Dans l'Antre des Félins

« Surveilles tes avants encore mieux que tes arrières; ils sont partout. »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 » L’histoire «

Aller en bas 
AuteurMessage
Saraffy
    ƒønðatrice
    Vølage ~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1122
Localisation : Flying away ~
P.U.F : Saraffy
Age : 15 ans

Votre Personnage
Clan: Griffe d'Argent
Race: Panthère Noire
Rang: Reine/Roi

MessageSujet: » L’histoire «   Mar 19 Jan - 20:41

    » L’histoire «

    L’histoire étant longue, il ne vous est pas obligatoire de la lire. Néanmoins, c’est très fortement recommandé. Et si vous voulez éviter d’avoir à refaire votre fiche à cause d’une erreur quant au contexte, ce serait une vachement bonne idée de lire ce toop’s. Le résumé, quant à lui, est obligatoire, ce qui est bien logique. Par ailleurs, après l’avoir lu, il vous faudra marqué « mystérieux » dans votre fiche, pour le c o d e.
    Amicalement,
    le Staff

    × Le résumé
      Depuis les temps anciens, trois clans se séparèrent ces terres isolées de tout. Chaque clan à ses particularités, ses races, ses contraintes. Pendant plus d’un siècle, une paix stable régna entre ces meutes, les faisant prospérer dans la paix. Mais aujourd’hui, ce fragile pacte à été rompu. Les Cœurs de Glace, écœurés des misères que leur réservait la Taïga et par la richesse des Griffes d’Argent, décidèrent de passer à l’assaut. Leur but? Faire entrer ce clan avec l’autre, les Crinières de Feu, afin qu’il en soit diminué… Pour ensuite porter une attaque qui leur sera fatale, dans l’espoir de prendre contrôle de la Jungle et d’asservir ses occupants. Comment y parvenir? C’est simple, plus que simple… Un simple enlèvement, une simple fausse piste… Et le tour est joué, les tribus entre en guerre. Et pendant ce temps, ils soutireraient de leur otage toutes les informations utiles… Diaboliquement intelligent, non? Et pourtant, l’amitié innocente de deux enfants pourrait bien les faire échouer… Mais à présent, la machine de guerre est partie, impossible de faire demi-tour. Mais c’est sans compter d’autres menaces, plus sombres, qui nous guettent à chaque tournant.. Prenez garde.

_________________
Time has passed, but I'm still hoping that everything returns as before. Even if a war must happen, the peace will always return, someone told me. Pray that he was true.

Image(s) de la signature par : Spike83
Image(s) de l’avatar par : Robert Winslow
Création par : Saraffy


Dernière édition par Saraffy le Mar 19 Jan - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saraffy.deviantart.com/
Saraffy
    ƒønðatrice
    Vølage ~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1122
Localisation : Flying away ~
P.U.F : Saraffy
Age : 15 ans

Votre Personnage
Clan: Griffe d'Argent
Race: Panthère Noire
Rang: Reine/Roi

MessageSujet: Re: » L’histoire «   Mar 19 Jan - 20:43

    × Chapter 1

      La brume se levait ce matin-là, rendant les corps qui la traversaient fantomatique. Silencieux, ils s’élançaient au pas de course, bondissant au-dessus de troncs morts, slalomant entre les arbres. Placées à la queue leu-leu, ces silhouettes suivaient leur chef, une petite forme sombre. Arrivée à la lisière des bois, la troupe s’arrêta, tandis que la dirigeante ouvrait un tantinet la gueule, pour mieux analyser les odeurs qu’elle percevait.

      « Allons-y! » Chuchota-t-elle.

      Aussitôt, le petit groupe se mit en branle, parcourant au grand galop la vaste plaine qui s’étendait devant lui. Ce territoire était presque entièrement dépourvut de vie, ce qui avait aidé à le transformer en terrain neutre. De temps à autre, les alphas des trois meutes venaient se réunir sur ces terres, pour discuter de leur tribu respective en toute civilité. Mais, quelques fois, on convoquait la venue d’un chef pour lui parler de chose plus sérieuse, comme une guerre par exemple. C’était le cas cette fois-ci.
      Soudain, une boule de poils bondit devant eux, auparavant cachée par une immense roche. Certains membres reculèrent d’un pas, sous l’effet de la surprise, mais leur chef ne cilla même pas. Placide, elle ordonna à l’ocelot de faire son rapport.


      « Leur troupe se situe au sud, et nous nous croiserons lorsque le soleil sera entièrement levé. Euh…»

      Fixant le ciel rougeoyant et l’astre qui se levait paresseusement, la panthère noire qui leur servait de dirigeante conclut qu’il ne leur restait que très peu de temps. Plongée dans d’autres préoccupations, elle ne remarqua pas tout de suite que l’éclaireur se dandinait d’un pied à l’autre, comme s’il avait quelque chose dire mais qu’il en était gêné.

      « Parle, lui ordonna-t-elle finalement, en le toisant froidement.

      - Hum, il semblerait, ma dame, que leur troupe soit… Hun… Nombreuse… »

      Devant l’air glacé de son chef, le messager n’eut d’autre choix que de continuer sa réponse. Il déglutit, puis, d’une voix blanche de peur, il ajouta, tout bas :

      « … Et bien… J’en ai dénombré… Comment dire… Une vingtaine d’individus? »

      À la mention de ce nombre, la féline tressaillit, alors que la petite troupe protestait à grands cris. Et ils avaient raison de le faire. Seulement six bêtes étaient parties avec elle, pour mieux passer inaperçus et paraître moins menaçant. Si certains n’étaient pas encore convaincus qu’il ne fallait pas livrer bataille, ils l’étaient désormais.

      « Nous devrions rentrer chez nous, dit l’un d’eux, un jaguar, nous n’avons plus aucune chance!

      - Et abandonner ma fille aux griffes de ces monstres!?
      Siffla un gros tigre du Bengale. À quoi vous vous attendiez? Si vous êtes venus dans l’espoir qu’ils nous la livrent sur un plateau d’argent, disparaissez, bande de lâches!

      Le silence était très éloquent comme réponse, mais nul n’osa esquisser un geste pour partir. La Reine remercia d’un mouvement de tête le mâle, puis recommença à marcher. Il ne leur fallut que quelques minutes avant de pouvoir percevoir les odeurs du clan adverse. Selon toute prudence, elle aurait dû sonder le terrain avant de s’y aventurer. Cependant, s’ils en venaient à se battre, peu importe la connaissance de l’endroit, ils seraient condamnés. En vue des ennemis, la troupe s’arrêta, tout comme le fit les autres… Trois fois plus nombreuse. Le léopard noir se détacha du groupe, tandis qu’un grand lion faisait de même de l’autre côté. Ils se rejoignirent au centre, puis le mâle invita la Féline à prendre la parole la première, par un signe de tête. Les formules de politesse avant tout.

      « Je suis Pluie d’Étoile, reine des Griffes d’Argents. Je demanderais un entretien avec toi.

      - Tempête de Lumière, roi des Crinières de Feu,
      se présenta-t-il, d’un hochement de tête. Très bien, j’accède à ta requête. Qu nous veux-tu?

      - Je viens ici dans l’espoir de récupérer l’une des nôtres, que vous nous avez prise.

      - Jamais je n’ai pris l’une des vôtres! »
      Se hérissa le grand chef.

      Aussitôt, ne pouvant se retenir plus longtemps, le même tigre que plutôt rompis les rangs pour s’avancer vers les deux dirigeants.


      « Ne fais pas le malin! C’est vous qui avez enlevé Rayures de Brume, son odeur mène vers votre territoire! Rendez-nous la, ou sinon…

      - Sinon quoi!?
      Grogna le chef, blessé dans son orgueil. Vous avez ma parole que nous n’avons que faire d’une gamine d’un autre clan!

      - Menteurs! La parole d’un traître ne vaut rien!
      Persista le mâle, aveuglé par la douleur de sa séparation avec son enfant.

      - Tu oses nous insulter!?
      Rugit Tempête de Lumière, cri de guerre qui fut aussitôt repris par son clan. Se tournant vers son égale, il ajouta : Fichez le camp de ces terres immédiatement, et je mettrai cet affront sur le compte de la souffrance!

      - Pardon, Tempête de Lumière, de t’avoir accusé.
      Répondit Pluie d’Étoile, dans une courte inclination. Venez, nous rentrons!

      - Non, tu ne peux…!

      - J’ai dis nous rentrons! »
      Répéta-t-elle, sèchement.

      Elle était aussi ébranlée que lui, mais son devoir passait avant tout. Saluant d’un bref mouvement de tête leurs opposants, elle tourna les talons, suivis de la petite troupe.


      « Pluie d’Étoile… Gémit doucement le père éploré, on ne peut abandonner ainsi…

      - Silence, commandant! Nous n’avons aucune chance de les vaincre par la force!
      Gronda-t-elle. Puis, d’un ton plus doux, la féline continua : Lune de Sang, je te le jure, nous n’en resterons pas là! Mais pas nous n’y pouvons rien, pour le moment. »

      Quelque peu apaisé et rassuré, le tigre hocha imperceptiblement la tête, signe de résignation. Mais la partie n’était pas terminée…

_________________
Time has passed, but I'm still hoping that everything returns as before. Even if a war must happen, the peace will always return, someone told me. Pray that he was true.

Image(s) de la signature par : Spike83
Image(s) de l’avatar par : Robert Winslow
Création par : Saraffy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saraffy.deviantart.com/
Saraffy
    ƒønðatrice
    Vølage ~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1122
Localisation : Flying away ~
P.U.F : Saraffy
Age : 15 ans

Votre Personnage
Clan: Griffe d'Argent
Race: Panthère Noire
Rang: Reine/Roi

MessageSujet: Re: » L’histoire «   Mar 19 Jan - 20:47

    × Chapter 2

      Le bruissement des feuilles qui se frôlaient sur son passage semblait être le seul bruit de la forêt. Semblait. Non loin de là, des silhouettes ombreuses attendaient, faisant le guet. Seul leur souffle rauque était perceptible, tant elles étaient silencieuses. Parties tôt ce matin-là, suivant la trace d’une piste fraîche, elles avaient parcouru plusieurs lieus, afin d’arriver à cet endroit. Et maintenant, elles attendaient. Elles l’attendaient. Et elle, innocence parfaite, trottait tranquillement entre les arbres, inconsciente des dangers qui la guettaient. Plus pour longtemps. Sans qu’une parole soit échangée, à peine un regard, les félins jaillirent brusquement des fourrés, sur un commun accord invisible aux observateurs de la scène. La jeune tigresse n’eut pas le temps de crier qu’elle fut bousculée par ces masses de fourrures. Elle tenta de fuir précipitamment, mais on la retint fermement par la queue, lui faisant pousser une nouvelle plainte. Mais ses bourreaux, insensibles à sa souffrance, la ruèrent de coups, jusqu’à ce qu’elle tombe inconsciente, incapable d’en supporter d’avantage. Alors, un grand félin, dont la fourrure était tachée d’un sang qui n’était pas le sien, se détacha du groupe. Agrippant avec force la blessée par la nuque, il fit quelques pas à reculons, jusqu’à ce que d’autres guerriers virent l’aider à hisser la petite sur son dos. Sur le grommellement de la bête, le groupe se mit en marche. Partant en ligne droite vers l’est, ils allèrent non pas vers leur foyer, mais bien vers la Terre Neutre. Plus il avançait, plus les arbres s’espaçaient et le temps se rafraîchissait. En peu de temps, ils quittèrent la forêt humide pour se lancer sur les terres désolés de cet endroit. Ils allèrent ainsi jusqu’au trois quarts du terrain, puis, lassés de semer une fausse piste, ils retournèrent vers le sud. Devant eux s’étendait un terrain vallonné rempli de cratères… Il ne leur fallu qu’une seule éruption de vapeur pour comprendre qu’ils se trouvaient aux Geysers Frigorifiant. Refoulant leur peur de se faire happer par ces explosions inattendues, ils avancèrent droit devant avec rapidité. Bientôt, ils arrivèrent à un endroit complètement à découvert, la Pleine Enneigée. Réconfortés par la vue de cet endroit familier, les félidés s’élancèrent en avant, parcourant la prairie recouverte d’herbes tendres presque joyeusement. Rapidement, ils arrivèrent à un autre boisé, plus petit cette fois, et rempli de conifères. C’était la Forêt Tempérée, leur maison. En un rien de temps, ils se rendirent à son milieu, là où la plus part des tanières étaient. À leur entrée, plusieurs félins, grands et petits, s’agroupèrent autour d’eux, peu habitué de voir une étrangère. Il est vrai que pour la plus part, ils n’avaient jamais quitté leur bercail, la Taïga, cruelle et froide. Alors apercevoir une tigresse du Bengale en sang, c’était une grande surprise! Mais les curieux furent bientôt obligés de rebrousser chemin, bousculés par un chat deux fois plus petit qu’eux, mais cent fois plus important. Un chemin se tailla donc jusqu’à la blessée, emprunté par une vieille lynx.

      « Qu’est-ce que vous lui avez fais, encore, bande d’abrutis!? »

      Surpris, le guerrier qui menait l’expédition –et qui avait transporté la jeune- recula d’un pas, une expression abasourdie peinte sur la face.

      « Alors? T’as perdue ta langue, ou quoi? »

      L’attaqué du faire un effort pour ne pas sauter immédiatement sur cette vieille bique qui le provoquait, se rappelant qu’elle était la guérisseuse du clan, et par conséquence, sa supérieur. Le plus poliment possible, il tenta de lui expliquer ce qui s’était passé… Mais la lynx ne voulut rien entendre. Coupant le félin qu’elle avait questionné, elle ordonna à un autre de la suivre en portant la tigresse. Une fois dans sa grotte, elle le congédia en lui demandant de dire à leur chef qu’elle souhaitait la voir. Après quelques minutes d’attente, la reine arriva enfin, une belle tigresse blanche.

      « Et bien, que se passe-t-il avec elle, Comète de Cristal?

      -Pfff, tu devrais demander ça à tes satanés chasseurs, Rivière Glacée! Non mais, regarde dans quel état ils l’ont mise! Pas moyen de la faire parler avant plusieurs heures, voir quelques jours. »


      La féline soupira. Leur but, en enlevant cette petite du clan Griffe d’Argent, c’était de découvrir leur points faibles. Maintenant, ils leur faudrait attendre un moment pour le savoir. L’air désolée pour la prisonnière, la guérisseuse ajouta :

      « En tout cas, ils l’ont pas manquée, la pauvre. »

      Rivière Glacée acquiesça, puis lui demanda d’aller porter la jeune dans une tanière abandonnée, qui pouvait bien faire office de geôle à présent, lorsqu’elle aurait fini de la guérir.

_________________
Time has passed, but I'm still hoping that everything returns as before. Even if a war must happen, the peace will always return, someone told me. Pray that he was true.

Image(s) de la signature par : Spike83
Image(s) de l’avatar par : Robert Winslow
Création par : Saraffy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saraffy.deviantart.com/
Saraffy
    ƒønðatrice
    Vølage ~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1122
Localisation : Flying away ~
P.U.F : Saraffy
Age : 15 ans

Votre Personnage
Clan: Griffe d'Argent
Race: Panthère Noire
Rang: Reine/Roi

MessageSujet: Re: » L’histoire «   Mar 19 Jan - 20:48

    × Chapter 3

      Immobile, ses beaux yeux bleus grands ouverts, il regardait avec curiosité la petite boule de poils en face de lui. Lui, c’était Flocon de Givre, le seul et unique rejeton de la reine Rivière Glacée. Et la petite boule de poils, c’était la nouvelle, la prisonnière. Ce qu’elle venait faire ici lui échappait, mais il avait entendu parlé qu’on souhaitait la faire parler… Évidemment, s’il était ici, ce n’était pas pour voir la belle féline. Non. Il voulait lui soutirer le plus d’information possible à son réveil, afin de plaire au clan. D’ailleurs, les paupières de la jeunette commençaient déjà à remuer. Quelques instants plus tard, elle ouvrait ses yeux dorés, qui parcouraient avec curiosité l’endroit où elle se trouvait. Puis, elle aperçut avec surprise qu’elle avait de la compagnie, pour la regarder ensuite avec méfiance. Malgré son corps qui la faisait souffrir atrocement et sa faiblesse évidente, la tigresse parvint à se mettre debout, prête à se défendre coûte que coûte. Un grondement s’échappa de sa gorge.

      « Eh oh, du calme ma jolie! Dit le jeune mâle, en reculant tranquillement. L’air moqueur, il ajouta: T’es pas super menaçante, la grande. Surtout qu’tu tremble comme ça s’peut pas! La température est trop froide ici pour une princesse de la jungle? »

      La petite, s’offensant de la remarque, lui tourna le dos et partit se rouler en boule dans un coin. Ce n’était pas dans son genre de répondre à de pareils abrutis, qui ne parlaient pour rien dire. Elle préférait les laisser s’épuiser à raconter leurs conneries, tandis qu’elle s’occupait l’esprit à d’autres choses. Mais celui-là ne semblait pas près de la laisser en paix.

      « Oh, allez quoi! ’tain, fais pas cette face-là! »

      Exaspérée malgré elle, la tigresse haussa les épaules, se gardant bien de répondre. Roulant des yeux, le petit mâle dit:

      « Bon, ça va, j’m’excuse… Moi, c’est Flocon de Givre! Et toi?

      - Rayures de Brume…
      Répondit la prisonnière, après l’avoir fait patienter un bout de temps. Où suis-je?

      - Ben, chez nous, à la Taïga… Tu t’souviens plus?

      - Me souvenir de quoi?

      - Ben de ta capture!

      - De ma quoi!? »


      Éberluée, elle le regarda sans comprendre. Flocon de Givre, lui, se dit qu’elle devait avoir prit un sacré coup sur la tête pour avoir oublié… Finalement, il sembla à Rayures de Brume que les informations qui lui manquaient lui revirent peu à peu… Pour qu’elle comprenne enfin ce qui lui était arrivé. Totalement abattue, elle se laissa choir au sol, retenant du mieux qu’elle pouvait les larmes qui ne demandait qu’à couler. Un peu surpris par sa réaction, le tigre tenta maladroitement de la réconforter en paroles, pas très habitué à faire ça. Lui qui riait depuis sa naissance des autres, qui les avaient tous ridiculisés maintes fois, assistant à de nombreuses crises, avait maintenant pitié de sa réelle détresse. Il alla finalement se coucher à ses côtés, tentant d’apaiser les sanglots qu’elle venait de libérer. Et c’est ainsi que naquit une nouvelle amitié, entre deux enfants ennemis. Suite à ce moment, Flocon de Givre alla trouver son amie à toutes les journées, afin de l’aider à surmonter cela. Un jour, il la délivrerait, il lui en fit le serment.

_________________
Time has passed, but I'm still hoping that everything returns as before. Even if a war must happen, the peace will always return, someone told me. Pray that he was true.

Image(s) de la signature par : Spike83
Image(s) de l’avatar par : Robert Winslow
Création par : Saraffy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saraffy.deviantart.com/
Saraffy
    ƒønðatrice
    Vølage ~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1122
Localisation : Flying away ~
P.U.F : Saraffy
Age : 15 ans

Votre Personnage
Clan: Griffe d'Argent
Race: Panthère Noire
Rang: Reine/Roi

MessageSujet: Re: » L’histoire «   Mar 19 Jan - 20:49

    × Chapter 4

      Le crépuscule orangé avait bientôt fait place à la noirceur de la nuit, éclairée par un croissant de lune étincelant. Alors qu’à la base, comme partout ailleurs, on se préparait pour la nuit, un petit groupe quittait discrètement la clairière. Plusieurs d’entre eux jetaient fréquemment un coup d’œil par-dessus leur épaule, inquiets, mais celui qui était à leur tête ne daignait même pas de se montrer prudent, avançant avec obstination en ligne droite, sans un regard pour les autres. Plus il se rapprochait de son but, plus son pas s’accélérait, et bientôt, ses compagnons furent obligés de courir derrière lui. Les arbres défilaient à une vitesse vertigineuse devant eux et se séparèrent rapidement pour laisser place à une longue lande de terre désolée, qu’ils avaient franchis pas plus tard que le matin même. Lune de Sang –car c’était lui, évidemment- s’arrêta quelques instants, huma l’air, puis se retourna vers la petite troupe qui le suivait. Ils étaient neuf, neuf poltrons et geignards, tremblant sur place, mais c’était mieux que rien. En fait, pas vraiment… Mais disons que personne d’autre n’avait accepté de se joindre à lui, allez savoir pourquoi. Bon, d’accord, le Bras Droit de la Reine avait l’intention de désobéir à celle-ci en organisant un assaut contre les Crinières de Feu, dans l’espoir de récupérer sa fille. Naturellement, peu de félins avaient accepté, c’était doublement suicidaire. M’enfin. Ils étaient là et ne pouvaient plus reculer, maintenant. Sur un grognement du Tigre, ils repartirent de plus belle et quand la lune entama sa descente dans la nuit, ils sentirent la température se réchauffer et virent l’environnement changer autour d’eux. Ils avaient tous soif et étaient exténués, mais Lune de Sang ne leur laissait aucun répits.

      « Bientôt, répétait-il sans arrêt, bientôt. »

      Et ce bientôt arriva lorsqu’ils aperçurent, au loin, une oasis de verdures, contrastant avec l’aridité de la Savane. À pas feutré –enfin-, le grand mâle s’avança vers le regroupement d’arbre, signalant à ses confrères d’être le plus silencieux possible. Un bruit signifiait leur arrêt de mort. Déglutissant, ceux-ci s’approchèrent à leur tour. Avec un mouvement de la tête, le tigre du Bengale leur ordonna de se séparer, afin d’encercler le camp. Une fois seul, il alla se positionner tout en haut d’un arbre –pas si haut que ça pour qu’il ait réussit à y grimper-, trouva une branche assez grosse pour le soutenir, puis s’installa pour l’attente. Non pas qu’il aille l’intention de laisser ses compagnons seuls! Mais comme poste d’observation, il n’aurait pu choisir mieux. Soudain, son regard marron fut attiré vers sa gauche, où il venait de surprendre un bruit. *Eh merde! * Là où portait son regard, un combat faisait rage, comprenant ses guerriers et ceux du clan ennemi. 4 contres 2. Aucune chance pour les Crinières de Feu. À priori. Mais l’un des deux condamnés, un léopard, se livra à un acte héroïque. Bousculant l’un des félins qui les entouraient, il réussit à créer une brèche, qu’il se dépêcha de libérer.

      « Pluie de Météores, va les prévenir, c’est un ordre! Cours!»

      L’interpellé, le regarda quelques secondes, se refusant à l’abandonner, mais la peur de ce qui pouvait arriver si leurs assaillants n’étaient pas découvert le fit obéir. Avec un hochement de tête solennel, les larmes aux yeux, il adressa un dernier hommage au félin, puis parti à courir vers le cœur de l’Oasis. Lune de Sang suivit son parcourt, sans intervenir, espérant qu’un de ses combattants serait assez intelligent pour agir. Et ce fut le cas, une chance. Mais un seul d’entre eux était partit à la poursuite du jeune caracal. Celui-ci eu tôt fait de donner une baffe sur son museau, lorsqu’il commença à sentir son halène sur son arrière-train. Suite au grognement de douleur de son assaillant, Pluie de Météores décida de lui faire face, histoire de venger celui qui venait de le sauver. Par chance, c’était un ocelot. La rage dans le cœur et la haine dans le regard, le caracal s’élança en feulant vers le félin quelque peu plus grand que lui. Mais par chance, il était plus haut que fort, et surtout, surpris d’avoir à affronter celui qu’il considérait comme sa proie. Il s’effondra rapidement, et lorsque le Crinière de Feu lui enfonça ses crocs dans sa gorge jaune, il était encore trop sous le choc pour réagir. Il mourut dans quelques gargouillis, sans émouvoir son assassin. Celui-ci, une fois l’acte commis, repris ses esprits et recula lentement, les yeux agrandis de terreur. Jamais il n’avait tué de sa vie. Ça faisait un coup sur le moral. Mais il ne pouvait pas rester immobile, il devait prévenir son clan. Et c’est ce qu’il fit. Bientôt, un groupe d’une dizaine de félidés, comprenant Pluie de Météores, arriva sur les lieux du combat. Deux cadavres gisaient ça et là, et un jaguar était penché sur un autre, finissant de l’égorger de ses canines puissantes.

      « PÈÈÈÈREEE!!!!!!! »

      Avant que personne n’eut le temps de réagir, un léopard se détacha de la masse et fondit, griffes dehors, vers le meurtrier. Sautant sur son dos, il le roua de coups et de morsures, encore plus déchaîné que Pluie l’était. Le jaguar, n’ayant aucune chance contre cette furie, s’écroula à jamais. Finalement, le caracal vint le retrouver.

      « Rayon de Soleil… Il est mort, c’est finit. Viens, il faut rentrer. »

      La panthère le regarda quelques instants sans comprendre. Puis elle regarda le cadavre. Cela faisait plusieurs minutes qu’il était mort, mais il avait continuer de le bourrer de coups… Les membres tremblant, l’effet de l’adrénaline estompé, elle regarda son ami, et un sanglot lui secoua le corps. Comprenant ce qu’elle vivait, le petit félin la poussa vers les autres, qui les regardait l’air grave. Queue basse, le léopard ne prit pas la peine de s’arrêter et continua son chemin, yeux rivés sur le sol, vers le camp. L’air désolé, ses confrères s’écartèrent sur son passage, le frôlant de la tête pour lui montrer leur soutient. Un autre groupe, plus petit, fit son apparition. Le chef de l’escouade résuma ce qui s’était passé aux autres. Il leur apprit que l’attaque venait des Griffes d’Argent –ce que tout le monde avait réalisé- et qu’il avait surprit cinq autres Félins qui étaient embusqués aux alentours. Sa patrouille les avait tous tuer, mais les pertes de leur côté avait aussi été nombreuse. Quatre morts et deux blessés, plus un autre qu’on croyait perdu. Ce même félin ordonna qu’on se sépare en plus petits groupes, afin de ratisser le territoire à la recherche d’un éventuel nouvel ennemi.

      Posté toujours sur sa branche, n’ayant pas bougé, même pas durant la déroute de son groupe, Lune de Sang secoua la tête. Il y avait cru, pourtant. Maintenant, il savait qu’il avait fait erreur. Plus tôt, il avait entendu deux félins discuter de la réunion du matin. Ils parlaient de la raison de celle-ci, et disait que Pluie d’Étoile allait trop loin. Les Crinières de Feu n’avait jamais pris la petite. Peu convaincu, mais ayant un doute, le tigre du Bengale avait regarder le camp, un peu plus loin. Effectivement, il ne voyait rien qui ressemblait de près ou de loin à sa fille. Ouvrant la gueule à moitié, il avait humer l’air, mais aucune trace de Rayures de Brume par ici. Il y avait cru, pourtant. À ce moment là, il avait commencé à descendre de son perchoir pour aller annuler l’attaque. Mais une ronde de Crinières de Feu l’avait fait reculé, et ensuite, tout s’était enchaîné bien trop vite pour qu’il intervienne. Maintenant, le clan venait de subir neuf morts par sa faute. Un bruit, en contrebat, le ramena à la réalité. Un guépard eut la malchance de passer sous lui alors qu’il était plus qu’irrité. D’un bond, il fut sur lui –en fait, elle-, qui s’écroula bien rapidement, sa constitution ne permettant pas de résister debout à un tel choc. Lune de Sang lui planta ses crocs acérés dans la gorge et l’acheva en lui brisant la nuque. Malheureusement, une autre patrouille arriva, dirigé cette fois par nul autre que Tempête de Lumière. Surplombé en nombre, le tigre recula de quelques pas, les oreilles plaquées sur le crâne et feulant. Quelques Félins à la suite du Roi esquissèrent un geste pour aller l’attraper, mais celui-ci les retint d’un geste.


      « Laissez-le. Sa mort ne résoudra rien. Il leur prouvera que nous sommes innocents, et avec de la chance, les remords le hanteront. »

      Le tigre les regarda un instant, puis s’enfuit vers sa terre natale. Arrivé à la Terre Neutre, le soleil se levant paresseusement dans son dos, il laissa le vent balayer les tentions occasionnées par sa nuit mouvementée. Vers le milieu des Plateaux Venteux, une nouvelle odeur qu’il connaissait bien vient lui effleurer les narines. L’effluve menait vers la Toundra, partant de la Jungle. Maintenant, il avait vraiment découvert qui était responsable de l’enlèvement. Mais le croirait-on? Et est-ce que sa tribu serait assez forte pour attaquer? Remplit d’une fougue nouvelle, le félin repartit au galop vers la lisière verte qu’il voyait à l’ouest. Il fallait qu’on le croit.

_________________
Time has passed, but I'm still hoping that everything returns as before. Even if a war must happen, the peace will always return, someone told me. Pray that he was true.

Image(s) de la signature par : Spike83
Image(s) de l’avatar par : Robert Winslow
Création par : Saraffy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saraffy.deviantart.com/
Saraffy
    ƒønðatrice
    Vølage ~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1122
Localisation : Flying away ~
P.U.F : Saraffy
Age : 15 ans

Votre Personnage
Clan: Griffe d'Argent
Race: Panthère Noire
Rang: Reine/Roi

MessageSujet: Re: » L’histoire «   Mar 19 Jan - 20:51

    × Chapter 5

      La lune était presque pleine, cette nuit-là. Bien peu idéale pour une telle réunion, qui se faisait surtout cachée dans l’obscurité, à l’abris des regards. Mais on n’y pouvait rien, si le cycle lunaire était à cette étape ; et la rencontre était trop importante pour être reportée. C’était une histoire de frontières non respectées, de vols de nourriture, bref, quelque chose de relativement banal.. Si ça n’avait été que la première fois. Mais ce n’était pas le cas ; depuis quelques semaines déjà, ce genre d’évènements arrivaient, et de plus en plus fréquemment. Ce soir, les trois personnages royaux étaient bien décidés à mettre à jour le coupable.. Bien que chacun en ait déjà sa petite idée. En effet, la discussion avait à peine débutée qu’elle s’était transformée en conflit. Des « C’est de ta faute, tout cela ! », « Si ton Bras Droit n’avait pas fait ça, aussi.. », « Et si tu ne l’avais pas tué ! », « Rendez-nous donc notre Rayures ! », et bien plus encore sortaient continuellement de la bouche des antagonistes, qui, loin de se calmer après s’être défouler ainsi, en réclamait encore plus. Évidemment, tout le monde trouvait quelque chose à redire sur la conduite de tout le monde, ce qui n’aidait pas vraiment. Si Tempête de Lumière semblait le plus disposé à négocier, ce n’était pas le cas de Pluie d’Étoiles, qui, après tout, s’était faite attaquée des deux côtés. Rivière Glacée ne cherchait de noises à personne, mais répondait avec rage aux remarques désobligeantes qui la concernaient, et comme elles n’arrêtaient pas de pleuvoir.. Bref, ce n’était plus le calme qui régnait dans cette nuit, à présent.

      « Avoue donc que ce sont tes Chasseurs, panthère ! Si tu es trop froussarde pour venir chercher la petite, ce n’est pas mon problème, mais n’envois pas tes sbires chasser sur mon territoire alors que nous manquons de nourriture !

      - Sers-toi un peu de ton nez, vieille harpie! Ces odeurs ne sont pas celles de mon clan, même si ça me ferait plaisir de t’affamer !
      Grogna le jaguar noir à l’égard de son homologue. Puis, d’un ton plus posé, mais non moins chargé de menaces : À vrai dire, ce genre de fausses pistes ressemblent plutôt à ton clan.. »

      D’abord insultée personnellement, puis quant à l’honneur de son groupe, Rivière Glacée ne put retenir un rugissement rageur, qui n’aida certes pas à dissiper la tentions qui régnait entre les monarques. Le roi s’interposa toutefois entre les deux femelles en colère, gardant assez de sang froid pour éviter qu’une guerre ouverte se déclenche à cause de leurs provocations.

      « Ce n’est la faute de personne. Ou du moins, d’aucun de nous. J’ai moi-même surprit ces voleurs, alors qu’ils nous prenaient à la dérobée plusieurs de nos proies. Et je puis vous assurer que ce n’était ni tes guerriers, Pluie d’Étoiles, ni les tiens, Rivière Glacée. Ils appartenaient à un tout autre groupe. Un groupe dont le nom est apporté par le vent depuis quelques lunes, déjà. Mais nous étions trop préoccupés par nos propres soucis pour y songer.

      - La Guilde..
      Souffla Pluie. Le lion hocha de la tête.

      - Oui. La Guilde revient parmi nous, à nouveau. Avez-vous oublié comment elle était, à l’époque ? Moi pas. Et les signes avant-coureur sont là depuis longtemps ; nous aurions dû y porter attention. N’avez-vous pas remarqué les changements au territoire neutre ? Ne sentez-vous pas que la terre semble souillée ? Que la végétation semble nous espionner ? Qu’un prédateur nous traque inlassablement, dans l’ombre ? Mes amis, je vous le dis. Si graves puissent être nos querelles, cet ennemi est pire ; nous ne pouvons faire comme s’il n’existait pas.

      - Que faire, alors ? »


      Aucun ne put répondre à la panthère. Perplexes, chacun se ramassa sur lui-même, dans ses pensées. Peut-être songeaient-ils à la dernière fois où une pareille menace avait plongé sur eux. Peut-être songeaient-ils à ce qu’ils pourraient perdre. Ou peut-être songeaient-ils aux moyens possibles pour contrer ce nouveau fléau. Leur haine temporairement mise de côté, ils unissaient leurs efforts pour faire front commun. Sans surprise, les deux félins regardèrent Rivière prendre la première la parole; développer des plans, c’était surtout son domaine :

      « Rien. Pour le moment.

      - Comment ça, rien?

      - Rien comme dans rien, gros bêta. Rien comme dans, pour le moment, nous ne pouvons rien faire. Ils nous connaissent, eux, alors que ce n’est certainement pas réciproque. Nous ignorons même leur nombre et leur position! Non, pour le moment, il est plus sage d’attendre et de se préparer. Laissons-les attaquer en premier, tout en se tenant prêt à se défendre.. Et envoyons chacun des espions, rencontrons nous. Si nous n’avons ni connaissance ni unité, la Guilde a déjà gagné. Alors êtes-vous prêt à mettre de côté vos querelles, pour le moment? »


      Sans l’ombre d’une hésitation, Tempête ronronna bassement pour manifester son accord, signal tout de suite reprit par ceux de son clan. L’autre Reine, quant à elle, semblait plus lente à se décider. Mais le pli soucieux qui barrait son front ne pouvait camoufler son manque d’envie de coopérer avec le tueur de son Bras Droit et la ravisseuse de sa presque fille. Néanmoins, elle finit par hocher de la tête à son tour, reconnaissant la sagesse de cette décision. De petits détails se peaufinèrent jusqu’à tard dans la nuit, mais le gros était fait. Alors que l’aube s’étirait paresseusement dans la Terre Neutre, les trois clans se quittèrent pour entreprendre le périple de retour, avant d’être surpris. Cependant, peu de temps après leur départ, quelques ombres sortirent des alentours, chacun affichant une expression plus ou moins souriante. Sans un mot, la troupe se tourna vers la direction ignorée par les clans, la tête gorgée des paroles qu’ils venaient de surprendre. Le Maître apprécierait les informations..

_________________
Time has passed, but I'm still hoping that everything returns as before. Even if a war must happen, the peace will always return, someone told me. Pray that he was true.

Image(s) de la signature par : Spike83
Image(s) de l’avatar par : Robert Winslow
Création par : Saraffy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saraffy.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: » L’histoire «   

Revenir en haut Aller en bas
 
» L’histoire «
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Page d'histoire: Mefaits de l'occupation Americaine (1914-19
» Pour l'histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dans l'Antre des Félins :: Avant tout :: » Concept-
Sauter vers: