Cependant, on pouvait faiclement voir à quelque point cela lui faisait du bien de s'ouvrire un peu le coeur. Larmes pouvait à peu près comprendre pourquoi le monde recherchait des personnes dignes de confiance à qui se confier. Cela faisait tellement du bien! C'était retiré un poids lourd sur son coeur, un énorme fardeau de sur ses épaules! La tigresse de Sibérie, souhaitait qu'Aziza, consente à être sa confidente, même si le clan les différait, même si leurs alphas respectifs les renirait. Larmes croyait qu'elles avaient besoin de l'un de l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xarika.deviantart.com/
Aziza
    Aðminette
    Au Grand Cœur ♥

avatar

Féminin
Nombre de messages : 430

Votre Personnage
Clan: Crinière de Feu
Race: Caracal
Rang: Bras droit

MessageSujet: Re: [Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]   Lun 13 Avr - 16:31

Aziza écouta pensivement son amie. Elle était attentive, ne cherchait pas à dériver sur la plaisanterie, pour une fois. Dans un sens, elle sentait que la petite tigresse, fragile de l'intérieur, avait besoin d'être écoutée, et c'était avec plaisir qu'elle se prêtait au rôle.
Larmes lui rappelait son passé, dans un sens. Elle avait été vachement timide, après son enfance. En fait, elle avait été trop avenante et on l'avait trop souvent rabaissé. Puis, avec le temps, elle avait compris qu'elle ne plairait pas à tout le monde, que c'était un fait, et qu'il fallait l'accepter tel quel. Après tout, plaire à tout le monde signifier être faux avec certaine personne puisque l'on est tous différent.
La petite caracal pouvait être fière de ce qu'elle était devenue, de ses conclusions. Larmes ne se confiait pas à n'importe qui. Ecouter les gens étaient une des choses qu'elle aimait faire le plus, puisqu' aider les autres était une sorte de passion, de pulsion. Elle n'aimait pas laisser les gens dans l'embarras, dans la souffrance. C'est pourquoi elle préférait utiliser l'humour à tout va et détendre des atmosphères qui commençaient à devenir trop lourd.
Cependant son humour était un peu décalé ici ; un peu gelé par la glace, qui sait?
De ce fait, Aziza devint sérieuse, pour une fois, lorsqu'elle répondit, à la fois surprise et contente de la longue tirade de son amie. x)

"Tu sais, Larmes Cristallines, (Aziza n'osait se montrer trop familière) il ne tient qu'à toi de changer ta réputation. Les gens ne connaissent que l'image que tu te colles. Tu veux passer pour une anti-sociale, alors tu passes pour tel. En fait, tu finis par croire toi même à ton image et puis tu deviens timide. Cela m'est arrivé. Regarde ce que je suis aujourd'hui! (Elle prit un ton grave) "Une bonne grosse Crinière de Feu!" (Elle rit, puis se radoucit et continua son explication:) Il ne tient qu'à toi de faire le premier pas. Les gens pensent que tu seras méchante avec eux s'ils t'approchent, c'est ce qu'ils se sont permis de croire de moi! (Nouveau petit rire) Si tu abordes les gens, je ne pense pas qu'ils te repousseront. Et tu n'es pas si "anti-sociale" que ça, regardes, tu me parles, à moi!

Un petit sourire apparut sur les babines de la caracal qui, d'un geste purement théâtral, se mit à imiter quelqu'un de surpris en voyant une tigresse l'abordait. Un peu du genre : "je me balade tranquillement et O.O oh!" XD
Puis, son immobilité l'empêchant de faire le pitre comme elle le souhaitait, elle plissa les yeux et tourna son regard malin vers son amie, histoire de conclure:

"Peu de gens te connaissent vraiment. Rares sont ceux qui cherchent à savoir qui nous sommes. Et c'est tant mieux. Ce n'est pas le nombre d'amis qui compte... c'est la qualité."

[Je suis désolé je suis au téléphone en même temps donc s'il y a des fautes ou que j'écris peu c'est normal x) Au pire, j'éditerais]

_________________

Spoiler:
 


Image de l’avatar par : Zorala 86
Image de l'avatar par : Larmes Crystallines
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larmes Cristallines
Animatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 411
Localisation : Québec ;)
P.U.F : Kiara

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigre de Sibérie
Rang: Soigneur(euse)

MessageSujet: Re: [Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]   Mar 14 Avr - 9:03

C'était au tour de Larmes Cristallines, maintenant de prêter une oreille attentive. Un conseil bien formulé et bien donné était toujours utile. Cependant, pouvait-elle avoir confiance en Aziza? Et puis, elle venait de vider son lourd coeur, déverser une cascade glaciale de larmes en sa présence et elle n'a été que des plus gentilles. Maudit soient les clans! La tigresse de Sibérie souhaiterait adopter la pauvre Aziza et ainsi, elle ne serait plus seule! Et comme, la petite féline l'a dit, Larmes prouverait qu'elle est douce, sympathique et unique! Quoi de mieux? Non. Elle aurait encore besoin de son aide dans ce bas-monde.
De plus avec sa déclaration: ''Une bonne grosse Crinière de Feu!'' et le ton employé, un sourire suivit d'un rire silencieux, à cause de sa timidité, apparurent sur ses babines. Elle rit de plus belle en voyant l'expression de son visage changer! Elle avait un bon humour, et cela lui faisait du bien. Cette petite lui plaisait énormément. Maudissant de plus bel la séparation de leur clan, Larmes tourna sa tête vers son amie, le visage radieux et les yeux pétillants de bonheur.

"Peu de gens te connaissent vraiment. Rares sont ceux qui cherchent à savoir qui nous sommes. Et c'est tant mieux. Ce n'est pas le nombre d'amis qui compte... c'est la qualité."

Tout cela était bien vrai... On pourrait dire que Brise d'Été était la vérité née x) La qualité? Ce n'est pas faux de dire que Larmes n'a jamais eut de situation ''spéciale'' avec des amis, puisqu'elle en a jamais eut, mais les phénomènes tels que les disputes, les paroles dans le dos, etc, étaient juste méconnus d'elle. Ainsi juger et choisir de ''bons'' amis n'entrait en ligne de compte. C'est pour cela que pour l'instant, elle se contenterait d'Aziza... La qualité. Toute façon la petite Crinière de Feu était de la qualité. Il fallait le dire, ainsi elle se sentirait mieux:

-Merci beaucoup Aziza... J'aurais jamais cru avoir, au moins un jour, la chance de m'exprimer ainsi. Et tu ne sais pas à quel point c'est important pour moi. [petit sourire] Et puis! Maudit soient les clans! Je suis fière de t'avoir comme amie, comme confidente!

Oui. Tout ce que Larmes venait de dire était véritablement dans son coeur. Elle était même plus que fière et contente de posséder Aziza dans son cercle, très restreint, d'amis. Que pouvait-elle faire pour rendre justice à son amie?

-Si il y a quoi que ce soit, que tu veules parler ou te faire soigner. Je suis là pour toi, Aziza ^.^

Que dire de plus? Même qu'intérieurement, Larmes se jurait de toujours être là, dans n'importe quelle situation, pour son amie. Et ce, même si elle devait affronter tous les Crinière de Feu pour venir à elle! Quelqu'un comme Brise d'Été ne se rencontrait pas à toutes les forêts! Il ne fallait surtout pas la perdre. Elle était devenue le bien le plus précieux de Larmes. Était-ce au moins réciproque? Pas besoin de torturer avec des questions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xarika.deviantart.com/
Aziza
    Aðminette
    Au Grand Cœur ♥

avatar

Féminin
Nombre de messages : 430

Votre Personnage
Clan: Crinière de Feu
Race: Caracal
Rang: Bras droit

MessageSujet: Re: [Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]   Mar 14 Avr - 9:39

Visiblement, son humour n'était pas si givré que ça et avait réussi à faire naître le sourire tant espéré sur les babines de son amie. Larmes Cristallines semblait avoir délaissé sa peine. Ouf! Aziza avait rattrapé son erreur et préférait de loin la voir comme ça. La tigresse avait paru attentive à ses conseils -chose qu'elle pouvait confirmer par le rire discret qu'elle avait enclenché. Tant mieux! Aziza espérait pleinement que ses conseils aideraient son alliée.
Enfin, son amie s'exprima, laissant Aziza à la surprise des mots. Ne laissant pas paraitre ça surprise (elle n'allait pas jouer le rôle du félin surpris qu'elle avait déjà imité avec succès XD), la petite caracal laissa planer un grand sourire sur ses babines.

"Je suis contente que ça t'ait fait du bien. Et je comprends que ça soit important de se confier. On a toujours besoin d'une oreille attentive."

La féline continua sur le fait qu'elle se sentait reconnaissante et voulait rendre la pareille au Bras Droit des crinières de feu.
Brise d'Eté secoua la tête.

"Nan, je pense que ça ira. [voix théâtrale] J'ai été soigné par une grande professionnelle, vous savez. Ma blessure sera vite guérie!"

Elle sourit à la tigresse. Vite... C'était le cas de le dire. A pars quelques petits picotements, Aziza ne sentait déjà plus rien. De plus, quelques bonnes heures s'étaient sans doutes écoulées depuis leur arrivée. Son départ devenait proche. Malheureusement. Mais dans son fort intérieur, la petite féline se promit de rendre visite à la tigresse, un de ses quatre. Hormis le fait qu'il fallait trouver une excuse au clan, elle ne voyait pas d'inconvénients à leur visite ponctuelle.

"Et je n'ai rien à raconter. J'ai une vie assez simple. Et merci pour les soins, au fait."

La petite féline regarda au dehors, apercevant la neige bleuté briller sous les éclats de la lune. Le ciel n'était pas trop voilé, le dehors était donc très clair. La petite féline se demanda soudain si, en cas de blessures graves, un hurlement parviendrait jusqu'ici. Larmes l'entendrait-elle?

Spoiler:
 

_________________

Spoiler:
 


Image de l’avatar par : Zorala 86
Image de l'avatar par : Larmes Crystallines
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larmes Cristallines
Animatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 411
Localisation : Québec ;)
P.U.F : Kiara

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigre de Sibérie
Rang: Soigneur(euse)

MessageSujet: Re: [Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]   Mar 14 Avr - 11:14

[100 post xD T'es pas croyable Ame' xD]

Encore une fois, un rire rentendit à l'intérieur de la grotte, plus disctinct que le premier, celui était franc et convainquerait aisément Aziza que Larmes était du mieux grâce à elle. La tigresse pensa que la petite féline devait avoir un rôle respecté et plutôt haut pour posséder un tel charisme dans son caractère. Chose que Larmes ne possèderait peut-être jamais. Cependant, qui peut prédire ce qui arrivera demain? Étant dos à l'entrée de sa tanière la Coeur de Glace ne peut remarquer à quel la soirée avait avancer. On pourrait même dire la nuit. Enfin, la guérisseuse appréciait les commentaires flateurs de son amie: c'était sans doute les premiers de toute sa vie! Ne voyant quoi d'autre rajouté dans cette conversation qui tirait visiblement à sa fin, et sentant la fatigue monter graduellement en elle après cette journée plutôt essouflante, Larmes déclara, après avoir tourner un regard surpris l'extérieur:

-Il est tard... demain, une longue route t'attend. Tu ferais mieux de dormir, petite ^.^. À l'aube, si je puis marcher, je te conduirait à la frontière de mon territoire. Par contre, après tu devras te débrouiller seule...

Le regard bleuté de la grosse féline se perdit momentanement dans le firmament qui se réflètait parfaitement dans le lac situé en face de sa charmant caverne. Elle restait ainsi pensive, réfléchissant au lendemain. Qu'adviendrait-il d'elles? Se reverraient-elles une autre fois? Elle dériva son regard sur son amie, lui demandant, pour en avoir le coeur nette:

-Crois-tu qu'on se reverra un jour? Peut-être qu'on devrait se planifier un lieu de rencontre... autre que les geysers!

Elle sourit à sa réplique. Avait-elle un peu d'humour? Enfaite, assez pour faire sourire son amie? Elle, sans vie sociale, aucune, n'avait jamais tenté de se lancer dans des remarques drôles. Peut-être n'était-elle pas faite pour faire rire les gens autour d'eux... juste de les soigner. Et c'était sa voix depuis aussi longtemps qu'elle s'en rapelle.

[Désolé si c'est court xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xarika.deviantart.com/
Aziza
    Aðminette
    Au Grand Cœur ♥

avatar

Féminin
Nombre de messages : 430

Votre Personnage
Clan: Crinière de Feu
Race: Caracal
Rang: Bras droit

MessageSujet: Re: [Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]   Mar 14 Avr - 13:44

[Rah moi je trouve ça très bien! Et ça me fait plus de 100 posts sur chaque compte youpi! XD]

Wow! Elle avait réussi à mettre à l'aise Larmes au point que celle-ci se mette à rire pour de vrai! Pas un petit rire gêné où l'on se demande si c'est pour ne pas mettre un vent à "l'humoriste de base", mais un vrai rire, bien franc, bien vivant, comme ceux qu' Aziza adorait déclencher depuis toujours. Un grand sourire vint étirer ses babines, ravie d'être parvenue à ses fins.
Puis la tigresse jeta un regard au dehors. Regard qui se transforma en la même surprise qu'avait mimé Aziza en imaginant un félin du clan voir Larmes l'aborder. x)
La tigresse lui conseilla de dormir un peu, mais un mot resta en travers de la gorge d'Aziza... "petite". Ce n'était que sa taille, pas son age, et elle ne supportait plus ce type de surnom. Serrant les crocs, elle se retint de faire une remarque et se promit d'en parler plus tard, histoire de ne pas mettre un froid avant d'aller se confier au bras de Morphée.
La caracal se contenta donc d'acquiescer sans mot dire. Elle ne voulait pas non plus que la féline se déplace: son état était plus gravé que le sien et nécessité sans doute plus d'immobilité. Au levé du soleil, Aziza lui interdirait de marcher. Chacune son tour, après tout! Et puis, la petite féline, elle, ne pouvait pas porter son amie x).

Le regard de son amie se perdit quelques instants sur le lac qui bordait son habitat ; lac gelé, immobilisé et sans vie qui, malgré ces contraintes, renvoyait les rayons de lunes et brillait.
Puis la tigresse lui fit part de ses doutes. Il était difficile de répondre à sa question. Peut être qu'elle allait être surveillée, après son absence aussi longue? Et se retrouver... aux geysers?!
Aziza éclata de rire.

"Nan, c'est sûr que je me passerais bien de cette petite balade là."

Elle lui sourit, puis répondit à sa question:

"Je pense qu'on se reverra, oui. Mais il faut d'abord que je rassure mon clan... Ils... se surveillent beaucoup. Mon absence n'a pas dû passer inaperçu... et je risque d'être un peu surveillée quelques temps. Mais ne t'en fait pas, on se reverra, et ailleurs que les geysers, c'est sur! [elle rit] Plus jamais je n'y remettrais les pattes!"

Ses yeux malins se plissèrent, puis elle étira ses pattes, sans s'appuyer sur l'amochée, puis déclara:

"Et maintenant, mieux vaut-il dormir, tu as raison. Demain, il faut que je sois en forme, pour trouver une excuse!" x)

Elle sourit, posa sa tête sur ses pattes avants.

"Bonne nuit, Larmes."

_________________

Spoiler:
 


Image de l’avatar par : Zorala 86
Image de l'avatar par : Larmes Crystallines
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larmes Cristallines
Animatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 411
Localisation : Québec ;)
P.U.F : Kiara

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigre de Sibérie
Rang: Soigneur(euse)

MessageSujet: Re: [Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]   Jeu 16 Avr - 9:27

Larmes sourit joyeusement quand elle entendit son amie lui dire qu'elles se reverraient certainement. C'était super! Malgré leur différence sociale, elle pourront quand même se voire. Il faudrait s'organiser un lieu de recontre quand même. Avant qu'Aziza puisse ajouter quoi que se soit, et voyant que son idée était intelligente, Larmes lui dit:

-Hey, que penses-tu de la Source Secrète dans les terres neutres comme lieu de rencontre? J'en ai déjà entendu parler...

La Source Secrète. C'était parfaite. Aucun félin n'habitait ces terres, elles serraient donc tranquille. Larmes aurait ses cours de socialisme avec son amie x). Elle pourront parler de leur vie, se raconter des histoires. Être vraies, en d'autre terme. Son amie lui souhaita bonne nuit, et Larmes en fit de même. Elle s'endormi peu de temps après, heureuse d'être tombé sur cette féline tellement gentille!

Larmes Cristallines se révèlla peu avant l'aube: le ciel noir était encore voilé d'étoiles plus scintillantes que jamais, comme si elles voulaient que les être vivants de la Terre se souviennent d'elles jusqu'à la prochaine nuit. La tigresse Sibérie bailla bruyamment, mais se resaisit, rapellant le créature allongée dans son dos. Elle se tourna justement la tête dans sa direction: elle dormait encore à poing fermé. Autant en profiter un peu! Larmes tenta une première fois de se redresser, mais ses pattes lui refusèrent tout mouvement. C'est en retombant bien malgré elle au sol, que son regarde se perdit hasardement dans le ciel devenu d'un doux rosé. Dans peu de temps, les premiers rayons lumineux ferraient leur apparition au-dessus de la cime des arbres. Décidemment, elle ne pourrait examiner la plaie d'Aziza durant son sommeil. Le soleil se leva et la petite féline devait partir. La tigresse se retourna donc vers son amie et dit doucement pour ne pas la réveiller en sursaut:

-Debout, Aziza. C'est l'heure se partir!

Qu'aurait-elle pu dire d'autre? Elle n'allait certainement pas lui crier dessus! La pauvre! Elle mourerait d'une crise cardiaque à coup sûr! xD
[Désolé si c'est affreusement court, j'ai pas d'inspiration xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xarika.deviantart.com/
Aziza
    Aðminette
    Au Grand Cœur ♥

avatar

Féminin
Nombre de messages : 430

Votre Personnage
Clan: Crinière de Feu
Race: Caracal
Rang: Bras droit

MessageSujet: Re: [Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]   Jeu 16 Avr - 12:50

[XD j'aime beaucoup la dernière phrase, et pas grave, je risque de ne pas faire mieux.]

Une nuit assez mouvementée s'était profilée à l'horizon des rêves d'Aziza. Elle s'était vu retourner dans les geysers, à la recherche de l'endroit dont avait parlé Larmes. Quelle idée de retourner dans ses lieux! Elle y avait trouvé son amie, brûlée, la suppliant de partir. Le cauchemar l'avait réveillé, et jusqu'à ce que son amie ne lui parle, elle s'était contentée de somnoler, le coeur battant trop vite pour dormir, l'esprit trop alerte pour fermer les yeux. Esprit d'ailleurs tellement préoccupé qu'elle n'entendit pas la voix de Larmes. Se fut donc quelques bonnes minutes après qu'elle sentir un mouvement derrière elle et releva la tête, surprise.

"Ah, t'étais réveillée?! Excuse moi, je... je rêvais..."

Tu parles d'un rêve! Un pur et simple cauchemar qui la faisait encore trembloter. Une image si réelle qui lui était apparue, et si atroce! O.o
Aziza soupira, étira ses pattes et se releva dans un mouvement qui feignait la grosse flemmarde du clan des Crinières de Feu. Etant donné qu'ils passaient leur temps à roupiller, la journée du moins, elle appréciait se moquer d'eux. Cependant ça restait une moquerie gentille.

"Bien dormi? Au fait, je peux bouger maintenant?"

Sachant très bien la réponse, Aziza fit deux trois pas, histoire de calmer ses tremblements et son envie incessante de mouvement. Elle regarda dehors et poussa un sifflement d'admiration. Un ciel rosé comme ça, il n'y en avait pas souvent sur ses terres.

"Joli!"

Elle se tourna vers Larmes et baissa les oreilles de côtés.

"Tu sais, je vois pas ça souvent! C'est vraiment beau, et on ne penserait pas qu'il y a autant de jolies choses sur vos terres. On se demande même pourquoi vous restez là...
Mais aujourd'hui je comprends. Votre pelage ne vous le permet pas, et puis... c'est magnifique."


Pensive. C'est ce qu'elle était. Perdue dans ses pensées, partagée entre la beauté de son réveil et l'atrocité de son cauchemar. La caracal ferma les yeux, puis les rouvrit, l'air désolé.

"Tu ne devrais peut être pas trop marcher, ce matin... Tu n'es pas en état."

Elle n'était peut être pas médecin, mais elle le voyait. La tigresse n'était pas assez en forme pour se déplacer. Aziza avait peur de la blesser en voulant qu'elle reste, mais c'était pour son bien. Elle n'était même pas sûre que Larmes pourrait franchir "la porte" de sa grotte.

_________________

Spoiler:
 


Image de l’avatar par : Zorala 86
Image de l'avatar par : Larmes Crystallines
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larmes Cristallines
Animatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 411
Localisation : Québec ;)
P.U.F : Kiara

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigre de Sibérie
Rang: Soigneur(euse)

MessageSujet: Re: [Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]   Jeu 16 Avr - 14:29

Larmes était pensive à regarder à l'extérieur attendant le réveil de son amie. Elle fit un terriblement sursaut quand celle-ci s'exclama! Non, mais c'est elle qui allait mourire d'une crise cardiaque! Larmes se retourna vers elle, surprise de la voir. Elle était maintenant debut et la questionnait du regard, bientôt les paroles suivirent. Larmes aquiesca de la tête dans une afirmative. Mais... il y avait toujours un mais!

-Approche un peu Aziza que je t'examine. C'est le moins que tu puisse, n'est-ce pas? Parce que visiblement je ne pourrais plus t'empêcher de marcher pendant encore longtemps!

Larmes Cristallines rit silencieuse, elle faisait référence à l'impatience et l'instabilité de son amie. C'était une petite boule cocasse d'énergie! Charmant! Soudain, Aziza observa le dehors. Larmes suivit son regard à son tour, s'exala devant le magnifique spectacle de l'aurore. Effectivment, ici c'était de toute beauté.

-Reviens cette hiver et je te montrerais quelque chose d'encore plus extraordinaire.

La tigresse de Sibérie fit un clin d'oeil à Crinière de Feu. Elle qui avait vécu dans les terres du désert ne savait certainement pas ce qu'était un aurore boréal. C'était un marché: Larmes lui montrerait l'une de ces magnifisciences de l'univers, mais Aziza devrait la suivre sur les terres des Coeur de Glace. L'hiver prochain, si leur amitié perdurait, Larmes lui montrerait, elle se le jurait. Faut juste que la petite féline accepte maintenant x)
Enfin, Larmes tenta de se lever, mais dûment se rallonger. Deuxième tentavie, en vain. Même Aziza lui fit remarquer qu'elle ne serait pas en état de marcher! Bien sûr, Larmes en était consciente, cependant laisser son amie se débrouiller seule dans ces terres hostiles et inconnues pour elle? Comme ferait-elle? Non! Elle devait se lever et la reconduir. Peu importe ce qu'elle dira. Larmes avait un argument fort, et qu'elle le voulait, elle pouvait être des plus têtues. Néanmoins avant une troisième tentavie, la guérisseuse rapella à Aziza:

-Viens ici, que je t'exemine un peu. On va voir si ça bien guéri ^.^

Elle lui sourit dans une invitation à se placer devant elle. Larmes voulait que vérifier que la plaie avait bien cicatriser, sinon faudrait rapliquer un peu de longuent et expliquer les procédures à suivre par la suite, pour ne pas perdre l'efficacité de la chose jaunâtre. Exemple: elle en pourra se mouiller la patte avant encore 2 journées complètes. Quoi que dans ses terres arides, il ne devait pas y avoir beaucoup d'eau... Enfin bon. Il faut toujours prévenir et non guérir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xarika.deviantart.com/
Aziza
    Aðminette
    Au Grand Cœur ♥

avatar

Féminin
Nombre de messages : 430

Votre Personnage
Clan: Crinière de Feu
Race: Caracal
Rang: Bras droit

MessageSujet: Re: [Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]   Sam 18 Avr - 6:15

C'est vrai, elle ne pourrait bientôt plus supporter son immobilité et l'envie de courir serait tellement forte qu'elle maudirait sa blessure une dernière fois, et déguerpirait!
La promesse de la chose encore plus extraordinaire que ce qui venait de se dévoiler sous ses yeux la fit rêver. Elle s'imaginait déjà un spectacle plein de couleurs, dansant sur la neige fraiche et scintillante de l'hiver. Elle sourit, ses yeux emprunt de joie de vivre, comme à son habitude. Non seulement elle venait de rencontrer une bonne amie, mais elle découvrait un lieu superbe, hormis bien sûr le fait qu'elle était sur un territoire ennemi.

Aziza soupira, leva son regard sur le ciel dont elle ne pouvait pas réellement se détacher. C'était si beau, si profond, si doux et magique à la fois. Une étrange sensation l'enveloppa. Elle se sentit plus chez elle ici que chez les crinières de feu... chose qu'elle se refusa de penser immédiatement. Elle faisait partie d'un clan, avait un statut qui ne lui permettait pas de songer à des choses pareilles!
Cependant, il n'était en rien interdit -enfin... si mais elle ne considérait pas cet interdit comme une réelle trahison. Elle ne pactisait pas avec le clan mais sympathisait avec un membre avec qui elle s'était entraidé pour sa survie.- de venir voir son amie. Profiter de l'air frais, du paysage et de la présence de Larmes... Que demander de plus? C'était à peu près tout ce qu'elle avait rêvé.
Larmes lui rappela qu'elle devait être examinée. Levant les yeux au ciel, elle s'approchant, un sourire aux babines. L'inquiétude de son amie la touchait, et la faisait rire. Son regard au ciel était donc purement théâtral, comme d'habitude.

"Je pense que je me porte mieux que toi, tu ne devrais pas tant t'inquiéter."

Elle lui sourit. Sa brûlure la tiraillait mais ne la faisait plus souffrir. Larmes avait su choisir le bon ingrédient, visiblement.

"Et je viendrais te revoir avant l'hiver!"

C'était une promesse enjouée. Elle viendrait la voir, parce qu'elle le voulait de tout coeur. Elle considérait cette tigresse comme une amie à part entière. Elle l'avait sauvé. Elles s'étaient mutuellement sauvées, en fait. C'était évident que le lien qui s'était formé était dès à présent incassable. Elles étaient amies.

_________________

Spoiler:
 


Image de l’avatar par : Zorala 86
Image de l'avatar par : Larmes Crystallines
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larmes Cristallines
Animatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 411
Localisation : Québec ;)
P.U.F : Kiara

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigre de Sibérie
Rang: Soigneur(euse)

MessageSujet: Re: [Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]   Sam 18 Avr - 9:51

Larmes Cristallines suivit le regard, une dernière fois, de son amie. C'était normal pour Aziza de voir dans le spectacle qu'offrait l'aurore quelque chose de sensationnelle et de magique. Larmes, elle, en était habitué depuis sa tendre jeunesse. Le nord était un lieu remplit de surprises pour quelqu'un qui n'y était pas habitué. Cet endroit renfermait des secrets que même les Coeurs de Glace ne pouvaient, ou à peine, dévoiler. Exemple, les aurores boréales. Ce spectacle était d'une magnifiscience telle à coup le souffle de tout le monde, incluant les félins du Nord.
Enfin la petite Crinière de Feu daigna la rejoindre pour ce faire examiner. D'un coup de patte adroit et très bien calculé, Larmes écarta la petite feuille de tilleul, la feuille qui avait permis de garder le produit en place. Puis, elle observa le plus attentivement possible la blessure de son amie. Bien! La cicatrasion avait amorcé et plus avancé que la tigresse n'avait osé espérer. Il faudra quand même qu'Aziza suivit des instructions à la lettre si elle voulait un rétablissement complet et parfait:

-C'est parfait! Beaucoup mieux que ce que je pensais! Mais... il ne faudra pas que te baignes avant le prochain aurore. C'est la seule condition. Oh! Et essaies de ne pas te mettre la patte n'importe ou, je ne serais pas à côter s'il advenait que tu aies une infection!

Elle lui sourit chaleureusement. Larmes savait que son amie suivrait ses recommandations comme il le fallait. Elle n'avait donc pas à s'inquiéter. En plus, comme celle-ci lui avait ordonné, Larmes ne bougerait pas: elle était de toute façon dans l'incapacité de se lever. Quoi qu'elle aurait tant aimer la reconduir en lieu sûr pour débuter son voyage...
Les yeux de la guérisseuse pétillaient à l'idée de la revoir avant l'hiver. Larmes se redressa maladroitement sur ses pattes antérieurs et lècha amicalement son amie sur la joue. Elle lui souhaita un bon voyage, lui rapella une dernière fois ses conseils pratiques et enfin, donna le chemin pour se rendre à la lisière du territoire:

-Contourne le lac devant ma demeure, jusqu'à un gros rocher en forme de canine. Oblique en ligne droite, faisant dos au lac. Après un certain moment tu vas arriver dans une clarière. Sois discrète et vas vite, très vite. Il faut que tu devienne une ombre... Continue jusqu'à ce que tu vois un gros saule penchant au-dessus d'un large ruisseau. C'est la limite du territoire. J'admet que je n'ai jamais sortie de ce côté, mais je crois qu'après une bonne course tu devrais sentir un changement de température. Tu seras proche des tiens.

Plutôt long comme trajet... mais il était plus long à expliquer qu'à faire. Larmes soupira, regretta encore une fois de ne pouvoir suivre son amie. Et si un malheure lui arrivait? Que fera-t-elle si elle croisais un autre Coeur de Glace? Larmes bouillonnait d'inquiétude, cependant elle ne pouvais plus rien faire pour Aziza, sauf prier la Forêt pour la protéger. Elle salua son amie, souhaita encore un bon voyage et lui dit au revoir, laissant des larmes glaciales parlées pour elle.
Ces deux félines deviendront inséparables, déjà le lien incassable de l'amitié les unissait fermement... Qui sera ce qui se passera demain?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xarika.deviantart.com/
Aziza
    Aðminette
    Au Grand Cœur ♥

avatar

Féminin
Nombre de messages : 430

Votre Personnage
Clan: Crinière de Feu
Race: Caracal
Rang: Bras droit

MessageSujet: Re: [Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]   Mar 21 Avr - 7:38

Aux conditions imposées par Larmes, Aziza leva les yeux au ciel, théâtralement, encore une fois. Ne pas se baigner. Ce n'était pas un problème étant donné qu'il n'y avait pas énormément d'eau, là où elle vivait. Un endroit au chaud et sec, rien de plus propice à la baignade, c'est vrai, tiens. Rolling Eyes

"Je crois que ça ne posera pas trop de problème"

Un petit sourire amusé naquit sur ses babines. Elle observa Larmes qui vint lui lécher la joue. D'abord surprise, elle sourit cependant très vite au geste amical de la tigresse. Elle lui donna un petit coup de tête affectif contre le front, puis se leva, bien droite, et regarda le ciel au dehors, prête à rentrer chez les siens. Larmes lui indiqua la route à prendre. Elle paraissait assez longue, mais la petite caracal retint chaque étape sans problème... Aller jusqu'à la roche en forme de canine, puis à droite en tournant le dos au lac, traverser la clairière, trouver un saule penché sur un large ruisseau, et ça y est, elle serait en sûreté.
Cependant le soupire de Larmes ne passa pas inaperçu et c'est le visage inquiet que Brise d'Eté se tourna vers elle.
Elle allait demander bêtement ce qu'il y avait mais comprit que la tigresse ne voulait pas qu'elle parte. Elles avaient parlé si facilement toutes les deux, comme si elles étaient des amies de long terme, alors que cette féline était timide et réservée. Aziza eut le coeur gros, revint sur ses pas pour essuyer d'un revers de pattes les larmes de son amie.


"Je reviendrais vite, c'est promis."

Puis, frottant une dernière fois sa tête contre la tigresse, elle lui tourna le dos et sortit de la grotte. Le froid la frappa de pleins fouets. La neige dans laquelle elle venait de marcher la fit frissonner. Il fallait qu'elle se dépêche, les températures ici n'étaient en rien propices à son pelage et sa blessure. C'était tout de même impressionnant la différence de température entre la chaleur réconfortante de la grotte et le froid mordant de l'hiver éternel au dehors. Un secret de plus que les Crinières de Feu ne soupçonnaient nullement. Raisons sans doute qui poussaient les Coeurs de Glace à rester sur ces terres, d'ailleurs. Ils savaient où trouver la chaleur. Leur seul réel problème devait être la chasse -et ça ne surprendrait plus Aziza si elle les voyait avec de gros gibiers!
Entreprenant une marche assez rapide malgré le vent froid et la neige qui la ralentissait, elle contourna rapidement le lac. Déjà, le rocher était visible. C'est arrivé à celui-ci qu'elle fit volt face et observa une dernière fois sa nouvelle amie. Un sourire lui vint aux babines, même si la laisser de nouveau seule était triste. Elle avait fait une belle rencontre aujourd'hui, et elle s'en réjouissait. Par respect, elle inclina la tête en fixant Larmes dans les yeux, puis fit demi-tour et repartit, plus rapidement cette fois. Le froid la pressait, lui mordait côte et pattes.
Fonçant à l'Est comme lui avait indiqué Larmes, elle arriva bientôt à la lisière de la clairière. Elle hésita un moment. La petite caracal n'avait, en effet, pas songé à demander ce qu'il y avait de dangereux ici. Des chasseurs de son clan? Un regroupement de félins?
Ce n'était pas vraiment le moment de se poser la question, mieux valait-il filer rapidement. Se tapissant au sol, Aziza entreprit de rester pencher, sans pour autant que son corps n'embrasse le froid de la neige. Les herbes étaient assez hautes pour qu'elle ne soit pas vu. Enfin une utilité à sa petite taille!!
Courant à présent dans le froid de la neige, sa légèreté l'empêchant de s'enfoncer -seconde utilité à sa taille x)- elle traversa rapidement la clairière, ne rencontrant aucun problème, aucun félin, aucun danger. Une fois de l'autre côté, retrouvant la forêt, elle ne s'arrêta pas de courir mais se redressa. Rapidement, elle tomba nez à nez avec la rivière, ne trouvant cependant pas le saule pleureur.
Elle fouilla des yeux les alentours, l'aperçu. Visiblement, elle était sur la bonne voie, inutile d'aller à l'encontre de l'arbre. Il suffisait de traverser.
Bizarrement, sa pensée ne la traversa que maintenant: comme se faisait-il que Larmes connaissait le chemin pour aller... chez les Crinières de Feu?!
Aziza se stoppa net. Larmes n'avait pas été au courant de l'enlèvement, n'empêche qu'elle savait où se trouvait son clan avec exactitude. L'avait-elle dit aux autres membres qui avaient alors organisés l'enlèvement? Ou les autres savaient tous, également, où ils se trouvaient exactement?
Certes, il n'était pas dur de sentir le vent chaud qui filtrait les arbres à cet endroit -et quel bien fou après ce froid mordant!- mais qui se serait aventuré si loin si la clairière était dangereuse?
Leur prochaine rencontre ne serait peut être pas aussi joyeuse qu'elle y avait songé. Il faudrait qu'elle interroge son amie.
Haussant les épaules -y songer maintenant n'était d'aucune utilité si ce n'est de se foutre une bonne grosse migraine!- Aziza s'apprêta à plonger malgré l'engourdissement qu'elle savait imminent lorsque la voix de son amie résonna dans sa tête. "Mais... il ne faudra pas que te baignes avant le prochain aurore."
Zut, elle qui allait bondir! Mais alors, comment traverser? Il était hors de questions de trainer plus longtemps ici!! Elle était sur un territoire ennemi où le froid la couvait malheureusement beaucoup trop.
Regardant le saule, elle se décida à aller grimper dessus. C'était son seul moyen de traverser.
Une fois près de lui, elle remarqua que la branche n'était pas très costaud... Qu'importe, elle, elle n'était pas lourde!
Escaladant habilement l'arbre, elle entreprit de longer sa branche, pendant inlassablement au dessus du lit du ruisseau, puis, une fois qu'elle sentit qu'un pas de plus la mènerait à la flotte, elle courut deux pas et bondit, au moment où elle sentait son appui défaillir. Son bond, hormis sa petite taille, fut largement assez grand pour atterrir de l'autre côté, sur ses trois pattes valides. Cependant, en manque de stabilité, elle tomba raide sur le sol, hilare. Elle sentait la chaleur, désormais, venir l'envelopper comme un signe de bienvenue.
Se relevant, elle traversa en courant les derniers arbres rappelant les terres froides des Coeurs de Glace, puis retrouva peu à peu un sol craquelé, des rochers éparses, et de moins en moins d'arbres. Visiblement, son clan était en éveil, pas encore endormi dans une sieste profonde.
Courant de plus belle, elle traversa les rangs des premiers chasseurs, alignés autours du chef qui s'inquiétait pour son inférieur. Ralentissant l'allure, elle s'obligea à marcher en passant devant le reste de la meute, jusqu'à croiser le chef. Celui-ci lui jeta un regard interrogatoire, surpris mais rassuré, auquel elle n'eut pour réponse qu'une phrase:


"N'allez pas balader dans les geysers."

Ne s'arrêtant pas, elle traversa ce qui la séparait d'un arbre sous lequel elle convoitait une bonne sieste, ne se retournant pas vers le reste du clan. Une fois là-bas, elle s'allongea, observant le reste du clan s'éparpiller au fur et à mesure que leur patience lâchait: ils s'étaient inquiétés pour rien. Certain était en rage, maudissant la petite de ne pas être plus prudente, comme supérieur, d'autres rassurés de la voir en vie.
Le chef, quant à lui, se contenta de soupirer, lui jeter un sourire auquel elle ne prêta pas vraiment attention, puis partit en marchant, à l'écart.

_________________

Spoiler:
 


Image de l’avatar par : Zorala 86
Image de l'avatar par : Larmes Crystallines
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larmes Cristallines
Animatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 411
Localisation : Québec ;)
P.U.F : Kiara

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigre de Sibérie
Rang: Soigneur(euse)

MessageSujet: Re: [Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]   Sam 25 Avr - 11:44

Voilà! Aziza venait de quitter les lieux, la saluant une dernière fois de l'autre côté du lac gelé... Elle était de nouveau dans sa solitude. Cependant, cette fois, sa solitude sera plus difficile à gérer: Larmes venait de connaître l'amitié, la beauté de pouvoir parler librement et de faire confiance à quelqu'un. Comme de déparraître d'une telle chose? Unique et magnifique? Amitié. Ce mot résonnait comme une douce berceuse dans les oreilles de la jeune tigresse. Ce mot changera à jamais sa vie, mais cela, elle en avait si peu conscience!
Larmes rampa maladroitement jusqu'à l'entrée de la grotte, elle s'y allongea. Le vent glacial de la Taiga pénétra son épaisse fourrure et secoua ses poils dorées au soleil en une danse féérique. Larmes leva se tête vers le ciel d'un bleu majestueux. Fermant les yeux, elle se laissa bercer par les murmures chaleureux d'une forêt en éveil, par le chant mélodieux d'un vent doux et par le clapotis de l'eau limpide qui s'écoule dans son dos, dans sa caverne.
Cela avait été sa plus belle journée depuis sa rencontre avec la personne qui avait été son tuteur en médecine. Elle souriait comme jamais auparavant. Aziza l'avait fait renaître en quelque sorte. Elle qui s'était éteinte en même temps que son tuteur était devenu un sans-souffle... Larmes s'imaginait déjà les lendemains glorieux en compagnie de sa nouvelle, et seule, amie.
Bientôt les rayons chaleureux du soleil vint chatouiller les paupières, encor close, de la tigresse de Sibérie. Elle cala sa tête entre ses pattes avant et s'endormie dans les bras acceuillant d'une boule de feu...

Ou suis-je? Qu'est-ce que je fais ici? Quel est cet endroit? Ce sont les premières questions qui me viennent à l'esprit. Tout autour de moi s'étant un néant. Mais pas n'importe lequel... on aurait dit que je flottait en plein milieu de l'ocean, là ou même les rayons lumineux de la sphère céleste ne peut atteindre. Que fais-je ici? J'en ai pas la moindre idée...
Soudain, le paysage change, je suis comme dans un oasis en plein milieu d'une terre ridée et sèche. Je n'ai jamais vu un endroit pareil durant ma courte vie. Alors pourquoi je le vois maintenant? Des personnages entrent en ligne de compte...
Une belle guéparde à la démarche gracieuse passe devant moi, mais elle n'a pas l'aire de me voir. Je suis invisible? Son regard brûle comme la braise. Je ne sais pas qui elle est. Puis, un visage familier... La lumière est trop diffuse et une ombre cache le visage que je n'ai pu reconnaître à temps. La guéparde fait un majestueux bond et atterit sur l'autre félin, puis...
Noir.
Je suis de retour dans ce néant bleuté. C'était quoi cette vision? Vision? Était-ce le future? Et que fais-je encore à cet endroit? Shut... Une voix. J'entend une voix, elle me parle...
À l'aide?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xarika.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Finit] Les rescapées [Aziza et Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dans l'Antre des Félins :: RPG :: » La Taïga :: •• Le Lac Enchanté-
Sauter vers: