Dans l'Antre des Félins

« Surveilles tes avants encore mieux que tes arrières; ils sont partout. »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Reflexions... ( Libre )

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Rivière Glacée

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Localisation : Everywhere I have to be...
P.U.F : Colombe... <3
Age : 15 ans...

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigresse Blanche
Rang: Reine/Roi

MessageSujet: Reflexions... ( Libre )   Sam 25 Juil - 19:46

Tout est beau, tout est chaud, le soleil brille là bas tout en haut du ciel, parsemé de quelques nuages grisonnants et filants a la vitesse du vent. Tout semble parfait, et pourtant, une belle tigresse blanche trouve dans ce matin ensoleillé plusieurs raisons de se plaindre...Reine des glaces blanche rayée de noir, Rivière Glacée se mouvait d'un pas énergique dans la neige a travers les branchages et les buissons morts, recouverts de la poudre glacée et cristalline. Le soleil se reflétait doucement sur le pelage lustré de la tigresse, mais pas assez pour égaler la lumière dans ses prunelles dorées.

L'épais matelas de neige épousait chaque mouvement de la reine, étouffant les moindres bruits d'oiseau, de belette, de lapin ou même du vent et de neige chutant lourdement d'une branche quelque part. La nature était comme morte ce matin-là. Rivière Glacée ne songeait pas vraiment au temps qu'il faisait, ni à l'intensité du silence. Elle était une fois de plus perdue dans ses pensées sombres de conquêtes et de pouvoir. Elle ruminait aussi un peu sur son clan qu'elle trouvait trop mou ces derniers temps.

Ce relâchement de discipline soudain n'était pas pour lui plaire.Rivière Glacée était une reine autoritaire et qui n'aimait pas les effusions affectives ou bien encore les petites discussions du matin. En particulier quand c'était fait durant les heures de travail ! La neige décourageait de plus en plus les proies de sortir de chez eux, le froid n'allait pas tarder a venir avec l'automne, il fallait chasser au lieu de se raconter les derniers ragots croustillants ! La féline était hors d'elle même.


Sans s'en rendre compte, elle atteignit bien vite l'épaisseur de la forêt tempérée, là où elle pourrait peut être chasser et assouvir son intarissable faim de chair fraiche,et par la même occasion, défouler un peu la rage qui assaillait son cœur, aussi glacé que le vent sur le pic de la mort. Un petit lièvre blanc et bien dodu pour sa taille et son âge passa justement à une dizaine de mètres d'elle, inconscient du danger que représentait les griffes et les crocs de la féline.

Rivière Glacée se ramassa sur elle même et attendit le bon moment. Le vent tourna enfin, dissimulant ainsi son odeur. Le petit rongeur quand à lui continuait de faire sa toilette sous une branche morte. Coupée de tout ce qui n'était pas sa proie, la tigresse retint sa respiration,banda ses muscles a craquer, et finalement, bondit en avant.

Ses crocs trouvèrent avec une facilité déconcertante la gorge de la victime qui ne l'avait même pas vue venir.

Exaspérée, Rivière Glacée songea même un instant de relâcher la pauvre bête et la laisser filer tellement il était humiliant pour une chasseresse telle qu'elle de s'attaquer a un minuscule lapereau.

Le gout salé et chaud du sang envahit la gueule de Rivière Glacée qui resserra encore un peu plus sa prise sur le cou de la pauvre bête qui ne pouvait se défendre.

Enfin son corps cessa de battre, et la reine pu le dépecer et l'engloutir avec un plaisir non-dissimulé. Ce petit repas improvisé passé, elle se remit en route, s'enfonçant de plus en plus dans les tréfonds de la forêt...

Tandis que son pas reprenait son rythme vif et régulier, des milliers de questions venaient a la tête de la meneuse des Cœur de Glace :

* Mon fils est-il digne de confiance ? *
* Mon clan va-t-il se réveiller ou bien faudra-t-il que je sévisse ? *
* Que deviennent les autres clan ? Pourrions nous les attaquer ? *

Tout ceci était bien évidement des questions importantes, mais aucune réponse ne venait, jamais. Froissée de ne pas obtenir malgré ses longues heures de réflexions, Rivière Glacée décréta que sa balade était officiellement terminée quand elle entendit un bruit de pas derrière elle.De qui pouvait il s'agir a part d'un jeune sot de son clan ? Un jeune sot dans son propre clan ? NON jamais ! Pour la meneuse, ce serait un déshonneur suprême... Elle fit demi-tour soudainement et fit face à celui qui avait l'audace suprême de troubler ses réflexions.

<< Non mais pour qui te prends tu petit ? Ne sais tu pas que je viens toujours ici pour avoir la PAIX ?! >> Lui feula-t-elle au visage.


Dernière édition par Rivière Glacée le Mer 29 Juil - 8:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(Ex)Flocon de Givre
| Emmerdeur de première qualité |
avatar

Féminin
Nombre de messages : 178
Localisation : Immobile devant deux chemins qui s'ouvrent à lui, deux voies.
P.U.F : Saraffy
Age : 15 ans

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigre Blanc de Sibérie
Rang: Écuyer

MessageSujet: Re: Reflexions... ( Libre )   Mar 28 Juil - 20:13

[Mummyyy! ]


    Le doux soleil matinal se leva paresseusement au-dessus de la Montagne Glacée, éclairant de ce fait le campement des félins étendus entre les arbres clairsemés de la Forêt Tempérée. Affalé de tout son long dans l’herbe fraîche de l’été, une tache blanche regardait mollement les nuages passer. Cette tache blanche, c’était Flocon de Givre, le tigreau prince. Le ventre bien remplit après s’être servit dans le tas de proies, il paressait avec délice, se délectant du fait que son mentor lui avait donné congé aujourd’hui –du moins, pour ce matin. Aussi en avait-il profité pour faire la grasse matinée, en ayant un peu par-dessus la tête des entraînements pour aller se muscler un peu. Bon, cela nuirait probablement à sa réputation et à son physique mais… Bah, qu’importe… Si sa mère le voyait dans cet état, alors que pleins de choses étaient à faire pour la venue prochaine de l’hiver… ! Mais bon, quand le chat n’est pas là, les souris dansent, c’est bien connu. Parlant du chat… Malheureusement, il apparût dans le camp, jeta un regard mi-indifférent mi-dégoûté aux alentours, où les félins se reposaient, puis disparut dans la Forêt Tempérée. Évidemment, sa mère ne supportait pas la paresse qui envahissait le clan.. Intrigué par son comportement pour le moins étrange, le gamin se releva un peu, maintenant à plat ventre et tous les sens en alertes. Ces derniers temps, Rivière Glacée avait parut bien préoccupée… Et bien sûr, Flocon, en « bon » fils, s’en était complètement foutu et ne s’en était questionner. Peut-être était-ce le temps de le faire, à présent. La conscience tiraillée entre son devoir d’enfin parler à sa mère et sa paresse de rester couché là où il était présentement, le tigreau soupesa les deux options longuement. L’idée de rester avachi encore longtemps lui plaisait vachement, et celle de devoir se lever pour partir à la poursuite de la femelle ne le tentait guère. Cependant… Cependant, il n’avait pratiquement jamais parlé à sa mère depuis que cette dernière lui avait « demander » [bon, en fait, n’avait rien dit lorsqu’il avait commencé à la voir… ] de garder Rayures de Brume. Ce qui remontait à vachement longtemps! Et les seules paroles qu’ils avaient échangées pendant ce laps de temps n’étaient que banalités. Il était donc temps qu’ils aient une discussion mère-fils, enfin. Sur quoi? Allez savoir! Ils avaient tant de sujet à abordés… Oui, il lui fallait aller voir sa génitrice, même si cela ne lui convenait guère…

    Avec un grommellement mécontent, le gamin se releva difficilement, préférant de loin se doré sous le soleil matinal…
    * Plus si matinal, finalement! * Constata le tigreau lorsqu’il aperçut l’astre assez haut dans le ciel. Décidément, il s’en était passé du temps depuis le départ de la Reine! Elle ne serait probablement plus très proche du campement, malheureusement… Encore plus de mauvaise humeur que plus tôt, le tigreau alla se poster à l’endroit où il avait vu sa mère pour la dernière fois… Soit à sa gauche, là où la Forêt Tempérée se resserrait un peu plus. Évidemment, aucune trace de mùmmy dans les parages. Retenant un soupir de découragement –ah non, il ne commencerait pas déjà! -, le gamin ferma les yeux et leva le museau, se servant d’un truc que lui avait apprit son mentor qui se nommait… L’odorat! [ => *Out * ] Ainsi, donc, Flocon de Givre réussit à retrouver la piste de la Cœur de Glace. Se concentra fortement sur elle, il réussit à ne pas –trop- la perdre, avançant simplement en se fiant à sa truffe pour se guider dans ce lieu si connu. Et plus il s’approchait, plus l’odeur devenait forte, rendant sa progression d’autant plus facile. Finalement, elle se fit tellement puissante que le jeunot cessa de se concentrer sur son nez pour regarder autour de lui. Cela lui donna raison, puisqu’il vit une silhouette blanchâtre s’engouffrer entre deux buissons. Sans attendre plus longtemps de la perdre encore une fois, le tigreau se dépêcha d’aller à la suite de sa mère dans ce passage. Évidemment, il ne fit pas attention à se montrer silencieux, ne désirant pas cacher sa venue à Rivière –à quoi bon? Cependant, il aurait peut-être dû…

    Alors qu’une branche craquait sous son pied, la Reine se retourna brusquement, tous sens en alerte, l’expression furieuse. Le regard endiablé, la mâchoire crispée mais l’allure qui se voulait calme et contrôlée, le jeunot dévisagea lentement sa génitrice qui lui crachait ses paroles acerbes au visage. Décidément, elle n’avait pas eu l’air d’avoir reconnu son seul fils. Ou peut-être que si, au final. De toute façon, cela importait peu à Flocon de Givre. Sa mère ayant un sacré caractère, il avait apprit à « dealer » avec depuis de nombreuses lunes déjà. Néanmoins, ce n’était pas l’envie qui lui manquait de répliquer tu tac au tac « peuh, mais pour ton fils et le prince de ces terres, espèce de vieille folle, et j’en ai rien à foutre de c’que tu veux! »… Mais bon, puisqu’il tenait encore à sa vie, il se força à ravaler ses paroles et reprendre le contrôle de lui-même, comme tentait de lui enseigner –depuis fort fort longtemps- son mentor. D’une voix plus posé que ne laissait présager son caractère, il la salua poliment, gardant toutefois un petit air rebelle et entêté


    « Mère. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saraffy.deviantart.com/
Rivière Glacée

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Localisation : Everywhere I have to be...
P.U.F : Colombe... <3
Age : 15 ans...

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigresse Blanche
Rang: Reine/Roi

MessageSujet: Re: Reflexions... ( Libre )   Mer 29 Juil - 8:30

[ Fiston ! ]

Étonnée, Rivière Glacée observait son fils assit face à elle comme si de rien n'était, mais le regard emplit d'une envie de défi et de liberté. La reine ne voulait pas laisser paraitre une seule parole plus tendre qu'une autre, trop connaisseuse des inconvénients de cette chose étrange que certains appelaient " l'amour ".


Mais au fait, qu'est-ce qu'était précisément l'amour ? Quel était le but principal de ce sentiment faible et grotesque ? Comment pouvait on faire confiance et dépendre de quelqu'un ? Rivière Glacée était, pour la première fois de sa longue vie semée d'embuches, un petit peu perdue...
Flocon de Givre l'avait saluée comme un écuyer saluerait sa reine, pas comme un fils saluerait sa mère.

Pourquoi était il là ? Après tout, ils ne parlaient jamais, ne se traitaient que comme les membres d'un même clan, JAMAIS comme les membres d'une même famille ! Rien, absolument rien ne les liaient... Quel était leur avenir ? Flocon sera-t-il un jour un bon roi ? Saura-t-il un jour guider les Cœur de Glace ? Rien n'était moins sûr.

Comme son fils l'avait fait pour elle, Rivière Glacée, reine des Cœur de Glace, inclina la tête. Oui oui ! Rivière Glacée avait témoigné un signe de respect envers ce fils qu'elle n'avait jamais reconnu, envers ce fils qu'elle n'avait jamais aimé, envers Flocon de Givre, PRINCE des Cœur de Glace...

<< Ah c'est toi mon fils. Je n'avait pas reconnu tes effluves, ton maitre t'as bien élevé. Mais je dois tout de même avouer que ton arrivée fut trop bruyante, tu aurais pu être parfaitement silencieux si tu avais apprit à regarder où tu poses tes coussinets... >>

Elle s'était montrée courtoise, presque moins glaciale qu'à son habitude. Rivière Glacée se sentait comme forcée de libérer un peu son âme, quitte à se rendre ridicule, elle voulait prouver à son fils qu'elle aussi savait être une mère. Bon, elle savait pertinemment qu'elle ne serait jamais la mère que méritait Flocon de Givre, ni même qu'elle arriverait à être considérée comme une véritable mère à ses yeux. Mais elle souhaitait essayer.

<< Que fais tu ici Flocon de Givre ? Tu devrais être au camp ou bien en train de t'entrainer avec ton mentor. Pourquoi m'avoir suivie, MOI ? >>

En effet cela l'intriguait. Pourquoi ce soudain besoin de voir sa mère ? Lui qui ne l'avait jamais aimée, et réciproquement d'ailleurs...

[ Désolée Saraffy, je dois partir. Du coup c'est super court, je me rattraperais ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(Ex)Flocon de Givre
| Emmerdeur de première qualité |
avatar

Féminin
Nombre de messages : 178
Localisation : Immobile devant deux chemins qui s'ouvrent à lui, deux voies.
P.U.F : Saraffy
Age : 15 ans

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigre Blanc de Sibérie
Rang: Écuyer

MessageSujet: Re: Reflexions... ( Libre )   Sam 1 Aoû - 17:28

    Eh bien, finalement, si sa mère avait été si agressive envers lui, ce n’était pas parce qu’il était son fils, mais parce qu’elle l’avait pris pour un autre. Bah. À voir son air absent, elle devait se questionner sur le pourquoi du comment de la présence de son fils là. Et bien sûre, elle ne trouva aucune réponse logique, comme le démontra son attitude par la suite. Étonné par son salut respectueux [quoi!? Du… respect? Venant de sa mère? Ouahhh, miracle, alléluia! ], le jeunot resta ahuri quelques instants, incapable de rien faire. Puis, elle le complimenta sur son odeur, ajoutant à son ébahissement. Bon, par chance, elle resta un peu la Rivière Glacée qu’il connaissait, comme le prouvait sa deuxième remarque, qui lui faisait remarqué qu’il s’était montré vachement bruyant. Encore une fois, son ancienne personnalité faillit refaire surface, et les mots « pfff, si j’avais vraiment voulut être silencieux, tu ne m’aurais jamais entendu, prétentieuse! » allèrent mourir sur ses lèvres quand il tenta de recouvrer le contrôle de lui même. Suite à l’incident « Neige Doré », le gamin avait été bien traumatisé par ce que pouvait faire la colère, aussi n’avait-il plus jamais été impatient ensuite. Mais, plus le temps passait… Plus le souvenir se faisait lointain, ainsi que ses séquelles. Pas que Flocon ait oublié quoi que ce soit, oh non, il n’oublierait probablement jamais cet événement… Mais, parfois, ses effets se dissipaient, son ex-caractère cherchait de plus en plus à reprendre sa place. Dans ces moments, la tentation était si forte de retomber dans la vantardise, l’orgueil, la présomption… Qu’il aurait bien cédé, s’il n’avait pas eu cette chienne de la colère, de ce qu’il pourrait faire la prochaine fois. Mais, surtout, il s’était promit de ne plus jamais y céder. Et quand il donnait sa parole, jamais il ne la reprenait, question de principes et aussi d’orgueil. Aussi le gamin se contenta-t-il que de hausser les épaules, comme si ce geste pouvait chasser les paroles de sa mère, sans y accorder plus d’attention qu’à une mouche énervante. La remarque flotta donc dans l’air, passant avec fluidité sur Flocon pour aller s’éteindre en silence. Et après quelques minutes passées ainsi, constatant que son fils était bien loin d’ouvrir la gueule en premier pour dire quelque chose, la Reine prit la parole, le questionnant enfin sur sa venue, d’un ton qui plu plus ou moins à Flocon.

    « Toujours aussi charmante à ce que je vois, hein! » Railla le tigreau, faisant fit de toutes conventions.

    Pour une fois, leur conversation ressemblait plus à celle d’une mère parlant à son ado attardé, pas d’une Reine à son sujet. Premier pas vers un rapprochement? Ou premier pas vers un futur conflit entre eux deux? Allez savoir! Toujours est-il que, sa mère attendant probablement une meilleure réponse que la sienne précédente, Flocon se força à ajouter quelque chose à ce qu’il avait dit.


    « Être au camp? Mais y’a rien à foutre là-bas. M’entraîner? Mon mentor m’a donner congé… Ne me dis pas que ça ne te fait pas plaisir d’être en tête à tête avec ton seul fils, pour une fois!? » Ironisa de nouveau le Cœur de Glace.

    Malgré tout ce qu’il pouvait dire, faire croire, une certaine rancœur était toujours présente envers sa mère, qui l’avait toujours abandonné. Plus jeune, cela l’avait blessé, puis replié sur lui-même, le transformant en la brute arrogante qui veut tout prouver à tout le monde. Cause; manque d’attention maternel? Probablement. Et maintenant qu’il était un peu plus « guérit », sa rancune avait percée une fois encore, surtout lorsqu’il se rappelait ce qu’il avait été par sa faute. Sa faute à
    elle, sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saraffy.deviantart.com/
Rivière Glacée

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Localisation : Everywhere I have to be...
P.U.F : Colombe... <3
Age : 15 ans...

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigresse Blanche
Rang: Reine/Roi

MessageSujet: Re: Reflexions... ( Libre )   Sam 1 Aoû - 19:04

Rivière Glacée s'attendait beaucoup à une réaction froide et rancunière de la part de son fils. Flocon n'avait pas hérité de son sens de l'honneur et du respect envers les ainés et les plus forts. Peut être aussi ne voyait il pas la reine comme une personne sufisament supérieure... Décidément, ce tigreau n'était rien d'autre qu'un boulet, un véritable, énorme et pesant boulet. Le genre boulet croisé avec un peau de glue et un âne. Rivière Glacée sentit l'élan d'affection qu'elle avait ressenti pour lui la minute précédente sévanouir en fumée, laissant place a une simple et puissante rage. Ses oreilles plaquée soudain en arrière d'une manière intimidante, les crocs énormes découverts, les griffes affutées comme des rasoirs sorties et les muscles tendus à craquer, la reine des Coeur de Glace ne comptait pas se laisser faire par un sale mioche mal élevé !

Autour d'elle et Flocon de Givre, c'était le silence. Le silence le plus complet. Seul s'élevait dans les airs l'echo de leurs respirations. Celle de Flocons dédaigneuse et normale, celle de Rivière Glacée, rapide et rageuse. Si une douleur soudaine a l'abdomen ne l'avait pas pliée en deux à cet instant précis, Flocon aurait surement péri sous ses griffes. Crispée sur la neige, Rivière glacée se demandait ce qui lui arrivait. Jamais elle n'avait eu aussi mal. Avait elle mangé quelque chose d'avarié ? Etait-ce le lapin ? Ou bien était elle malade ? Elle n'en savait rien, mais comme elle ne supportait pas de se sentir faible, la reine essaya de se relever. Rien à faire, la douleur lui cingla a nouveau les flancs et cette fois-ci, la reine s'éffondra sur le sol blanc et gelée de neige.

Tandis que sa respiration se ralentissait, Rivière Glacée grognait et jurait des phrases si grossières que je ne les citeraient pas ici. Du sang, rouge et chaud s'était mit à couler doucement de sa gueule grande ouverte. Qu'allait faire Flocon ? Allait il appeller la guérisseuse ? Non... C'était si évident que Rivière Glacée n'hésitait pas une seule seconde sur l'embouchure des évènements. Flocon de Givre, poussé par la rage, la rancoeur et le besoin de pouvoir la tuerais sans regrets... Peut être était-ce mieux ainsi, peut être que Rivière Glacée avait fait suffisament de mal autout d'elle...

Et pour la première fois de sa vie, la meneuse se sentit calme, sereine. Sa respiration devint de plus en plus saccadée, et soudain la lumière du soleil lui parut plus belle, plus étincelante sur la neige qui lui semblait plus blanche, plus douce et plus moelleuse que jamais auparavant. Oui, pour la première fois, Rivière Glacée se rendait compte qu'elle aimait la vie qu'elle avait, qu'elle aimait son territoire et son clan et même que....malgré les conflits et le fait de ne l'avoir jamais montré, elle aimait son fils.
Immobile dans une large flaque de sang, Rivière Glacée, grande reine des Coeur de Glace, attendait la mort, prête à partir vers des horizons lointains, plus brillants, plus calmes, moins ennuyeux et tels que même ses rêves les plus fous ne sauraient l'égaler.

Flocon était il toujours là ? L'observait il ? Pourquoi n'abregait il pas ses souffrances d'un bon coup de dents ? Ou bien était il partit contre toute attente chercher la guérisseuse ? La dernière solution semblait si ahurie et si impossible aux yeux de la tigresse qu'elle ouvrit les yeux avec difficulté pour s'assurer de la présence de son fils. Il se tenait là, comme lors de leur discussion. Rivière Glacée ouvrit légèrement la gueule pour siffler un murmure. Un murmure qui lui sauverait peut être la vie, toute cette vie où elle ne lui avait jamais dit ces trois petits mots. A personne en fait en réfléchissant bien. Pas même a son ancien compagnon... le père de Flocon... Ces trois mots résonnèrent dans le silence de la forêt, ricocha sur les troncs d'arbre comme des notes de musiques, et sonna dans sa tête comme si c'était les premiers mots qu'elle prononcait depuis sa naissance.


<< Je t'aime... >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(Ex)Flocon de Givre
| Emmerdeur de première qualité |
avatar

Féminin
Nombre de messages : 178
Localisation : Immobile devant deux chemins qui s'ouvrent à lui, deux voies.
P.U.F : Saraffy
Age : 15 ans

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigre Blanc de Sibérie
Rang: Écuyer

MessageSujet: Re: Reflexions... ( Libre )   Mar 4 Aoû - 15:03

[J’adore la profondeur que tu donne à Rivière, le fait que, tout d’un coup, elle ne se sente plus si sûre de tout, bref, qu’elle est… Bon, j’allais dire humaine, mais ce serait plutôt féline là >< ‘fin, tout ça pour dire que j’suis contente que tu l’incarne :3 ]

    Un petit silence dura suite aux propos de Flocon, le temps que Rivière analyse l’information et la traite. Soudainement, sa mère sortie ses griffes et ses crocs, se positionnant comme pour se battre. Eh ben la vache, elle avait sacrément mal prit les paroles de Flocon, il faut croire! Mais, qu’importe, le mioche n’était pas décidé à se faire lâchement attaqué, aussi se mit-il à son tour en position de combat. Ses griffes raclaient le sol au rythme de ses pulsions de plus en plus meurtrières, mais il se contraignit à rester immobile. Ce serait sa mère qui cèderait la première à l’action, pas lui. Le silence qui régnait entre les deux combattants étaient lourds, lourds de reproches voilées, de rancunes ancestrales. En Flocon tout comme en sa mère brûlait une rage sauvage, mais ce premier était bien décidé à ne pas la laisser paraître, autant pour son orgueil que par son ancienne promesse. Aussi la camoufla-t-il derrière un rideau bien épais de dédain et d’indifférence, comme quoi il était déçut de l’attitude de sa mère et s’en contrefichait. Ses propos l’affichèrent encore plus clairement, d’ailleurs.

    « Tu attaquerais ton propre fils, vraiment? » Lui jeta-t-il hautainement, resserrant sa prise sur le sol, se doutant bien qu’une contre-attaque suivrait ses propos..

    Contre-attaque qui ne vint jamais, il faut croire. Tout d’un coup, sa mère s’écroula, sous l’effet d’une douleur invisible. Se tordant de souffrances sur le sol, la Reine tenta quand même de se relever, mais cela ne l’aida pas le moindre du monde, la faisant chuter encore plus fort face contre terre.


    « Mère!? »

    Étonné, le jeunot fit quelque pas vers elle, s’attendant à chaque instant de la voir se ressaisir, lui sauter dessus. Il s’approcha prudemment jusqu’à être à ses côtés, toujours un peu tendu. Mais non, rien. Rien ne se produisait… Mis à part les spasmes de douleurs de Rivière. Si l’Écuyer doutait encore de sa crise, le mince filet de sang qui coula de la gueule de la femelle acheva de lui assurer que c’était vraiment sérieux. Abasourdi, il resta immobile à ses côtés, alors qu’elle se vidait mystérieusement de son sang. Ses pestassions ayant cessé, elle semblait bien plus sereine que jamais auparavant. Était-ce pour cela qu’elle lui dit enfin ces mots? Ces mots qu’elle n’avait jamais dit auparavant? « Je t’aime » ? Sa mère, l’aimer? Cela semblait si improbable, si impossible… Cela ce pouvait-il vraiment? La Reine des Cœurs de Glace était-elle capable d’éprouver ce sentiment? Non. Non, elle ne le pouvait pas. Et même si c’était le cas… Peu importe. Cela ne résoudrait rien.

    « Je t’aime? JE TAIME? Beugla Flocon, abasourdi. Impitoyable, il continuait déjà; Peuh, et c’est maintenant que tu me le dis!? Alors que j’ai passé tout mon enfance sans entendre une seule fois ces deux mots, toujours à vouloir te faire plaisir, mais sans JAMAIS avoir tes faveurs!? Quelle est la dernière fois où tu m’as regardé avec fierté ou douceur ou, non, même, regarder tout court!? Il y a bien longtemps maintenant! Il est trop tard mère, BEAUCOUP TROP TARD! »

    Il avait jeté ces mots avec rancœur, toute cette rancœur qu’il avait accumulé au cours vie. Malgré lui, il n’avait jamais vraiment pardonné à sa mère son indifférence. Peut-être avait-il pu tromper ses camarades avec ses grands airs, mais un jeunot à toujours besoin d’une présence maternelle, de son amour, peu importe ce qu’il clamait. Et lui, il en avait manqué. C’était une crotte sur le cœur qui restait là, malgré les mois passés, malgré le fait que, présentement, il s’en foutait de sa mère. Serrant les dents, Flocon avait commencé à reculer, laissant sa pauvre mère agoniser. Mais plus il reculait, plus les doutes le tenaillait. En était-il vraiment capable? Capable de tuer un être? De sang-froid? Sa propre mère? Un ennemi, peut-être… Mais sa génitrice? Non, peu importe ce qu’elle lui avait fait. Et puis, comment serait-il perçut par le clan? Et pas seulement perçut.. Le clan réagirait comment à la mort de leur leadeuse? Très, très mal. Ce serait bien trop égoïste de les priver d’elle dans ces temps troublés. Hm… Les doutes le tenaillaient… Un éclat déterminé passa dans ses yeux, il venait de décider quoi faire, et personne ne pourrait lui enlever son idée de sa tête. Sans un autre mot, il se détourna et partit à courir, laissant sa mère en proie au doute. Lui aussi l’était bien, d’ailleurs, mes ses pattes le conduire sans s’en formaliser au clan, où il déboula rapidement. Les félins vaquaient à leur occupation, sans se douter qu’à plusieurs mètres de là, leur Reine luttait pour sa vie. Flocon était bien décidé à mettre fin à leur ignorance le plus rapidement possible…

    « Quelqu’un, à l’aide! Ma mère est blessée, vite! Comète de Cristal, Larmes Cristallines, bougez votre c*l et ramenez vous, vite!! »

    Affolé intérieurement, mais semblant plus calme et en maîtrise de lui, il avait craché ces mots avec colère et détermination. Sa mère ne crèverait pas maintenant, pas à cause de lui, pas à cause de ce clan, certainement pas! Aussi attendit-il qu’une des guérisseuses se présente à lui, angoissant un peu plus chaque minute qu’il passait loin de sa mère. Mais seul sa queue qui battait furieusement et ses oreilles plaqués contre son crâne témoignaient de son impatience. Tout le reste de son corps était immobile, tendu au max, n’attendant qu’une des femelles pour partir en courant voir sa mère. Comment se portait-elle, maintenant? Il n’en savait rien, et cela l’angoissait beaucoup…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saraffy.deviantart.com/
Rivière Glacée

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Localisation : Everywhere I have to be...
P.U.F : Colombe... <3
Age : 15 ans...

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigresse Blanche
Rang: Reine/Roi

MessageSujet: Re: Reflexions... ( Libre )   Mar 4 Aoû - 16:36

[ Et bien merci Saraffy, je ne fait qu'agir comme je le sent le mieux ^^. ]

Tout est noir, tout est froid et douleur... Stagnant entre la vie et la mort dans une sorte de semi-inconscience, Rivière Glacée, reine des Coeur de Glace attendait sa mort. Perdue dans ses songes, sa vie doucement défilait devant ses yeux. Elle voyait une forme noire et blanche, puissante et effrayante hurler, rager, se montrer cruelle sans comprendre. Il lui fallu un instant pour se rendre compte que c'était elle qu'elle voyait. Etait elle vraiment ainsi autrefois ? Le serait elle encore ou bien changerait elle ? La vue en contre plongée de celle qu'elle avait été lui donnait froid dans le dos...

Comment avait elle pu être aussi sanguinaire et monstrueuse ? Comment avait elle pu renier, ignorer, maltraiter son propre fils ? Flocon... Rien qu'en murmurant son nom au fin-fond de son esprit la honte semblait la ronger comme une brulure. D'où était sortie cette haine pure de l'amour et de la tendresse ? Qu'est-ce qui l'avait poussée à une telle extrémité ? Maintenant qu'elle y pensait, Rivière Glacée avait peut être une explication rationnelle... Son ancien compagnon, malheureusement décédé, le père de Flocon de Givre... Sa perte avait brisé le coeur de la reine et lui avait apprit à ne plus jamais aimer ou s'attacher a quelque chose ou quelqu'un, pour ne plus souffrir.

Mais ce n'était que maintenant qu'elle réalisait tout ce qu'elle avait raté dans sa vie... Mon dieu rien qu'en y pensant elle se trouvait si bête, si idiote d'avoir utilisé aussi bêtement une vie qui aurait pu être si belle, si joyeuse, si pleine d'amour et de tendresse, si agréable... Malheureusement ce n'était que maintenant, trop tard, qu'elle comprenait que la douleur d'une perte aussi lourde soit elle ne valait rien à coté de la joie d'une étreinte avec un être cher... d'une discussion mère-fils avec Flocon de Givre... C'était trop tard...beaucoup trop tard...

Où était Flocon ? Etait il parti ? La laissant agoniser seule dans la neige cristaline et glacée ? Pourquoi pas ? Après tout il avait tant souffert par sa faute, il s'était surement senti bien seul... Quel monstre elle avait pu être ! Rivière Glacée n'était pas une mère, ni une reine, ni même une tigresse. C'était un souvenir qui serait bientot oublié dans les mémoires de ses sujets et de son fils pour être remplacée par une autre, plus douce, plus belle, plus jeune... Rivière Glacée n'était rien d'autre qu'une meurtrière, un démon sorti tout droit des enfers, et elle n'aurait jamais du les quitter...

* Flocon de Givre...par...pardonne moi... *

Enfouie dans ce qui lui restait de vie, Rivière Glacée murmurait dans sa tête cette prière improvisée. Etait-ce dons cela la mort ? Rester dans son subconscient, dans ce petit espace confiné et obscure ? Ne rien sentir d'autre que le froid d'une anestésie éternelle, ne plus ressentir la faim, la soif, le besoin de rire, de pleurer, de sentir l'air chaud de l'été dans sa fourrure en traversant la forêt au petit matin ? Ne plus jamais savourer la beauté du soleil se couchant derrière ses montagnes de glace, paignant la voie lactée d'une coulaur sang ? Ne plus jamais admirer la magnificité des étoiles, petites taches blanches dans le noir du ciel. Un peu comme elle dans le noir de la mort.

Mais était elle morte ? Etait elle en vie ? Etait elle seulement encore quelque chose d'autre qu'un coeur brisé et une pauvre conscience perdue dans sa propre honte et ses songes minables ? Etait elle vraiment Rivière Glacée ? Elle se savait plus trop quoi penser. Alors dans sa peur, dans sa honte, dans sa rancoeur et son dégout envers cette chose insensible qu'elle avait été, elle se mit à murmurer un mot, ou plutot un nom. Elle n'était pas sure qu'elle l'avait bien prononcé à voix haute, ni même si elle avait été entendue, mais elle le dit quand même.

<< Flocon... >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saraffy
    ƒønðatrice
    Vølage ~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1122
Localisation : Flying away ~
P.U.F : Saraffy
Age : 15 ans

Votre Personnage
Clan: Griffe d'Argent
Race: Panthère Noire
Rang: Reine/Roi

MessageSujet: Re: Reflexions... ( Libre )   Jeu 6 Aoû - 18:23

[On attend une guérisseuse avant de continuer, j'imagine? ]

_________________
Time has passed, but I'm still hoping that everything returns as before. Even if a war must happen, the peace will always return, someone told me. Pray that he was true.

Image(s) de la signature par : Spike83
Image(s) de l’avatar par : Robert Winslow
Création par : Saraffy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saraffy.deviantart.com/
Rivière Glacée

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Localisation : Everywhere I have to be...
P.U.F : Colombe... <3
Age : 15 ans...

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigresse Blanche
Rang: Reine/Roi

MessageSujet: Re: Reflexions... ( Libre )   Ven 7 Aoû - 14:35

[ Ben vi si ça te dérange pas trop xD ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saraffy
    ƒønðatrice
    Vølage ~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1122
Localisation : Flying away ~
P.U.F : Saraffy
Age : 15 ans

Votre Personnage
Clan: Griffe d'Argent
Race: Panthère Noire
Rang: Reine/Roi

MessageSujet: Re: Reflexions... ( Libre )   Ven 7 Aoû - 17:56

[Non, t'inquiète, surtout que j'peux pas vraiment faire quelque chose en attendant X) ]

_________________
Time has passed, but I'm still hoping that everything returns as before. Even if a war must happen, the peace will always return, someone told me. Pray that he was true.

Image(s) de la signature par : Spike83
Image(s) de l’avatar par : Robert Winslow
Création par : Saraffy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saraffy.deviantart.com/
Rivière Glacée

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Localisation : Everywhere I have to be...
P.U.F : Colombe... <3
Age : 15 ans...

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigresse Blanche
Rang: Reine/Roi

MessageSujet: Re: Reflexions... ( Libre )   Sam 8 Aoû - 6:01

[ Ouais j'avoue =3 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comète de Cristal

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29
Localisation : Sud de la France
Age : 17

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Lynx du Canada
Rang: Soigneur(euse)

MessageSujet: Re: Reflexions... ( Libre )   Lun 10 Aoû - 5:18

Comète de Cristal regarda le vieux félin qui était venu la voir s'en aller. Elle soupira. Elle en avait marre, marre, marre, mais marre de ses anciens décrépis qui ne faisaient que gémir qu'ils avaient mal là, qu'ils avaient ceci ou cela. Ces maux dont ils se plaignaient tout le temps, ce n'était que les effets de la vieillesse, bon sang, et elle ne pouvait pas les faire rajeunir avec ses plantes ! Quand est-ce qu'ils se le mettraient dans le crâne ? Elle, lorsqu'elle serait vieille, elle ne se plaindrait jamais, et elle continuerait encore à soigner, sûrement. Heureusement que lorsqu'elle ne serait plus en état, la relève était toute prévue, avec la jeune Larmes Cristallines. Elle ne se l'avouerait jamais, et encore moins à la petite, mais elle était très prometteuse.

Comète soupira d'aise. Enfin un peu de repos ! Toute la matinée, elle n'avait pas arrêté ! Le vrai défilé ! Qu'est-ce qu'ils avaient tous, non mais sans blague, on était en été tout de même, s'ils n'arrivent pas à être en forme durant la bonne saison, elle ne donnait pas cher d'eux l'hiver !

La lynx s'affala dans un coin de sa tanière et ferma les yeux pour faire un somme. Et ce fut, bien entendu, pile le moment où on l'appela :


« Quelqu'un, à l'aide ! Ma mère est blessée, vite ! Comète de Cristal, Larmes Cristallines, bougez votre c*l et ramenez-vous, vite !! »

Comète sursauta. Elle rêvait, là ! On avait mis son nom apposé à "bougez votre c*l" ?! Et encore une fois, c'était à cause de ce sale mioche de Flocon de Neige !

La guérisseuse se rua hors de sa tanière comme une furie et tomba à bras raccourcis sur le jeune tigre.


« Eh ! Pas la peine de beugler comme ça, j'suis pas ta copine, c'est bien compris ?! feula la lynx, avec sa bonne humeur habituelle, surtout lorsqu'on la tire de sa tranquillité. Et qu'est-ce qui se passe ENCORE ?! Réponds vite, et t'as intérêt à ne pas m'avoir dérangé pour rien, le môme, sinon, gare à tes fesses ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(Ex)Flocon de Givre
| Emmerdeur de première qualité |
avatar

Féminin
Nombre de messages : 178
Localisation : Immobile devant deux chemins qui s'ouvrent à lui, deux voies.
P.U.F : Saraffy
Age : 15 ans

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigre Blanc de Sibérie
Rang: Écuyer

MessageSujet: Re: Reflexions... ( Libre )   Mar 11 Aoû - 17:10

    Enfin! Il lui semblait que cela faisait une infinité d’éternité qu’il était là, planté à l’embouchure du camp, dans l’attente que quelqu’un réagisse à son appel. Oh oui, évidemment, ils avaient réagis. Tout le monde avait accourut vers lui, le pressant de mille et une questions sur la situation actuelle, ce qui se passait. Évidemment, Flocon avait garder son mutisme intacte tout au long de cet interrogatoire, préférant ne pas gaspiller sa salive pour si peu, surtout que le temps lui était compter. C’est donc avec soulagement qu’il vit arriver Comète de Cristal… Soulagement de courte durée, puisqu’elle semblait sortir du sommeil, et avait donc le caractère qui venait avec. Aussitôt, elle lui cracha des paroles acerbes au visage, comme il fallait s’y attendre, mais qui surprirent tout de même Flocon. Comment osait-elle lui parler sur ce ton!? Il était le prince, si cela voulait dire quelque chose pour cette vieille rabougrie! Mais, qu’importe son titre, il n’était plus le gamin qui se camouflait derrière. N’empêche, son attitude était carrément irrespectueuse, surtout que la Reine était en train de se mourir alors qu’il perdait son temps à écouter les jérémiades de cette folle! Une bouffée de colère l’envahit à l’écoute de ces paroles. Il aimait bien Comète, malgré son air bourru, mais celui-ci avait quand même le don de le faire sortir de ses gonds bien souvent! Et cette fois, il laissa libre court à sa rage;

    « Il se passe que ma mère la Reine est en train de crever et que j’me fiche complètement de te savoir ma copine ou pas, ainsi que de tes menaces, alors, merde, arrête de chialer après tout le monde pour une fois et fou quelque chose de ta vie! »

    Avait-il gueuler avec colère, fusillant du regard cette sale pimbêche revêche.

    « Et maintenant, grouille toi si tu veux pas avoir une mort –de plus, peut-être? – sur la conscience, à moins que cela ne soit pas assez important pour que tu daigne d’y jeter un coup d’œil! » Lui siffla-t-il, perfide et sarcastique.

    Ceci étant dit, il s’en retourna au petit trot dans la forêt, en direction de sa mère, sans même regarder si Comète de Cristal le suivait ou pas, ou si Larmes Cristallines avait fait son apparition. Tout ce qui lui importait était les secondes qui s’écoulaient –de plus en plus vite, il lui semblait- depuis qu’il avait quitter sa génitrice. Plongé dans une incertitude qu’il tentait de refouler, le jeunot ne savait même pas si, lorsqu’il arrivait sur les lieux concernés, il serait trop tard. Et de tout son cœur, malgré sa rancune à l’égard de sa mère, il souhaitait que ce ne fut pas le cas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saraffy.deviantart.com/
Comète de Cristal

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29
Localisation : Sud de la France
Age : 17

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Lynx du Canada
Rang: Soigneur(euse)

MessageSujet: Re: Reflexions... ( Libre )   Mer 12 Aoû - 5:44

Comète de Cristal sentit son poil se hérisser tandis que Flocon de Givre lui répliquait vertement :

« Il se passe que ma mère la Reine est en train de crever et que j'me fiche complètement de te savoir ma copine ou pas, ainsi que de tes menaces, alors merde, arrête de chialer après tout le monde pour une fois et fous quelque chose de ta vie ! »

Comète de Cristal montra les crocs, mais parvint à se contenir. Pour qui est-ce qu'il se prenait pour lui donner des leçons, ce petit morveux, qui n'avait aucune expérience de la vie ? Il se croyait assez malin pour en donner peut-être ? Alors qu'il n'avait pas vécu la moitié de ce qu'il lui était arrivé dans sa vie !

« Et maintenant, grouille-toi si tu ne veux pas avoir une mort – de plus ? - sur la conscience, à moins que cela ne soit pas assez important pour que tu daignes y jeter un coup d'œil ! » rajouta le jeune tigre avant de tourner les talons.

Là, Comète de Cristal se stoppa net. Peut-être, non en réalité c'était sûr, que Flocon de Givre ne savait pas ce qu'il venait de faire en prononçant ses mots, mais il avait été très dur pour la jeune Comète de l'entendre parler de morts sur la conscience. Et là, les souvenirs de la lynx, alors qu'elle ne s'appelait pas encore Comète de Cristal mais Pelage de Cendre, ressurgirent : les petits lynx morts-nés, et le seul vivant gisant dans une marre de sang, égorgé par le reste de la meute de solitaire.

La guérisseuse ferma les yeux un instant pour se reprendre, puis retrouva toute sa politesse légendaire. Elle harangua les autres félins qui s'étaient regroupés là comme des mouches sur un morceau de viande : ils étaient là, mais ils étaient tout bonnement inutiles, et même plus, ils dérangeaient plus qu'autre chose :


« Je le suis ! Si vous voyez Larmes Cristallines, dites-lui de me rejoindre immédiatement et indiquez-lui où je suis partie, et bougez-vous, tas de feignasses ! Retrouvez-la d'urgence, c'est compris ? »

Et la lynx disparut à la suite de Flocon de Givre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larmes Cristallines
Animatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 411
Localisation : Québec ;)
P.U.F : Kiara

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigre de Sibérie
Rang: Soigneur(euse)

MessageSujet: Re: Reflexions... ( Libre )   Mer 12 Aoû - 9:17

Le vent soufflait tendrement dans les feuilles d'un vert foncé. L'été... chaleur et bienfaisance. Moment parfait après les hivers torides dont subissaient les Coeurs de Glace. Ils avaient passé le printemps, la saison du renouveau, saison ou tout, fleurs, fruits et même quelques animaux, renaissait sans execption. L'été, une saison qu'une certaine tigresse appréciait pour la chaleur, mais certainement pas pour le monotome des feuilles vertes. Au moins, y avait-il les quelques fleurs sauvages éparpillés au sol. Des jaunes, des mauves, des bleues et même des rouges. Certaines avec propriété spéciale, d'autres mortellement empoisonné et d'autres encore trop banales pour s'en préocupper.
Larmes Cristallines rit joyeusement sans raison apparente. Elle était heureuse... un peu angoissé, mais heureuse. La tigresse avait peur pour la vie de son amie, Aziza, dont le clan était parti en guerre contre les Griffes d'Argent. Et si elle n'avait pas survécu? Non, il ne faut surtout pas penser à ces sornettes. Aziza était trop rusé pour se faire bouffer par un léopard. Le sourir qui s'était graudellement effacé au fur et à mesure que ses pensées avançaient, réapparru comme par enchantement.
Allongée dans le gazon frais, Larmes leva sa lourde tête vers le ciel azuré, taché de nuages blanchâtres. La guérisseuse roula sur le dos pour contempler, entre les branches feuillus des arbres, les nuages qui prenaient des formes de choses. Larmes' se mit à rire quand l'une de ces tâches blanches prit l'apparence d'une sauterelle. Oh oui! Larmes avait une de ces imaginations débordantes... et grâce à cela, elle ne pouvait s'ennuyer trop rapidement dans sa solitude non voulue. Trop gênée pour vivre confortablement parmis les siens, Larmes avait élu domicil loin des carrefours peuplés de ses terres.
Un bruit de pas précipités attira son attention. Larmes roula sur le ventre et observait la direction de laquelle provenait le son. Un puma se distingua bientôt parmis le vert tendre de la forêt. À la vitesse à laquelle il courrait, en plus qu'il se dirigeait dans sa direction, alarma aussitôt Larmes. Un accident a dû se produire et on avait besoin d'elle. Larmes se redressa à une vitesse qu'on aurait pas cru capable venant d'une tigresse aussi grosse qu'elle. Non pas qu'elle était obèse! Rendu à sa hauteur, le puma souffla un peu. Larmes la reconnu aussitôt: Pétale de Rose. La guérisseuse lui avait sauvé la vie de l'un de ses petits cette hiver. Enfin, la puma redressa le tête et lui dit, toujours aussi essouflé:

-Larmes Cristallines! Comète de Cristal a besoin de ton aide. La Reine est souffrante!

La gueule de Larmes s'ouvrit de stupéfaction. La Reine? qu'avait-elle encore fait? Sentant le regard impitoyable de la chasseuse, Larmes secoua sa tête pour sortir de sa transe. Elle lui demanda, dans sa gêne absolue:

-Je reviens... Après... guide... moi... vers elle.

Larmes Cristallines devait utilisé le moins de mot possible pour transmettre son message, quand elle était prise de gêne. Ainsi, cela ne prennait pas une éternité à capter le sens de ses pensées. Elle s'éloigna en vitesse de la puma vers sa grotte ou était installé tous les produits dont elle avait besoin pour toute sorte d'occasion. Elle choisit les plus imminents: onguant pour désinfecter des plaies, une fleur qui tamisait la douleur et autres tous aussi utilise. Elle emplit ainsi une grande feuille dont elle prit les coins dans sa gueule. De retour devant le lac ou l'attendait la puma, celle-ci s'élança dans la direction d'ou elle était venue. Larmes lui emboîta rapidement le pas. Mais cette course ne la sauva pas des tourments de ses questions: que c'était-il passé? La Reine s'était-elle fait attaquer par un assassin?
Un brouhaha retentissant la sortit de ses songes. Un méchant assemblage de quasiment tout le peuple formait une demi-lune autour de, sûrement, la Reine et Comète. Larmes allongea sa foulé et arriva aux côtés de son acolyte. Le coeur de la tigresse se serra quand elle vit du sang s'écouler de la gueule de la Reine. Elle regarda Comète, mais elle semblait tout aussi surprise qu'elle. Alarmée ainsi, sa timidité ne faisait plus des siennes. Elle laissa tombé la feuille et tout son contenu au sol.

-Quelqu'un pourrait me dire ce qui s'est passé ici?

Larmes avait carrément beugler sa phrase, la tête tournée vers l'assamblée. Elle attendait impatiemment une réponse, mais elle s'empressa de passer à son examen avant d'avoir une réponse qui allait peut-être tarder puisque tout le monde semblait vraiment sous le choc. Y avait-il au moins eut un témoin?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xarika.deviantart.com/
Rivière Glacée

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Localisation : Everywhere I have to be...
P.U.F : Colombe... <3
Age : 15 ans...

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigresse Blanche
Rang: Reine/Roi

MessageSujet: Re: Reflexions... ( Libre )   Ven 14 Aoû - 10:31

Tout est obscurité, tout est froideur et engourdissement. Tout est paix et interrogations. Rivière Glacée, dans sa longue inconscience continuait de savoir se qui se déroulait autour d'elle. Et ce qui en autre se passait la laissait étrangement étonnée. Flocon de Givre, le dernier qui aurait songé à sauver sa vie venait d'appeler les guérisseuse et de revenir auprès d'elle. Était il possible que... qu'il l'aime en fin de compte ? Ou bien avait il fait cela par principe ou simple loyauté au clan ? La reine n'en savait trop rien, mais en tout cas elle était heureuse. Elle allait vivre, elle allait pouvoir lui dire tout ce qu'elle avait sur le cœur, apprendre a connaitre son fils et peut être lier avec lui de l'amitié...

Comète était là et Larmes aussi. Rivière Glacée leur faisait confiance. Quoi ?!! Que venait elle de dire ?!! Con-fi-an-ce ?!! Décidément elle était bien différente de ce qu'elle pensait être autrefois... Non seulement il semblerait qu'elle avait un cœur, mais aussi de la générosité, et, oh nouveauté, de la confiance ! Au plus profond d'elle, la reine ne rêvait que d'une chose : rattraper toutes ces années de violence, de méchanceté et d'ignorance envers son fils. Elle voulait faire disparaitre ce masque qu'elle avait trop souvent porté jusqu'à ne plus jamais s'en défaire. Il était temps de dévoiler ce qu'elle était vraiment.

Bien évidement il y aurait surement des rechutes mais elle y arriverait, elle le savait, elle allait y arriver ! Et Flocon finirait peut être par lui pardonner son absence qui avait dû être perçue comme de la trahison et avait fini par entrainer de la haine, de la colère, de la rancœur et de la peine. Si Rivière Glacée n'avait pas abandonné son fils, peut être n'aurait il jamais été un emmerdeur, il n'aurait pas été susceptible ni agressif. Il aurait pu être un membre fort et purement loyal du clan des Cœur de Glace. Mais il n'était pas trop tard ! Il n'était jamais trop tard pour rattraper ses fautes passées...

Soudain, l'engourdissement s'envola et la vue commença a lui revenir. Elle se remit a sentir la sensation de la neige sous son corps duveteux. La sensation et l'odeur du sang chaud coulant de sa gueule restée entrouverte. elle commençait à entendre plus distinctement ce qui se disait autour d'elle. Visiblement tout le clan s'était rassemblé autour d'elle, inquiet. Bien, apparemment tout le monde ne la détestait pas entièrement. Rivière Glacée sentit la tension émanant de Flocon de Givre, les pensées sombres de Comète de Cristal et même le sentiment de gêne et de timidité de Larmes Cristallines...

La lumière qui passait entre les branches des arbres l'éblouit et elle dû cligner des paupières plusieurs fois avant que sa vue se soit habituée a la forte luminosité. Tout était clair, tout était étincelant, brillant. C'était surement dû à la neige qui régnait partout mais la reine trouvait cela magique...
Soudain elle essaya de se relever. Elle avait beau connaitre ses sentiments, elle n'acceptait toujours pas de se sentir épiée en position de faiblesse. Elle repoussa le félin qui la tenait immobile sur le sol d'un coup de patte gentillet ( oui oui " gentillet " ^.^ ) et se releva pour murmurer :

<< Flocon, Comète, Larmes, que m'est il arrivé ? J'ai fait un drôle de rêve... >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(Ex)Flocon de Givre
| Emmerdeur de première qualité |
avatar

Féminin
Nombre de messages : 178
Localisation : Immobile devant deux chemins qui s'ouvrent à lui, deux voies.
P.U.F : Saraffy
Age : 15 ans

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigre Blanc de Sibérie
Rang: Écuyer

MessageSujet: Re: Reflexions... ( Libre )   Lun 17 Aoû - 12:33

    Le galop du gamin était ponctué de sa respiration saccadée, autant par son essoufflement que par les émotions intenses qui se bousculaient en lui. Son esprit en pagaille courait d’un sens à l’autre, partagé entre la colère contre Comète, celle envers sa mère, la crainte de devoir la perdre… Et, plus loin, son amitié pour sa chère Rayures de Brume, qu’il n’avait vu depuis des lustres. Comme elle lui manquait, comme il aurait aimé la voir à ses côtés présentement! Mais nan, sa mère avait fait augmenter le nombre de gardes autour de sa prison, et, sans que cela soit vraiment formel, le regard noir qu’elle lui jetait chaque fois qu’il allait la voir disait clairement qu’elle avait des doutes à son sujet, et qu’elle voyait d’un mauvais œil la relation des deux gamins. Mais enfin, il n’allait pas s’empêcher de voir sa copine pour autant, et ce n’était pas une vieille rabat-joie qui allait y changer quelque chose! Surtout que cette vieille-rabat-joie risquait de ne même pas passer la nuit… Non, non, il ne fallait pas avoir ce genre de pensées, ni même y songer tout court! Bridant son esprit, Flocon s’obligea à réfléchir à autre chose, comme… Comme la face qu’avait fait Comète quand il lui avait cloué le bec, par exemple! L’éclat de la colère qui avait brûlé sauvagement dans ses yeux, puis l’air bouleverser après la deuxième réplique. À croire qu’il avait touché une corde sensible en criant le truc en rapport avec une mort de plus sur la conscience.. Peut-être y avait-il été trop fort, sur ce coup… Ou peut-être pas… Peuh! Tant pis pour elle, au fond! Elle n’avait qu’à ne pas le chercher, non mais! De toute façon, trop tard, le mal était fait. Il entendait Comète de Cristal courir derrière lui, ayant finalement décidé de le suivre, mais le cœur n’était pas du tout à la conversation. Au loin, les autres criaient à qui mieux-mieux, comme si leurs exclamations de surprise pouvaient changer quoique ce soit à la situation ou les aider à comprendre. M’enfin, on ne pouvait leur refuser d’aller voir leur Reine souffrante.

    Et c’est ainsi que le gamin guida les membres de son clan jusqu’à sa mère, qui était au même endroit où il l’avait laissé. Était-elle morte? Telle fut sa crainte, jusqu’à ce qu’il voit le ventre blanc et noir se lever faiblement pour un soupir. Un soulagement profond s’empara du jeunot, comme quoi ils n’étaient pas arrivés trop tard, ils avaient encore une chance de la sauver. D’ailleurs, Larmes venaient d’arriver, demandant à savoir tout de suite ce qui s’était passé. Flocon de Givre s’avança pour parler, puisqu’il était le seul présent lors de la catastrophe, mais à peine eut-il le temps d’ouvrir la bouche que Rivière Glacée commençait déjà à parler, au grand bonheur de tout le monde. Elle était vivante, et assez en forme pour dire quelque chose! Cependant, le tigreau n’avait aucune réponse à sa question..


    « Ça, à toi de nous le dire. Tu étais là, devant moi, prête à me frapper [Flocon buta sur ce dernier mot], et l’instant d’après, tu étais tordue de douleur sur le sol, la gueule en sang. Qu’est-ce qui t’as pris? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saraffy.deviantart.com/
Comète de Cristal

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29
Localisation : Sud de la France
Age : 17

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Lynx du Canada
Rang: Soigneur(euse)

MessageSujet: Re: Reflexions... ( Libre )   Mer 19 Aoû - 2:15

Comète de Cristal arborait à présent un air soucieux. Elle regarda autour d'elle, aperçut Larmes Cristallines parmi les autres félins, effacée, mais qui semblait sous le choc. La lynx grogna en voyant la foule de curieux qui s'agglutinaient autour de la Reine. Elle s'énerva d'autant plus lorsqu'elle vit que les lèvres de Rivière Glacée avaient remué, et elle avait été incapable de saisir ses paroles à cause du bourdonnement incessant des discussions et des réflexions intempestives. Elle leur ordonna alors sèchement de s'écarter tout en les injuriant copieusement d'insultes dont elle seule avait le secret. Une fois qu'elle eût instauré un périmètre de sécurité autour de la Reine, elle poussa un soupir de soulagement. Elle avait réussi de plus à ramener le silence, donc de bonnes conditions pour ausculter Rivière Glacée. Il faut dire qu'elle n'y était pas allée de main morte.

La guérisseuse repoussa la Reine au sol sans ménagement lorsqu'elle vit que cette dernière essayait de se redresser en lui disant qu'elle ne devait pas bouger sous aucun prétexte tant qu'ils n'auraient pas une petite idée de ce qu'il lui était arrivé.

À ce moment-là, elle entendit le jeune Flocon de Givre parler froidement à sa mère. Elle lui asséna une bourrade et lui rétorqua avec son habituelle sécheresse :


« C'est pas le bon endroit, ni le bon moment pour les règlements de compte ! Il faut d'abord qu'on la sauve, et après tu t'arrangeras avec elle. »

Comète de Cristal réfléchit un instant, puis finit par annoncer gravement :

« Ce qu'il vient de se passer est très grave, et il faut prendre n'importe quelle éventualité au sérieux. Il existe des maladies qui génère ce genre de symptômes et elle sont mortelles. Et la deuxième option, c'est le poison. Qu'en penses-tu, Larmes ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rivière Glacée

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Localisation : Everywhere I have to be...
P.U.F : Colombe... <3
Age : 15 ans...

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigresse Blanche
Rang: Reine/Roi

MessageSujet: Re: Reflexions... ( Libre )   Mer 19 Aoû - 3:58

Rivière Glacée aurait aimé se lever, elle aurait aimé répondre a son fils même si elle ne savait pas trop quoi dire. Flocon de Givre était froid avec elle, très distant et agressif. Peut être l'était il tout le temps mais elle ne l'avait jamais remarqué. Visiblement, le changement en elle avait creusé très, très profond. Pour être vraiment précise, Rivière Glacée n'était plus elle-même, et cela ne lui posait pas de problème immédiat. Comète de Cristal l'avait repoussée au sol en grondant qu'elle pouvait être en danger si elle bougeait. En danger ? La reine ne s'était pas sentie aussi bien depuis si longtemps qu'elle avait du mal à y croire... Malgré cela, et pour la surprise de chacun, elle se montra docile et resta allongée, les oreilles en avant, concentrée sur la discussion de ses trois sauveurs.

« C'est pas le bon endroit, ni le bon
moment pour les règlements de compte ! Il faut d'abord qu'on la sauve,
et après tu t'arrangeras avec elle. »

Ça alors ! Comète n'avait décidément pas froid aux yeux pour parler ainsi à Flocon, mais en même temps, si le jeune tigre était plus imposant que la petite lynx, celle-ci avait depuis longtemps achevé sa formation de combat avant de suivre le cursus médical. Elle était donc en pleine possession de ses moyens contrairement à Flocon de Givre. Mais l'heure n'était pas aux disputes ! Et c'est d'ailleurs ce que dû se dire Comète de Cristal car elle lâcha rapidement sa position agressive pour murmurer ses hypothèses sur l'étrange mal qui avait assaillie Rivière Glacée :

« Ce qu'il vient de se passer est très
grave, et il faut prendre n'importe quelle éventualité au sérieux. Il
existe des maladies qui génère ce genre de symptômes et elle sont
mortelles. Et la deuxième option, c'est le poison. Qu'en penses-tu,
Larmes ? »

Une maladie mortelle, non ce n'était pas possible, sinon la reine des Cœur de Glace aurait déjà rendu l'âme. Du poison ? Oui peut être, cela se tenait. Le lapin qu'elle avait dévoré était peut être contaminé par de la nourriture avariée. Mais fallait-il que Rivière Glacée le dise aux guérisseuses ? Elle allait mieux a présent, pourquoi se retourner ainsi la tête. Décidant que c'était le seul moyen de faire partir les félins qui l'avaient encerclée, elle essaya de se souvenir de son ancien caractère agressif et en fit usage, même si cela lui déplaisait énormément. Elle se redressa, se moquant éperdument de la patte de Comète, toujours posée sur son épaule, insignifiante, et ragea :

<< Non mais je rêve, qu'est-ce que vous faites tous ici ?! Je n'ai besoin que de mon fils et des guérisseuses, vous vous devriez être en train de surveiller le territoire, chasser et vous occuper du camp ! Si dans trente secondes je vois encore une seul bout de queue n'appartenant pas à Flocon, Comète, Larmes ou à moi, je lui donne la plus grosse volée de sa vie ! C'est bien clair ?! Maintenant filez !!! >>

Au fond, la tigresse avait mal de leur parler ainsi mais il le fallait. Elle dévoilerais sa nouvelle facette que petit à petit, sinon ils seraient trop déstabilisés. Et tandis que son fils et les guérisseuses s'affairaient a discuter sur le comment du pourquoi, elle lança le regard vers le ciel bleu qui s'étendait de toute sa magnificence au dessus de leurs têtes. Son ancien compagnon était là haut, était il fier d'elle ? Lui en voulait il ? Elle n'en savait rien, alors elle se mit a lui parler, a lui parler silencieusement, comme au premier jour où ils s'étaient rencontrés. Ce jour où les mots auraient été superflus...

* Je t'aime...pardonne moi... *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larmes Cristallines
Animatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 411
Localisation : Québec ;)
P.U.F : Kiara

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigre de Sibérie
Rang: Soigneur(euse)

MessageSujet: Re: Reflexions... ( Libre )   Mer 19 Aoû - 8:53

Tout le monde criait et propulsait des paroles en l'aire, mais rien d'interressant sur le compte de la Reine ne put attirer l'attention de Larmes. C'était que du jacassement et des hypothèses toutes aussi stupides et irréelles les unes que les autres. Larmes allait bientôt désespéré quand elle vit l'héritier, Flocon de Givre approcher. Enfin quelqu'un qui pourrait répondre à ses questions. Mais au moment ou celles-ci devaient franchir ses cordes vocales, la Reine remua et prit la parole. Elle était visiblement faible, mais assez forte pour parler. Ce qui était vraiment étonné! Vu que du sang venait de couler de sa gueule. C'est à ce moment que Flocon tempêta: un flot de paroles contre sa propre mère! Mais au moins, cela a permit à Larmes de comprendre la situation et déjà des hypothèses se formaient dans sa tête. Quand elle vit une tâche de fourrure passé dans son champ de vision: Comète de Crystal. La gêne de Larmes Cristallines reprit de plus belle, malgré la situation présente. Elle resta bouche bée. Elle qui préférait travailler seule et ainsi, grâce à la concentration qu'elle devait avoir, sa gêne s'enfouissait au profond d'elle-même.

« Ce qu'il vient de se passer est très
grave, et il faut prendre n'importe quelle éventualité au sérieux. Il
existe des maladies qui génère ce genre de symptômes et elle sont
mortelles. Et la deuxième option, c'est le poison. Qu'en penses-tu,
Larmes ? »

La tigresse de Sibérie tourna lentement la tête dans la direction de son interlocutrice, la gueule grande ouverte. Elle ne savait pas quoi répondre: sa timidité coulant à travers ses veines partout dans son coprs, la paralysait vraisemblablement. Soudain, Larmes ne s'y aurait jamais attendu, la Reine beugla à ses sujets de disparaître de sa vue. Tellement des paroles et un act innatendus que Larmes avait sursauté de stupeur. Mais la Reine se rallongea bien rapidement. Tant mieux, comme l'avait dit Comète, elle ne devait pas trop bouger. Non pour qu'on puisse l'examiner, mais pour qu'elle se garde de l'énergie pour rester de un consciente et de deux en vie...
La surprise d'entendre la voix rauque et autoritaire de la Reine avait fait fuir sa timidité et redonné de l'aplomg à la jeune guérisseuse. Elle regarda Comète et ses hypothèses revinrent de plus belle. Elle savait quoi répondre:

-J'en penses qu'il ne faut pas sauté trop rapidement aux conclusions décisives. Parfois l'évanouissement peut être relier à la psychologie. Vit-elle un passe dur de sa vie? On n'en sait rien. Et c'est certainement pas du poison: cette substance a pour effet de détruire soit les organes, soit les muscles, soit encore le cerveau. Donc elle ne peut créer ainsi une plaie ouverte et laisser couler le sang sauf si...

Plus elle parlait plus la suspicion le montait à la tête. Elle regarda Flocon: comme il avait grandit depuis leur dernière rencontre! Mais pas le moment de divaguer! Elle ouvrit la gueule pour lui demander, autant à lui qu'à la Reine pour obtenir une réponse:

-Flocon, est-ce que ta mère aurait toussé avant de s'évanouir? Et vous, Majesté, auriez-vous sentit une douleur aux poumons ou une dificulté à respirer ces derniers temps? Je ne parle pas juste d'aujourd'hui, mais d'aussi d'hier et d'avant-hier, uniquement.

C'est bien la première fois que Larmes parle autant en si peu de temps. C'était simplement, dans le premier cas, le fil de ses pensées qu'elle disait à voix haute et dans le deuxième, la raison, l'inquiétude et la concentration lui faisait parlé ainsi pour elle. La tigresse s'entendait pour dire qu'elle, en tant que Larmes Cristallines, n'aurait jamais pu parler autant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xarika.deviantart.com/
(Ex)Flocon de Givre
| Emmerdeur de première qualité |
avatar

Féminin
Nombre de messages : 178
Localisation : Immobile devant deux chemins qui s'ouvrent à lui, deux voies.
P.U.F : Saraffy
Age : 15 ans

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigre Blanc de Sibérie
Rang: Écuyer

MessageSujet: Re: Reflexions... ( Libre )   Dim 23 Aoû - 9:46

[L’ordre, pour éviter d'autres malentendus; Comète, Rivière, Larmes et Flocon. [ordre des derniers post] ]

    Autour du jeunot, des cris de colère s’élevèrent rapidement. Une autre journée, il aurait probablement sourit de voir toute cette bande de curieux se faire rabrouer de la sorte par la vieille mégère, mais aujourd’hui cela ne le distraya même pas une seconde de la contemplation du corps ébène et laiteux étendu sur le sol. À la fois inquiet et intrigué par la situation, ainsi qu’encore un peu en colère contre Comète, il n’y prêta même pas attention. N’y même lorsque cette dernière plaqua doucement, mais fortement, la Reine sur le sol, ce que peu d’autre aurait osé faire. Cela ne lui arracha toujours aucune réaction. Ce ne fut que lorsque la guérisseuse le bouscula sèchement, après que Flocon ait prit la parole, qu’il sembla sortir de sa léthargie. Jetant un regard noir à cette vieille bique qui en aurait fait frémir plus d’un –mais certainement pas Comète de Cristal-, il écouta en serrant les dents les rabroues qu’elle avait à lui faire. Mais il n’était pas fâché, putain! Oh, oui, il l’avait eu, cette bouffée de colère intense, mais c’était du passé maintenant! Il n’était pas insensible au sort de sa mère à ce point, tout de même! ‘fin, du moins, il ne l’était au moins pas au sort de sa tribu, qui lui partirait dans n’importe quel sens, il le savait, sans sa meneuse! Alors bon, pour sa survie et celle de son clan, c’était bien mieux de garder Rivière Glacée vivante. Quant à garder sa mère vivante… Ma foi, elle ne l’avait jamais été, pour lui. Cette mère n’avait jamais existé, alors de là à la regretter… Peuh, il n’était pas encore rendu à ce point en manque d’amour maternel… Il pourrait encore survivre un moment. Cependant, de toute ses réflexions, il n’en révéla aucune, préférant les garder pour lui seul. À quoi bon faire le contraire, de toute façon? Il avait autre chose à faire que s’engueuler de nouveau avec Comète, et elle aussi, probablement. Et puis, une fois avait suffit, disons, il ne tenait pas à reprendre le taureau par les cornes, comme on dit. Aussi garda-t-il le silence, mais pas un silence boudeur ou renfrogné, comme autrefois. Non, cette fois, il garda un silence étonnamment sérieux et grave, totalement en accord avec la situation, mais pas avec son caractère normal.

    Attentif à la situation qui se jouait présentement devant lui, Flocon de Givre n’y prit toutefois pas part, préférant garder ses réflexions pour lui. Ses réflexions? À vrai dire, il n’en avait aucune. De nouveau enfermé dans cette sorte d’armure d’impassibilité, il fixait son attention sur ce qui se déroulait, se rappellerait d’ailleurs futurement de tout ce qui s’était dit, mais son esprit se contentait de s’emplir d’informations, de toutes les possibilités, pour les traiter plus tard. En ce moment, vous lui auriez parlé et il n’aurait probablement fait que braquer son regard insondable sur vous, sans ciller, jusqu’à temps que vous détourniez les yeux. Une pensée étrange lui traversa soudainement la tête, comme quoi cette attitude lui arrivait de plus en plus souvent depuis l’incident « Neige Dorée ». Haussement d’épaule de la part de l’intéressé, qui ne l’était pas vraiment. Bah. Retour à une contemplation silencieuse.

    Le temps dû passé, ou quelque chose s’être produit, car tout d’un coup Flocon réalisa qu’il n’y avait plus personne autour de Rivière, mis à part Comète, Larmes et lui-même. Inquiet et intrigué par cela, la jeunot sursauta et jeta un regard aux alentours… Mais rien. Où était donc passé tout le monde? Comète les avait-elle chassé? Ou Rivière? Pas Larmes, c’était certain. Ah, peu importe. De toute façon, les deux Soigneuses ne semblaient pas y porter trop d’attention, comme quoi ce ne devait pas être bien important. Aussi retomba-t-il dans sa contemplation de la scène, fixant sans vraiment la voir sa mère de son regard saphir. Songeur sans vraiment l’être, son esprit n’était pas concentré sur la situation, ni sur toute autre pensée, le gamin retomba dans sa léthargie…


    « -Flocon, est-ce que ta mère aurait toussé avant de s'évanouir? »

    Son nom prononcé par Larme le fit sursauté, comme quoi il avait été bel et bien en une sorte de transe, absent de ce monde. Fixant de nouveau son attention sur la guérisseuse et faisant allé ses méninges, le tigreau réfléchit à la situation. Hmm… Avait-elle toussé?

    « Je ne m’en souviens plus.. » Dit-il avec regret, hochant en même temps négativement de la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saraffy.deviantart.com/
Comète de Cristal

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29
Localisation : Sud de la France
Age : 17

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Lynx du Canada
Rang: Soigneur(euse)

MessageSujet: Re: Reflexions... ( Libre )   Dim 30 Aoû - 11:35

Comète de Cristal se désintéressa rapidement de jeune Flocon qui la foudroyait du regard. Si ces derniers pouvaient tuer, la soigneuse serait depuis longtemps étendue raide morte sur le sol. Peuh ! De toute manière, ce n'était pas le moment d'apprendre les bonnes manières à ce morveux. De plus, ses simagrées ne la faisait même pas frémir.

Comète écouta le diagnostic de Larmes Cristallines. Effectivement, la piste d'un choc psychologique ou émotionnel trop fort ne devait pas être négligée. Comète s'en voulait de ne pas y avoir pensé. Mais elle et la psychologie, ça faisait deux. Peut-être même trois. Bref, ce n'était pas son domaine de prédilection. Malgré tout, ce sang, cela restait très louche pour elle. Une intuition comme on dit, rien ne le prouvait, et pourtant, elle le pressentait. En ces temps troublés, il fallait être méfiant et vigilant. Si quelqu'un venait par malheur à découvrir le manège des Cœurs de Glace pour entraîner la guerre entre les Griffes d'Argent et les Crinières de Feu, il pouvait effectivement penser au poison. Mais personne ne pouvait savoir. Le cerveau de Comète tournait à toute allure. Depuis cette histoire avec Neige Dorée, elle pensait toujours à ce Griffe d'Argent qui avait manqué de peu éborgner la jeune lynx. Mais qui était-il ? Et qu'est-ce que ces deux jeunes félins faisaient avec lui ? Cela la turlupinait. Un espion ? Les Griffes d'Argent auraient-ils découvert qu'ils retenaient une des leurs ? Quand elle pensait que Flocon de Givre traînait tout le temps du côté de la prisonnière...

Comète de Cristal s'ébroua pour chasser ces noires pensées. Elle soupira lorsque Flocon de Neige rétorqua qu'il ne se souvenait plus si sa mère avait toussé ou pas avant de s'effondrer. Pauvre tâche ! À quoi servait-il exactement ? Tu parles d'un témoin !

La lynx se tourna vers Rivière Glacée et fit :


« Écoutez : il va falloir que vous nous décriviez exactement ce que vous avez ressenti. Gardez vos forces, mais incluez jusqu'au moindre détail, on ne sait jamais, on aurait peut-être la solution toute faite. Non devons faire vite, surtout s'il s'agit d'un empoisonnement. »

* Ce que je me demande, c'est plutôt les conséquences d'une tentative d'empoisonnement *
songea gravement Comète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rivière Glacée

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Localisation : Everywhere I have to be...
P.U.F : Colombe... <3
Age : 15 ans...

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigresse Blanche
Rang: Reine/Roi

MessageSujet: Re: Reflexions... ( Libre )   Lun 31 Aoû - 4:26

Réfléchissant à toute vitesse, Rivière Glacée se posait une petite centaine de questions à la fois. Vous me direz que cela ne changeait pas beaucoup de d'habitude, et pourtant, lors de la soudaine transformation de son esprit, la meneuse avait arrêté de vivre dans le futur sans penser au présent. Ce matin-là, tout était mélodieux grâce aux oiseaux, aux insectes, au bruit de la rivière qui s'écoulait sans fin non loin de là. Tout était clair grâce aux multiples rayons du soleil d'été sur la fine couche de neige qui recouvrait encore le sol. Tout était beau, tout était harmonie et liberté. Rivière Glacée ne l'aurait jamais remarqué autrefois...

S'obligeant à réfléchir un peu, la reine récapitula les derniers évènements dans le plus grand silence. Que venait de lui demander Larmes Cristallines, Comète et Flocon ? Ah oui ! Une douleur aux poumons et une difficulté a respirer... Non pas qu'elle sache. Ah si, peut être le jour dernier pendant sa patrouille, elle s'était sentie plus faible que d'habitude. Mais était-ce vraiment si inquiétant ? Était-ce plus important que d'aller au camp et organiser les patrouilles, les équipes de chasse et les groupes de consolidation des mur, en prévision de l'automne et l'hiver qui allaient se révéler très rudes ?

Non, ça ne l'était pas. Néanmoins, elle décida que plus vite aurait elle répondu aux questions sans intérêts et plus vite serait elle au camp, près de son clan qui réclamait sa présence. Rivière Glacée réfléchit une petite minute de plus avant de lâcher sur un ton léger :

<< En effet je me suis sentie un peu faible pendant ma patrouille d'hier, et je ne vois pas ce que ça peut avoir de si inquiétant. Maintenant si vous voulez bien m'excuser, je suis en pleine forme et mon clan, dont vous faites partie requiers mon attention et ma présence pour donner des instructions. Flocon, je veux que tu ailles t'entrainer s'il te plait mon fils. Larmes, Comète, merci infiniment, vous pouvez retourner a vos occupations. Le clan a plus besoin de vous que moi. A moins...a moins que ce qui m'arrive soit grave ou contagieux...Larmes ? >>

Le clan, elle ne pensait qu'au clan. Le clan avant tout. Elle n'avait que faire de sa santé, elle n'avait que faire de mourir aujourd'hui ou demain. Du moment qu'elle n'emmenait personne d'autre dans sa chute. Si le mal qui la tenaillait était contagieux, elle serait obligée de tenir la quarantaine... Ce qui serait absolument horrible pour le clan ! Les Cœur de Glace avaient besoin de leur meneuse ! A moins que ce ne soit qu'une illusion... Peut être que Rivière Glacée avait elle plus besoin de son clan que l'inverse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larmes Cristallines
Animatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 411
Localisation : Québec ;)
P.U.F : Kiara

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigre de Sibérie
Rang: Soigneur(euse)

MessageSujet: Re: Reflexions... ( Libre )   Mer 2 Sep - 16:56

Larmes était envahit de pensées en tout genre. Que c'était-il passé? Une attaque surnoise des Griffes d'Argent? Des Crinières de Feu? Ces derniers étaient-ils au courant de son alliance avec la petite Aziza? Du poison? Même le plus rapide des Crinières n'auraient pu passer inarperçu dans ces contrées sauvages et glaciales, inhospitalières. Alors comment auraient-ils pu empoisonner la Reine? Même chose pour les Griffes. Les tigres de Bengale étant plus petit et de couleur plus pâle que les Tigres de Sibérie, on n'aurait pu les confondre... À moins que cela aurait été un jeune. Mais de là à engager un jeune à commettre un tel crime... C'était impardonnable! on ne pouvait convier des enfants innocents à s'embarquer dans un conflit contre leur gré, un conflit ou ils n'avaient pas lieu d'être. Le monde leur apprend déjà trop d'horreur trop jeune. Faites que cela n'est pas été le cas.
Flocon ne se rappelait plus si sa mère avait tousser ou pas. Peut-être était-il arrivé qu'elle était déjà à terre. Mais Larmes ne voulait pas s'étendre sur ce sujet, s'il ne savait pas, il ne savait pas point. Comète parla, réveillant du même coup Larmes qui s'était surprise à regarder un peu trop intensément Flocon. Ensuite ce fut le tour de leur Reine de se prononcer.

-Écoutez, Majesté. Je crois que pour le bien de notre clan, il faudrait que vous restiez en vie, n'ai-je pas raison? Votre mort nous mènera nul part, si ce n'est au bord du gouffre. Flocon, ou votre second peut prendre votre place pour un jour ou deux. Ce n'est pas une éternité. Comète et moi allons découvrir ce qui peut bien vous affaiblir ainsi.

Larmes sourit: elle avait jouer mots pour mots. Elle avait été sincère dans toutes ses paroles, même si elle n'avait pas été très sûr sur le nombre de jours de convalescence de la Reine. Mais c'était un bien petit détail. Larmes Cristallines allait découvrir ce dont souffrait sa Majesté, goutte que goutte. Ses hypothèses lui revinrent en mémoire. Un faiblissement durant une patrouille... Non, la Reine n'était plus toute jeune, et c'était un symptôme à part.
Pour premier symptôme, l'évanouissement qui pouvait être dû de différente chose: une forte dose d'émotion, un perte de sang ou un manque d'oxygène. Oublions pour tout de suite le manque d'oxygène: il y en a pleinement sur ces terres. Alors que le second simptôme: du sang de la gorge. Aucune toux visible, donc ce n'est pas les poumons. Rien de ce côté, alors il faut se concentrer au niveau de la gorge, ou encore une hémoragie interne.

-Majesté, auriez-vous eut ces derniers temps, un manque d'appétit?

Si c'était le cas, peut-être y avait un problème au niveau des intestins. Sinon, Larmes ne voyait presque rien. Larmes ne voulait pas parler de ses hypothèses à sa congère pour deux raisons: trop timide d'un côté, tandis que de l'autre, elle avait toujours travailler seule et était très peu habituer au travail d'équipe. Mais si, Comète voulait émettre un comentaire, il était le binvenu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xarika.deviantart.com/
(Ex)Flocon de Givre
| Emmerdeur de première qualité |
avatar

Féminin
Nombre de messages : 178
Localisation : Immobile devant deux chemins qui s'ouvrent à lui, deux voies.
P.U.F : Saraffy
Age : 15 ans

Votre Personnage
Clan: Coeur de Glace
Race: Tigre Blanc de Sibérie
Rang: Écuyer

MessageSujet: Re: Reflexions... ( Libre )   Jeu 3 Sep - 17:45

    Évidemment, Flocon n’était pas sot, contrairement à ce que pouvaient croire certaines. Aussi, même si elle n’eut aucune réaction apparente qui manifestait son irritation à l’égard du jeunot, Comète l’insultait intérieurement, et il le savait. Déjà, fallait pas être un géni pour s’en apercevoir; c’est ce qu’elle faisait tout le temps, anyways. Et, lors d’un échange de regard bref, bref mais signifiant, il avait bien vu qu’elle bouillonnait elle aussi d’une rage contenue à son égard. Elle aussi car Flocon, à son exemple, n’était pas très calme et paisible envers cette vieille bique, non plus. Tout deux se ressemblaient par leur mauvais caractère [du moins, l’ancien caractère du tigreau, mais qui ne refaisait surface qu’avec Comète], et c’était cette ressemblance qui justement rendait leurs rapports houleux. Leur tête de cochon, leur manque de cordialité et leur air de bœuf n’était pas synonymes de bonne entente, pour ces deux-là. Trop, c’est comme pas assez. Pareil pour la similitude de leur personnalité, qui rendait leurs échanges volcaniques. Néanmoins, pour revenir au regard tendu échangé entre ces deux êtres, Flocon décida de le laisser passer, considérant que ce ne serait que pure perte de temps que d’y répondre. Peut-être acquérait-il enfin un peu de maturité… Ou de flemmardise. Mieux valait que ce soit la première, en tout cas!

    Enfin. Le temps passa, et Comète se mit à diagnostiquer Rivière, ce qui n’avait rien de bien palpitant. Et le temps passa encore. Mal à l’aise dans sa position qui se résumait à rester planté là comme un imbécile, Flocon se dandinait d’une patte à l’autre, ce qui aurait pu être interprété comme de l'angoisse venant d’un point de vu extérieur. Ou, plus inquiétant, comme le fait que son mal aise soit créé parce qu’il savait quelque chose de plus ou, pis, avait lui-même causé l’état catastrophique de sa mère. À cela, Flocon n’y avait pas songé, et aussi avait-il continué l’affichage de cette attitude, mais lorsqu’il vit que Larmes le regardait intensément, il cessa aussitôt. Lui rendant son regard, qu’il soutint avec impassibilité, le jeunot se questionna tout de même intérieurement. Que savait-elle, que soupçonnait-elle? Que ce qui avait été énuméré plus tôt était vrai? Flocon n’osait même pas imaginé les conséquences d’une accusation portée contre lui! Oh, oui, évidemment, il n’y était pour rien dans toute cette histoire. Cependant, il était plus facile de se convaincre que de convaincre les autres, hein, et si ç’avait été sa parole contre la leur… Ma foi, avec sa réputation, je ne suis pas sûre qu’elle aurait value grand chose, sa parole. Toutefois, Rivière Glacée n’avait mentionnée en aucun cas l’implication de son fils, alors aucune accusation contre lui ne pourrait être prise au sérieux. Du moins l’espérait-il… Aussi ne détourna-t-il pas son regard de celui de Larmes Cristallines, action qui aurait à coup sûr éveillée sa méfiance. Au final, ce fut elle qui changea son attention, et elle était probablement dans la vue, voir son expression… Un danger d’écarter. … Et le diagnostique continua, encore et encore, jusqu’à temps que la Reine se décide à le briser pour donner ses directives… Dont une le concernant.


    « Flocon, je veux que tu ailles t'entrainer s'il te plait mon fils. »

    Avec un léger soupir résigné, Flocon hocha toute fois de la tête, la loyauté à son clan –et donc à sa mère- passant avant tout. Tant pis s’il venait de gâcher un des seuls instants où il pouvait parler en tête à tête avec elle, enfin seuls, ce qui aurait été plus que nécessaire pour eux-deux. Et puis, son mentor lui avait donner congé, d’où le moment qu’il avait pu passer avec la tigresse. M’enfin. Quand la Reine parle, on ne discute pas, surtout lorsqu’il s’agit de Rivière Glacée… Cependant, alors qu’il allait faire demi-tour, la tigresse soigneuse décida à son tour de parler, d’une locution impeccablement surprenante pour une personne aussi timide qu’elle. Cela commença par une réflexion sur l’intelligence des ordres de Rivière, et c’était assez étonnant qu’un félin ose les contredire, encore plus venant de Larmes. Cependant, on ne pouvait renier que la logique s’exprimait par sa bouche, et qu’il valait mieux en effet suivre ses conseils. Piétinant sur place, Flocon de Givre ne dit rien et se contenta d’écouter, se demanda bien s’il fallait oui ou non partir.. Sa mère –et Reine- le lui avait ordonné, mais comme les guérisseuses discutaient de choses importantes qui concernaient son clan, sa génitrice et lui-même… S’esquiver furtivement serrait bien con. Aussi, portant son regard à la fois sur sa mère et Larmes [pas Comète, qui le renvoierait rapidement d’où il venait, si elle en avait l’occasion], le jeunot attendit qu’elles arrivent à un consensus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saraffy.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Reflexions... ( Libre )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Reflexions... ( Libre )
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dans l'Antre des Félins :: RPG :: » La Taïga :: •• La Forêt Tempérée-
Sauter vers: